Fortnite : Epic Games entre en guerre contre l'App Store


Epic Games a décidé de « prendre position contre Apple », et c'est une véritable déclaration de guerre qui a été adressée à la firme de Cupertino hier. L'affaire a débuté par une provocation parfaitement volontaire de la part d'Epic Games, éditeur de Fortnite : une nouvelle version du jeu lancée sur l'App Store mettait en place un système de paiement alternatif à celui de l'App Store, proposant une remise de 20% aux joueurs qui décidaient de passer par le système de paiement d'Epic Games au lieu de celui d'Apple pour leurs achats in-app. C'est une violation délibérée des conditions d'utilisation de l'App Store, qui imposent aux développeurs d'utiliser la facturation de l'App Store, sur laquelle Apple prélève sa part de 30%.


Fortnite paiement Apple

Sans grande surprise, Apple a très vite réagi en retirant l'application Fortnite de l'App Store, et en donnant les justifications habituelles : cette facturation alternative va à l'encontre des règles de l'App Store, qui ont été mises en place pour la sécurité des utilisateurs et qui permettent à Apple de se rémunérer sur un service qui inclut de nombreux outils et une infrastructure coûteuse à maintenir. Epic Games n'en attendait pas moins de la part d'Apple, et a alors lancé son offensive médiatique avec l'annonce d'un dépôt de plainte pour « mettre fin aux restrictions anti-concurrentielles d'Apple ». Une vidéo publicitaire particulièrement bien sentie, parodiant le célèbre clip « 1984 » des débuts du Macintosh, a été publiée pour accompagner cette campagne.




Cette nuit, Epic Games a pris les mêmes mesures du côté du Play Store d'Android, avec une mise à jour de Fortnite qui a aussi été retirée par Google dans la foulée. Alors que Google se justifiait avec une déclaration similaire à celle d'Apple, Epic Games a également annoncé avoir déposé plainte à l'encontre de Google. Fortnite restera disponible sur Android, l'application pouvant être installée sans passer par le Play Store, mais elle ne sera plus disponible au téléchargement sur l'iPhone. Apple s'est pour le moment montrée plutôt clémente envers Epic Games : les versions de Fortnite déjà installées restent fonctionnelles.

Epic Games espère que d'autres éditeurs le rejoindront dans ce bras de fer. Cette initiative a déjà reçu le soutien de Spotify, de ProtonMail ou encore de Tinder, mais aucun grand éditeur n'a encore pris le risque de se faire bannir de l'App Store, qui reste une source très importante malgré les prélèvements d'Apple.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (64)

pim

14 août 2020 à 11:03

Chez Fortnite, ils n'ont aucune honte. Ils vendent du vent, des choses virtuelles qui n'existent que dans leur jeu et qui n'ont aucune valeur en dehors, et le succès de ces pratiques leur a visiblement monté à la tête.

Tenez, je vais faire la même chose : je vais m'installer un petit stand de vente chez Carrefour, en plein milieu du magasin, et quand le directeur va venir me demander des comptes, je vais lui faire un procès pour « restrictions anti-concurrentielles ».

Comme disait Audiard : « ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît ! ».

clive-guilde

14 août 2020 à 11:04

En espérant que cela soit bénéfique aux consommateurs. En espérant ...

Sethenès

14 août 2020 à 11:06

La question du retrait, pour un utilisateur ayant légitimement acheté l'application pose quand même question.

Qu'à la limite, de futurs acheteurs ne puissent plus installer l'application, d'accord. Mais si quelqu'un qui a valablement acheté l'application remet l'iPhone à zéro ou qu'il en achète un nouveau, ne pas pouvoir réinstaller l'application dans l'état de l'achat me semble compliqué à justifier au niveau du droit.

Odawin

14 août 2020 à 11:45

@Sethenès => Attention qu'ici on ne parle pas d'une application qui est disponible via un achat à la base. Elle est (était) disponible gratuitement en téléchargement, on parle de l'achat de "monnaie virtuelle" propre au jeu avec de l'argent réel qui permettent d'acheter divers éléments pour son personnage, bien souvent purement cosmétique.

Sethenès

14 août 2020 à 11:55

@Odawi : merci pour la précision.

Effectivement, cela limite l'argument mais sans totalement l'exclure. Imaginons par exemple l'utilisateur qui a effectivement acheté un bonus pack payant "légitime" (selon Apple). Il se retrouve, après réinstallation ou achat d'un nouvel iPhone, dans l'incapacité d'en profiter.

Dorian31

14 août 2020 à 11:56

@Sethenes L’application Fornite est gratuite au téléchargement sur l’App Store/Play Store. Les propos que tu avances sont légitime dans le cadre d’un achat d’une application payante. Ce n’est pas le cas ici. L’application et ses achats in app qui ont déjà été acheté seront toujours fonctionnel. Fornite ne sera simplement plus mis à jour sous iOS dorénavant et la nouvelle saison du jeu ne sera pas accessible.

Ils sont vraiment culotté Epic Games, ils se sentent pousser des ailes. Des années qu’ils profitent de l’écosystème iOS et des milliards d’appareils actifs dans le monde pour engranger des bénéfices substantiels. Sans les stores d’Apple ou Google en seraient ils arrivés là où ils en sont économiquement parlant ? C’est vraiment cracher dans la soupe qui les nourrissent.

Peut-être qu’Apple abuse avec une commission de 30%, ou peut être pas vu l’investissement en infrastructure, en outils et tests en tout genre mis à disposition pour faire de l’App Store un marché d’application fiable et sécurisé. Peut être qu’Apple a certains tords, mais en attendant, ils font un caca nerveux pour 30% de commissions tandis qu’eux empochent quand même 70% ce qui représente des millions (milliards ?) de $. Ça ne leur suffit pas visiblement... Et après on dit qu’Apple est pingre... LOL ! Ils sont pas mieux.

Sûrement espèrent t’ils profiter gracieusement de la titanesque visibilité qu’offre l’App Store et des millions qu’il y a à ce faire sans payer un sous. Ça marche pas comme ça. L’exemple de @pim avec carrefour illustre parfaitement la situation. Ils veulent le beurre et l’argent du beurre.

C’est quand même pas eux qui on investit des milliards sur les 2 dernières décennies pour mettre en place un écosystème logiciel et matériel aussi complet que l’a fait Apple, pourquoi devraient t’ils profiter de tout ça gratuitement pour se faire du fric ? Ils n’ont qu’à s’essayer à la tâche puisque ils sont si confiant. Sacrément culotté.

Ceci dit, j’ai un avis un peu moins tranché concernant Spotify ou Netflix vu que leurs activités entrent en concurrence directe avec les services d’Apple. C’est vrai que certaines pratique anti concurrentielles sont limite de la part d’Apple : Les services Apple sont déjà pré installés et intégré dans l’écosystème (Siri par exemple, même si c’est en train de changer), des notifications annuelles nous rappellent de nous abonner et surtout, pas de commissions. Normal que les services de streaming crient au scandale.

Mais Epic Games, eux, peuvent aller se rhabiller avec leurs coup de pressions à deux balles.

LolYangccool

14 août 2020 à 12:02

L'App Store appartient à Apple, je pense qu'à partir de là ils sont libre d'y mettre les règles qu'ils veulent, c'est leur droit, c'est à eux.

Carbo

14 août 2020 à 12:26

Il faut arrêter de mettre Google et Apple sur le même plan dans cette affaire.
Sur Android, Fortnite est disponible sur l'application Epic et sur le Samsung Store (il y a énormément de téléchargements via le store Samsung car il y a des skins gratuites etc..).
Epic n'a pas du tout besoin de Google Play, par contre sur iOS il sont obligé de passer par l'App Store.

Sethenès

14 août 2020 à 12:45

Je pense qu'Apple sait pertinemment que leur modèle est très limite et qu'un jour ou l'autre, de gré ou de force, ils devront revoir leur copie.

En attendant, évidemment, chaque jour qu'il parvienne à grappiller de plus, c'est 30% "in da pocket".

Ce n'est pas pour rien qu'ils essaient d'encore diversifier avec les jeux, les news (mais là, le retrait du New York Times est un vrai problème, surtout pour tous les autres pays), les paiements bancaires, une chaîne de télé, etc.

Seront-ils forcés par un tribunal ou des états ? C'est un peu la question ouverte.

Ce printemps, il y a eu une décision très importante d'un tribunal belge qui a condamné Google pour ne pas avoir supprimé les données d'un utilisateur. Là où la décision est surprenante, c'est qu'ils ont forcé Google Belgique à payer l'amende. Evidemment, c'est un risque de voir les multinationales quitter notre petit pays de peur, justement, qu'une de leur division locale puisse être condamnée pour des pratiques "internationales".

Mais a contrario, cela pourrait constituer une forme de jurisprudence qui pourrait être invoquée devant les tribunaux d'autres pays européens. C'est en tout cas une affaire à suivre et je suis étonné qu'elle n'ait pas fait plus de vagues.

matt

14 août 2020 à 13:27

J’aimerais juste rappeler que sur Fortnite tu peux te connecter à un PC, acheter ton item sans passer dans le surplus Apple Store, et en profiter sur ton iPhone !

Hâte de voir comment cette histoire va se terminer ! En effet c’est leur magasin, leur « carrefour, donc c’est leurs règles ! Comment défendre Epic Games ici ? Vous avez cru que vous pouviez proposer une app sur ce store sans que le gérant du store puisse toucher un rond ? En effet 20% c’est peut être un peu trop mais comment tu juges ça ?

Sethenès

14 août 2020 à 14:13

@matt : je comprends bien le souci.

Le problème ici (j'essaie d'élargir le débat, je ne m'intéresse pas spécialement à Fortnite que je ne connais pas), c'est que le store est exclusif.

Pour reprendre l'exemple du Carrefour, rien n'empêche qu'à côté un SuperU s'installe et y fasse ses propres règles. Dès ce moment, les clients ont donc le choix entre aller au Carrefour ou au SuperU. Or ici, c'est justement ça le souci : c'est impossible avec l'Apple Store (contrairement à Google d'ailleurs).

Il y a donc une forme de distorsion de concurrence. Et je ne suis pas le seul à le penser ...

... ce n'est quand même pas pour rien que tout ces messieurs se sont faits auditionner par le congrès américain ... donc il y a (à tout le moins) matière à discuter.

Adavo

14 août 2020 à 14:38

Un petit settings pour autoriser l’installation des app de source inconnu (.ipa) et c’est tout.

De tt façon il existe déjà des moyens d’installer une application sans l’Apple store en passant par des certificats à installer sur son téléphone.

https://learn.pandasuite.com/hc/en-us/articles/360019119131-Distribute-an-iOS-In-House-app-with-Apple-Developer-Enterprise-Program

J’ai déjà vu en Chine des entreprises proposés au public ce genre de fichier via certificat.

Alors un petit settings permettant l’installation ça sera pas plus complexe et ça permettra d’avoir la possibilité de télécharger et d’installer les stores ailleurs.

Reste que sous Android ou iOS il faudrait qu’au démarrage l’OS demande et offre le choix d’installer le store au lieu d’imposer un certain store. C’est un peu le même soucis qu’avec IE et Windows. D’ailleurs il me semble que pour window IE est tjr par défaut sans offrir le choix à l’utilisateur donc pas sûr que cela change même si Apple doit passer par la case amende.

LoTsey

14 août 2020 à 15:13

Il faudrait ouvrir l’accès à des stores indépendants. Mais je crois qu’on peut se brosser...

LolYangccool

14 août 2020 à 15:35

@Sethenes : Apple a été correcte pour le coup : https://www.igen.fr/app-store/2020/08/fortnite-na-pas-entierement-disparu-de-lapp-store-116833

Sethenès

14 août 2020 à 15:42

@LYC : merci pour la précision.

Effectivement, là, juridiquement (sur base des connaissances que j'ai) cela me parait plus difficilement attaquable.

LolYangccool

14 août 2020 à 15:45

Je viens d’essayer et je peux bien télécharger le jeu.

VanZoo

14 août 2020 à 15:51

Epics abuse de la « faiblesse » des ados. Comme des dealers. Sauf qu’ils vendent du vent.
Sur le seul critère fallacieux de la liberté alors que chacun sait qu’elle est conditionnée.
Et ils ont osé parodié la pub d’Apple de 1984. Comme si dépenser son pognon sur Fortnite était émancipateur. Je doute qu’ils baisseront le prix de leurs biduleries si Apple venait à retirer ses 30%

majmun

14 août 2020 à 16:18

Je trouve que c'est une bonne chose, qui fera peut-être avancer ce vieux débat. Que ce soit Epic Game et qu'ils aient des pratiques douteuses ou non, ça n'a aucune importance, ils disent simplement ce que tous les développeurs pensent tout bas depuis longtemps (mais n'ont pas les moyens, le courage ou simplement le choix de dire/faire), et qui vaut à Google et Apple des sanctions, passages devant des commissions d'enquête et procès pour abus de position dominante.

Ils sont en situation de monopole, forcent les utilisateurs à utiliser leur plateforme pour les paiements "in app". Le fait qu'il y ait une alternative sur Android ne change pas grand chose, puisque Google décourage les utilisateurs d'installer les applications sans passer par le store.

Quant aux coûts de gestion de ces plateformes... mon oeil. Au 1er trimestre 2020, ces deux stores ont généré 24 milliards de dollars de recettes. C'est plus que le budget annuel de la NASA! Personne ne me fera croire qu'ils ont besoin d'autant d'argent pour gérer et faire la maintenance de leurs stores. Dont une grosse partie de ces dépenses est de toute façon de l'investissement matériel et logiciel, qui est mutualisé avec leurs autres infrastructures. Ils se gavent, tout simplement.

Intéressant et à suivre !

matt

14 août 2020 à 16:24

@Sethenes oui bien vu, l’idée du store exclusif est en effet un bon argument !

Ils peuvent attaquer là dessus, et je vois bien passer une loi EU ou je sais pas trop qui interdira qu’un OS oblige l’utilisateur à installer des app/logiciel exclusivement sur un store, et surtout un store appartenant aux devs de l’OS !

La question est plus complexe que ça bien sûr. Aussi, la question de la sécurité se posera.

VanZoo

14 août 2020 à 17:01

Si les développeurs étaient aussi mécontents, ils l’auraient fait savoir depuis longtemps en se réunissant. Apple a une puissance qu’ils n’ont pas. Sauf certains gros (et ce sont eux qui râlent)
Quel référencement, quel qualité du service, quel sécurité ? Beaucoup de développeurs savent qu’ils n’y gagneraient pas au change.

Au fai, Spotify prend combien aux musiciens ?

DKSnake

14 août 2020 à 17:46

Que Fortnite se fasse bannir pour avoir violé les règles de l'Apple Store, c'est juste normal.
Qu'il n'existe pas de stores alternatifs ou de moyens d'installer des applications sans passer par l'Apple Store, ça c'est moins normal.
Sur macOS, on peut se passer du store mais pas sur iOS...
Dans l'avenir, Apple aura de plus en plus de mal à tenir ses positions sur le sujet.

LolYangccool

14 août 2020 à 17:59

iOS c'est la plateforme, Apple fait ce qu'il veut avec sa plateforme, si les éditeurs ne sont pas content, qu'ils aillent sur Android.

LolYangccool

14 août 2020 à 18:05

En tous y'en a déjà qui en font un business, et moi ça me fait rire que ce jeu devenu mauvais avec le temps apporte tout ce remue ménage.
Image

LolYangccool

14 août 2020 à 18:20

Je viens de mettre mon iPhone XS Max avec Fortnite en vente sur le bon coin.
https://www.leboncoin.fr/telephonie/1829466688.htm/

Je n'y vais pas de main morte, je sais.

Sethenès

14 août 2020 à 18:29

Si tu utilises ce site assez régulièrement, tu pourrais quand même avoir de mauvaises surprises (avis négatifs, ...).

LolYangccool

14 août 2020 à 18:31

J'ai une demande déjà, j'ai dis 2500€. Je sais bien qu'il partira jamais à 25690€.
Si je le vends déjà le double du prix que je l'ai payé neuf il y a deux ans c'est énorme.

Sylvain

14 août 2020 à 18:35

@LolYangccool : "Apple fait ce qu'il veut avec sa plateforme" Euh non.

LolYangccool

14 août 2020 à 18:44

@Sylvain : Non pas tout à fait effectivement, mais c'était plutôt Apple fait ce qu'il veut avec sa plateforme s'il ne souhaite qu'un seul store.
Mais effectivement ils y a des limitation légales sur d'autres domaines.

DKSnake

14 août 2020 à 20:49

@LolYangccool : Non, Apple fait ce qu'elle veut dans son store mais pas sur iOS. En tout cas dans un monde parfait... Ici, en imposant un seul moyen d'installer des apps, Apple est en abus de position dominante avec ce monopole.
Par ailleurs, au delà de la partie "business", il se pose la question de qui possède quoi. C'est le consommateur qui achète l'iPhone, donc normalement c'est lui le propriétaire. Quand on est propriétaire, on doit pouvoir installer n'importe qu'elle application même si on risque de le casser.
De nos jours, celà ressemble de plus en plus à une espèce d'achat avec droit d'usage. Mais ça c'est un autre débat...

LolYangccool

14 août 2020 à 22:22

iOS appartient à Apple, moi je trouve ça normal qu'elle fasse ce qu'elle veut dessus. Quand on achète un iPhone on achète en connaissance de cause. Comme quand on achète n'importe quel autre produit.
Soit ça convient et tant mieux, soit ça convient pas et on va voir ailleurs, je vois pas où il y a un problème, c'est un faux débat.

Sethenès

14 août 2020 à 23:42

Si c'est un faux débat, pourquoi le congrès américain s'en mêle-t-il ?

LolYangccool

15 août 2020 à 00:36

Donc en gros, vous êtes en train de dire qu'un système développée par une entreprise doit faire ce qu'on lui dit de faire dessus ?
Je ne suis pas d'accord. Si Apple (admettons) a envie de tout plaquer et d'abandonner iOS, elle est aussi en droit de le faire. Les gens râlerai fortement c'est sur, mais c'est son droit.

kwx

15 août 2020 à 08:12

Ce n'est pas comparable puisque qu'Apple n'a sur son Store que des produits dématérialisés, mais Amazon France à titre d'idée prend entre 7 et 15%, juste pour les frais de vente.

https://sellercentral.amazon.fr/gp/help/external/help.html?itemID=F9K4BWLZXRPC62U&language=fr_FR&ref=efph_F9K4BWLZXRPC62U_cont_200336920

Ponce la defonce

15 août 2020 à 09:33

Moi comme des milliers de consommateurs, ça me casse les couilles qu’ils accepte pas le cloud gaming sur leur plate-forme, le client et roi tout le monde veux le cloud sur la pomme, epic games se range du coter de l’ensemble des joueurs c’est tout ! Surtout que les arguments d’Apple sont complètement bidon et farfelus, il veule juste que leur service Apple Arcade ne se fasse pas complètement écrasé par le xcloud .

Sethenès

15 août 2020 à 09:36

Disons que la suppression du service serait quand même compliquée, ne fut-ce que (a minima) pour ceux qui jouissent encore d'une garantie dans la mesure où l'appareil est vendu avec un service.

Dès 1890 (oui, oui, 1890) les EU se sont rendus compte qu'il fallait limiter le pouvoir des grosses entreprises. Plusieurs lois sont nées qui empêchent plusieurs dérives.

L'une d'entre elle, c'est l'abus de position dominante. C'est à dire qu'une société en situation de monopole ou de quasi-monopole ne peut pas abuser de cette situation. Ici, bien sûr, la présence de Google complique les choses puisqu'on ne peut ni (facilement) dire qu'Apple a la monopole sur la vente des Smartphones, ni sur les parts de marché d'iOS.

Aux EU, où iOS bénéficie de parts de marché importantes, ce qui suit peut poser problème.

Le fait de fabriquer les iPhones, de ne permettre d'installer qu'iOS qu'ils développent, d'en restreindre l'accès à un seul store, store qu'ils administrent et où ils ont une politique très rigide fait d'eux malgré tout un joueur majeur qui doit être suivi, peut-être pas au bénéfice des clients, mais bien pour les développeurs et les autres acteurs du marché (et donc in fine, du client).

Ici, la société va (apparemment) porter l'affaire en justice. Au pire, le juge pourrait forcer Apple à scinder ses activités en plusieurs sociétés distinctes ... Donc l'enjeu est de taille pour Apple.

fifou2000

15 août 2020 à 20:59

Franchement Tim Sweeney a pas mal aux c€&@ de se positionner en défenseur de la veuve et de l orphelin. Lui qui vends des lootbox aux gamins de 8 ans depuis des années et qui mets des DRM dans les jeux de son store.

L Hopital, la charité ... tout ça tout ça.

pehache

16 août 2020 à 14:22

@Lol : "iOS appartient à Apple, moi je trouve ça normal qu'elle fasse ce qu'elle veut dessus."

Certainement pas : il existe des lois et des régulations sur les pratiques commerciales, et d’autant plus qu’il existe ici une situation de duopole Apple/Google

pehache

16 août 2020 à 14:40

Vanzoo : "Epics abuse de la « faiblesse » des ados."

Peut être, mais ce n’est pas le sujet.

"Si les développeurs étaient aussi mécontents, ils l’auraient fait savoir depuis longtemps en se réunissant. Apple a une puissance qu’ils n’ont pas."

Précisément : s’attaquer au géant Apple est de fait très compliqué pour les petits développeurs. Donc c’est très bien que les gros développeurs s’y collent pour faire bouger les choses.

LolYangccool

16 août 2020 à 16:06

@pehache : Si je veux ajouter un meuble chez moi je ne demande pas l'autorisation à mes voisins.
Si Apple veut avoir 30% de commission pour les achats in-app ils n'ont à demander d'autorisation à personne. C'est leur store. Epic Games profitent de la notiriété de l'iPhone pour se faire max pognon et viennent cracher dans la soupe. Epic Games sont des imbéciles.

Sethenès

16 août 2020 à 16:51

Que penses-tu d'un gars qui après avoir réussi un Bac+3, poursuit à Bac+7 en droit ? Penses-tu que c'est un imbécile ?

C'est la formation de Jerry Nadler, président de la commission qui a auditionné les patrons des Gafa.

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Jerry_Nadler , https://fr.wikipedia.org/wiki/Juris_Doctor

Sethenès

16 août 2020 à 16:53

(et apparemment, c'était sous serment : https://cdn.mgig.fr/2020/07/mg-245910e4-b6ec-4d1c-ab6d-full.jpg )

LolYangccool

16 août 2020 à 17:16

Le niveau d’études n’a aucune incidence sur le fait d’être un imbecile ou pas. On peut être intelligent et être un gros connard. C’est pas incompatible. L’inverse est vrai aussi, on peut ne pas faire de longue études voir pas du tout et être quelqu’un de bien. Ceci dis je ne connais pas ce monsieur donc je n’en sais rien et ne m’exprimerai pas à son sujet.

LolYangccool

16 août 2020 à 17:17

L’intelligence n’a pas non plus de rapport avec le niveau d’étude non plus ceci dit.

Sethenès

16 août 2020 à 17:26

Je suis d'accord, mais si ces gens estiment qu'il y a matière à se poser des questions, c'est qu'il y a matière à se poser des questions.

Est-ce vraiment le % qui est en question, je ne le pense pas. Ce qui est plus délicat, c'est typiquement ce que Ponce la defonce mettait en évident : de priver les utilisateurs d'iPhone de certains services.

Ou, encore plus limite, qu'Apple ponctionne 30% à des concurrents dans d'autres secteurs d'activité (commme Netflix par exemple). Tant qu'Apple n'avait pas sa propre solution vidéo, c'était une chose mais maintenant qu'ils le concurrencent, on sent bien qu'il y a un problème. Une solution pourrait effectivement être de forcer à scinder ces activités en plusieurs sociétés (indépendantes, évidemment).

Même ce que j'ai eu avec l'iMac de 2011 est au fond très limite. Apple décide unilatéralement que Metal n'est pas supporté alors que techniquement, rien ne l'empêchait et ils l'ont implémenté sur des machines plus récentes et bien moins puissantes.

LolYangccool

16 août 2020 à 17:32

« mais si ces gens estiment qu'il y a matière à se poser des questions, c'est qu'il y a matière à se poser des questions.« 
Pourquoi ? Parce qu’ils sont dans la commission européenne ?
Y’a pas que les anges qui ont des bonnes places, voir toutes les affaire de détournement d’argent public par des politiques français...
Donc bon, pour moi c’est pas un argument.
Après encore une fois, je ne connais pas ce monsieur, je dis juste que ça place ne fait pas de lui quelqu’un de forcément respectable.

Sethenès

16 août 2020 à 18:15

Il est élu à la chambre des représentants pour l'un des districts de l'état de New-York.

Alors bien sûr, des c*ns, il y en a partout mais ... mais si une majorité des 435 élus du parlement des E.UI estiment qu'il faut que ces patrons soient auditionnés, je pense qu'on peut raisonnablement se dire qu'il y a effectivement matière à discussion.

Je crois que tu fais une confusion entre "commission européenne" qui est une sorte de gouvernement dans laquelle effectivement une seule personne s'occupe de la concurrence (comme un ministre dans un gouvernement) et une "commission d'enquête parlementaire" où au contraire plusieurs élus siègent et se spécialisent dans certaines matières (ils sont d'ailleurs choisi parmi les élus de leurs camps pour leurs compétences, ici il n'est pas surprenant que le "président" de la commission soit juriste à Bac+6).

Il s'agit bien du second cas. A noter, qu'à ma connaissance, ces auditions sous serment, ouvre la voie en cas de mensonge à des poursuites judiciaires.

En Belgique par exemple, une telle commission d'enquête (il y en a eu une pour l'affaire Dutroux et en France une pour l'affaire d'Outreau) à collectivement les pouvoirs d'un juge d'instruction.

Sethenès

16 août 2020 à 18:21

(La commission est composée de 24 démocrates et 17 républicains. Je n'ai checké que les 3 premiers de chacune des deux listes et ils ont tous les 6 le même diplôme, "Juris Doctor". Source : https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_House_Committee_on_the_Judiciary#Members,_116th_Congress )

Sethenès

16 août 2020 à 18:34

(je nuance sur un point, c'est le mot "enquête", mais bon ... le reste n'est pas faux et les auditions ont bien eues lieu sous serment).

pehache

16 août 2020 à 18:57

@Lol "Si je veux ajouter un meuble chez moi je ne demande pas l'autorisation à mes voisins."

C’est quoi le rapport ? Avec ce meuble tu fournis un service commercial sur lequel tu es en position dominante ?

"Epic Games profitent de la notiriété de l'iPhone pour se faire max pognon et viennent cracher dans la soupe."

N’importe quoi. Epic Games était déjà un éditeur de jeux majeur alors que l’iPhone n’existait pas encore et n’a jamais eu besoin d’Apple pour acquérir sa notoriété. S’il y en a un qui profite de l’autre ici c’est plutôt Apple. Il faut arrêter avec cette fable du marché logiciel qui serait né avec l’app store.

LolYangccool

16 août 2020 à 19:47

Ok Sethenes.
pehache : Apple n’a pas besoin d’Epic Games t’inquiète pas pour ça. D’ailleurs ils n’ont eu aucun problème à virer Fortnite de leur store.
Je n’aime pas Epic Games, ils se sentent plus, leurs jeux et leur launcher sont mauvais en plus. Avis personnel, certes.

matt

16 août 2020 à 22:35

@lol nan mais tu m’étonnes, si tu réduis Epic Games a ça je te comprends ... Mais Epic Games c’est surtout Unreal Engine qui est une prouesse technologique sans précédent dans le monde audio visuel !

LolYangccool

16 août 2020 à 23:23

Oui bon Unreal Engine on va dire que c'est une exception.
Reste que je n'aime pas leur façon de faire ni leur façon d'être.
Les mecs se sentent plus, et j'aime pas ce genre de personnes qui se croient meilleurs et au dessus de tout le monde.

pehache

17 août 2020 à 00:02

@Lol : "Apple n’a pas besoin d’Epic Games t’inquiète pas pour ça. D’ailleurs ils n’ont eu aucun problème à virer Fortnite de leur store."

Je pourrais te répondre que Epic n'a pas hésité non plus à "défier" Apple, sachant très bien que la sanction allait être le retrait de l'appli.

Mais malgré la position assez forte de Epic qui lui permet de se lancer dans ce combat, ça reste en effet un nain par rapport à Apple, tu as raiso. Et c'est justement parce que le rapport de forces est très déséquilibré en faveur d'Apple qu'il est nécessaire que les autorités se penchent sur les relations entre Apple et les éditeurs, et remettent en question le fonctionnement actuel.

La taxe de 30% imposée par Apple est de plus en plus contestée, et la position d'Apple n'est pas tenable sur le long terme. A un moment ou un autre ils devront céder, mais ils tirent au maximum tant que c'est possible.

"Je n’aime pas Epic Games"

Ce n'est pas le sujet.

LolYangccool

17 août 2020 à 00:36

"Ce n'est pas le sujet."
A bon ? On parle pas d'Epic Games ?
Que tu te moques de mon avis c'est ton droit, mais si, je suis parfaitement dans le sujet.

Je soutiens Apple face à Epic Games.

Sethenès

17 août 2020 à 01:25

L'affaire est maintenant devant une juridiction. Je n'ai absolument aucune idée des délais de ce genre de procédure, mais je suppose qu'on est parti pour des mois ou des années.

A ce stade, il y a deux questions ouvertes. La première est de savoir qui va suivre. Seront-ils seuls ou y aura-t-il passage à l'acte d'autres poids lourds du secteur. Deux niveaux sont envisageables, soit de ce joindre à la plainte, soit de singer Epic, d'offrir un paiement alternatif et d'attendre de se faire virer l'appli des stores d'Apple et de Google (rappelons qu'Apple n'est pas seule visée, c'est important).

La prochaine échéance, c'est la sortie du prochain iPhone avec le prochain iOS. Soit une solution "à l'amiable" est trouvée et Epic revient dans le jeu, soit c'est le clash. Et c'est là où Epic seule c'est une chose, mais s'il y a plusieurs grandes pointures qui suivent, cela peut avoir un impact.

Le problème pour Epic, c'est (selon moi) qu'Apple fixe un tarif "à prendre ou à laisser". Comme je l'ai déjà écrit, c'est surtout là où Apple introduit un service concurrent (musique, vidéo, jeu en streaming, ...) services souvent en plus introduit a posteriori que prélever 30% au concurrent devient très limite. Je pourrais imaginer qu'un juge décide d'un % pour le service rendu (3 ou 5% par exemple).

Enfin ... si Trump maintient l'interdiction de Wechat ... ça va commencer à faire beaucoup ...

pehache

17 août 2020 à 08:50

@Lol "A bon ? On parle pas d'Epic Games ?"

Qu'on aime ou pas Epic Game ou Apple n'est pas le sujet. Quand un avocat défend un meurtrier ça ne veut pas dire qu'il aime les meurtriers, mais qu'il est là pour veiller à ce que les droits de l'accusé soient respectés, ni plus ni moins.

Le sujet c'est les pratiques commerciales d'Apple sur son store.

Sethenès

17 août 2020 à 10:42

(et celles de Google)

Cela me parait important de le préciser car cela peut rendre le débat moins passionnel. Ce n'est pas Apple seule qui est visée.

matt

17 août 2020 à 12:52

En vrai je comprends tous tes arguments @pehache, mais comment tu défends l’argument suivant :

Si je suis Epic Games, et qu’Apple n’a pas son système qui prends 20% ou 30% de tous les achats in-app, je viens de mettre une application sur leur app store d’Apple sans leur reverser un centime ... C’est injuste si je profite de leurs services je dois leur verser de l’argent !

Pour reprendre l’image du Monoprix, si Epic Gales gagne, j’ai l’impression que n’importe qui peut s’installer dans un Monoprix et vendre ses produits et services sans rien reverser à Monoprix !

LolYangccool

17 août 2020 à 13:25

pehache : Non le sujet parle directement d'Epic Games, c'est écrit en gros dans le tire.
Je ne suis pas avocat, je n'ai pas à me comporter comme tel. Je donne juste un avis c'est tout.

pehache

17 août 2020 à 13:30

@Matt : la comparaison avec Monoprix n'est pas pertinente, Monoprix n'est pas en situation position dominante sur son marché.

Par ailleurs je ne crois pas que Epic ou qui que ce soit d'autre ait réclamé 0% de commission sur l'app store : ce qu'ils veulent c'est une commission plus raisonnable, ou alors la possibilité de proposer des applications hors App Store.

Pour info, sur les achats in-app l'intervention d'Apple se résume à gérer un paiement, rien d'autre. Pour ce type de service les acteurs bancaires (j'inclus les acteurs comme paypal) prennent des commissions de l'ordre de 3%, soit 10 fois moins que Apple.

pehache

17 août 2020 à 13:39

@Lol : il faut lire l'article et pas juste le titre, plusieurs autres éditeurs ont déjà apporté leur soutien à Epic. Mais surtout, si la démarche d'Epic aboutit ça changera les règles pour tout le monde, pas juste pour Epic. Donc oui le sujet dépasse de loin le simple cas d'Epic.


"Je ne suis pas avocat, je n'ai pas à me comporter comme tel."

Pour discuter d'un sujet qui va être essentiellement juridique ça a plus de sens d'avoir une approche d'avocat que de supporter. Les juges ou membres des commissions qui traitent ces affaires ne vont pas se déterminer en fonction de la popularité d'Epic mais en fonction de la pertinence des arguments juridiques.

LolYangccool

17 août 2020 à 14:29

Je comprends pehache.

Adavo

17 août 2020 à 22:05

Ça chauffe pour Epic. Apple semble vouloir révoquer le certificat développeur d’epic.

pehache

18 août 2020 à 10:47

Epic devait avoir envisagé cette possibilité, car ils ont immédiatemment lancé une action en référé pour empêcher Apple de le faire. Donc deux possibilités :

- l'action aboutit, Apple ne peut pas révoquer le compte d'Epic, et le status quo se prolonge jusqu'au vrai procès

- l'action n'aboutit pas, et Epic devra faire machine arrière car ils ne peuvent pas se permettre de se couper complètement du monde Apple.

Je pense que dans tous les cas la situation va se normaliser à court terme, à savoir que Epic va rentrer dans le rang en soumettant une nouvelle version sans le contournement des achats in-app, et mettre son énergie dans le procès à venir. Leur objectif ici était avant tout de médiatiser l'affaire et de montrer jusqu'où pouvait aller Apple pour contraindre les éditeurs à cracher au bassinet : objectif atteint, en ayant brandi l'arme atomique de cette façon, Apple est en train de se créer une image très négative parmi les éditeurs de logiciels, qui vont se ranger derrière Epic.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription