Fortnite se prive de mise à jour sur iOS et macOS


Epic Games continue de tenter de faire basculer l'opinion publique de son côté dans l'affaire qui l'oppose à Apple. Alors que la justice a cette semaine refusé d'obliger Apple à remettre en ligne son jeu Fortnite sur l'App Store d'iOS, arguant simplement que cette situation avait été créée de toutes pièces par Epic Games qui savait très bien ce qu'il faisait en mettant en place un système de paiement alternatif à celui d'Apple au sein de son jeu vidéo, Epic Games ne compte pas s'avouer vaincu. L'éditeur vient en effet d'annoncer que la prochaine mise à jour de Fortnite ne sera pas disponible pour les utilisateurs de produits d'Apple :

Apple bloque les mises à jour de Fortnite et les nouvelles installations depuis l'App Store, et ils ont déclaré qu'ils mettront fin à notre possibilité de développer Fortnite pour les produits d'Apple. En conséquence, la nouvelle mise à jour de Fortnite, chapitre 2 - saison 4 (v14.00) ne sera pas disponible sur iOS et macOS le 27 août.


Fortnite

Le combat d'Epic Games contre la taxe de 30% de l'App Store donnera certainement lieu à de nombreux débats passionnés dans les prochains mois, et il est sans doute une bonne chose de se poser la question de la mainmise de certains fabricants sur les contenus distribués sur leurs appareils. Dans ce cas précis, la posture de victime dans laquelle se complait Epic Games commence en revanche à verser dans la malhonnêteté intellectuelle : contrairement à ce qu'affirme Epic Games, Apple ne bloque aucunement les mises à jour de Fortnite mais seulement les mises à jour qui incluent des fonctionnalités contraires à son règlement interne. En effet, Apple a déjà signifié qu'il suffirait à Epic Games de retirer son système de paiement alternatif qui contourne la facturation de l'App Store pour que Fortnite puisse retrouver les rayonnages de sa boutique d'applications du jour au lendemain...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (22)

Jef

27 août 2020 à 14:03

les 30% représentent une commission, pas une taxe , cf la phrase : Le combat d'Epic Games contre la taxe de 30% de l'App Store

VanZoo

27 août 2020 à 14:47

La hipe Fortnite (machine à déplumer les ados) va passer et Epics se retrouvera à poils...

pehache

27 août 2020 à 15:10

@Jef : on dit "racket", en réalité

@Vanzoo : HS

The Hoff

27 août 2020 à 15:19

@ Jef: une commission est un prix payé pour rendre un service spécifique. Dans le cas présent, une fois que l'application est présente sur l'appstore, Apple ne rend aucun service qui justifierait un prix de 30% des prix générés. D'où le terme de taxe, car cela ressemble à ça finalement. Le président de la commission antitrust de la chambre des représentants aux Etats Unis, parle, lui, de vol.

The Hoff

27 août 2020 à 15:20

"... qui justifierait un prix équivalent à 30% des revenus générés par l'application"

Sylvain

27 août 2020 à 15:26

Le mot "taxe" est un peu provocateur mais pas forcément injustifié, c'est tout le débat du moment justement. À partir du moment où il y a monopole, la commission devient un prélèvement obligatoire.

LolYangccool

27 août 2020 à 16:08

@pehache : Non ce n'est pas du racket. Epic Games était d'accord pour payer cette commission sinon ils n'auraient pas accepté et n'aurait jamais été sur l'App Store, et à partir du moment ou tu es totalement d'accord de payer quelques chose ce n'est pas du racket.

Courage Apple, ne lâchez rien contre Epic !

Epic Games ne sont que des clowns provocateurs qui narguent Apple en les parodiant et en organisant des évènements provocants et offensants, avec des goodies tout aussi ridiculent offert aux joueurs.
Qu'ils aillent se faire voir.

Sylvain

27 août 2020 à 16:15

@LolYangccool "à partir du moment ou tu es totalement d'accord de payer quelque chose ce n'est pas du racket"
Tu ne saisis vraiment pas le concept de monopole.

« Donne moi 30% de ce que tu gagnes sinon tu te coupes de tes clients, tes jeux ne marcheront pas et tu vas crever, parce que j'ai verrouillé le marché. »
Qui peut se permettre de dire non ? Beaucoup de développeurs ne sont pas « d'accord », ils n'ont juste pas le choix. Qu'Epic Games soit malhonnête sur certains points ne change rien à la donne.

LolYangccool

27 août 2020 à 16:26

« Qu'Epic Games soit malhonnête sur certains points ne change rien à la donne. »
Un peu quand même je trouve. En tous cas ça n'arrangera rien à la situation de provoquer Apple.
En fait c'est juste pour ça que je suis pas d'accord, et je dois pas être le seul. Eux qui veulent se mettre l'opinion publique de leur côté, c'est mal barré en réagissant comme ça.
S'ils étaient correctement aussi de leur côté, je pense que beaucoup de gens supplémentaires les supporteraint, et côté Apple, ça serait très probablementy bénéfique aussi.

Là leurs méthodes pour essayer de réduire cette commission sont juste détestables.
Epic Games n'est pas la petite entreprise victime d'Apple qui n'a rien demandé qu'il faut plaindre, ils ont une attitude détestable et se prennent pas pour n'importe qui non plus.

Bref, c'est pas tout blanc pour Epic et tout noir pour Apple. Les deux sont autant fautifs l'un que l'autre.

matt

27 août 2020 à 16:27

@lol derrière le fait qu’Epic Games fasse les clowns sur les réseaux sociaux il y a une vrai revendication ! Je sépare le fond et la forme. Même si la forme en dit beaucoup ...

LolYangccool

27 août 2020 à 16:29

Je rajoute qu'ils essayent clairement de se faire passer pour une victime, mais qu'ils n'hésitent pas non plus à être malhonnête de leur côté.

LolYangccool

27 août 2020 à 16:32

@matt : Oui il y a une vraie revendication, et je suis d'accord avec cette revendication, mais ils profitent clairement de cette revendication légitime pour faire n'importe quoi et tenter d'atteindre l'image d'Apple,, et ça, c'est pas bien et malhonnête.

La façon de faire est aussi importe que le fond, si ce n'est plus.

Sethenès

27 août 2020 à 16:49

J'ai un poto qui peint des figurines de Jdr. Quand il était étudiant et qu'il avait besoin de thunes, il en revendait certaines.

Sans même se cacher ni attendre qu'il soit parti, le patron de la boutique, plaçait la figurine dans une vitre avec une étiquette mentionnant exactement le double du prix auquel il venait d'acheter les figs à mon poto.

Qu'on soit d'accord ou pas, c'est une réalité. Et je persiste à dire que 30% de commission, ce n'est pas exagéré. Combien pensez-vous que la FNAC achète les softs qu'ils vendent ?

Ici par exemple, je cite : "la remise accordée au libraire sur les ventes (en général entre 25 et 35% du prix public, nous vous conseillons de ne pas dépasser 40%)" (Source : https://www.bookelis.com/content/13-vendre-son-livre-en-librairie-1-2-les-conditions-de-vente )

Pour moi, le problème vient à partir du moment où Apple est directement concurrent. Dans ces conditions et en raison du monopole sur iOS et du monopole d'iOS sur les iPhone, cette commission de 30% entraîne une distorsion de concurrence.

Rag71

27 août 2020 à 17:42

@LoL: j’espère que tu fais preuve de la même abnégation lorsque tu paies des impôts
(toute proportion gardée, évidemment)
Apple est ici en situation de monopole, c’est ça l’enjeu de cette passe d’armes, pas le fait qu’Epic fait l’enfant gâté (même si cela a pour but de servir ses intérêts)
Epic, c’est quand même l’Unreal Engine, à disposition des développeurs, pas uniquement Fornite.

pehache

27 août 2020 à 18:16

Sethenes : "Et je persiste à dire que 30% de commission, ce n'est pas exagéré."

En l'absence de store concurrent sur la plateforme tu n'en sais rien (et moi non plus). Et la juge l'a bien fait remarqué aussi dans l'audience préliminaire (même si cette audience n'avait pas pour objet de statuer sur la commission). Et les comparaisons avec les circuits de distribution physiques n'ont pas beaucoup d'intérêt, les structures de coûts n'ayant rien à voir.

@Lol : dans une affaire comme ça c'est logique que chacun essaie de mettre l'opinion publique dans sa poche, ça fait partie du jeu. Et sur le fait qu'Epic n'est pas juste une petite boîte sans défense, tu imagines bien justement que pour une petite boîte sans défense s'attaquer à Apple serait quasiment impossible. Il faut que ce soit des Epic ou des Spotify qui le fassent pour ça ait une chance de bouger.

The Hoff

27 août 2020 à 19:33

@ Sethénès: la différence, c'est que la Fnac achète des softs et les revend, en faisant un profit au passage. Si ils ne les vendent pas, la perte est pour eux.
Là, Apple rend un service qui ne lui coûte rien, et ne prend surtout aucun risque (qui est la base de la rémunération d'entreprise dans un système capitaliste). Qu'ils prennent une commission pour la mise en ligne de l'application, ok. Qu'ils prennent 30% sur l'ensemble des profits générés, c'est totalement abusif et injustifé. Raison pour laquelle le président de la commission antitrust parle de "Highway robbery", du vol pur et simple.

The Hoff

27 août 2020 à 19:37

@ Lol: s'attaquer à l'image, c'est juste une stratégie. S'ils arrivent finalement à se mettre d'accord autour d'un montant, tu les verras les représentants des 2 entreprises jouer les meilleurs amis du monde, comme si cette affaire n'avait jamais existé.

DKSnake

27 août 2020 à 21:06

Dans cette guéguerre de riche, moi ce qui me gêne le plus c'est que le client soit réduit en statut de marchandise. En simplifiant les choses, Apple et Epic se disputent le prix des clients. Or normalement, le vrai client (les joueurs) payent le fournisseur (Epic) pour avoir accès au jeu et donc à la marchandise. Apple n'est qu'un hébergeur.
De nos jours, les entreprises du numérique ont tendance à vouloir changer les rôles à leur convenance par intérêt économique...

LolYangccool

27 août 2020 à 22:39

« dans une affaire comme ça c'est logique que chacun essaie de mettre l'opinion publique dans sa poche »
Je n'ai pas dis le contraire, ce que je dis c'est que ce n'est pas en ayant cette attitude là qu'ils y arriveront.
Là pour le dire de manière vulgaire, ils passent juste pour des gros enfoi***.
Et je pense que ça doit déplaire à beaucoup de gens.

pehache

28 août 2020 à 09:14

@Lol Si je reprends ce que tu écrivais au début "Epic Games ne sont que des clowns provocateurs qui narguent Apple en les parodiant et en organisant des évènements provocants et offensants,"

Apple dans son histoire a aussi parodié et caricaturé ses concurrents dans ses pubs ou campagne de communication. Notamment Microsoft, les fabricants de PC, et leurs utilisateurs, qu'il s'agissait de ringardiser. Apple est une entreprise qui utilise à fond l'arme de la communication depuis toujours, et la communication ne cherche pas à faire apparaitre la "vérité" mais à mettre les gens dans sa poche. Bref, tu t'offusques à sens unique.

Ponce la defonce

29 août 2020 à 10:10

Les « vrai » gamers ne jouent pas sur les machines Mac, ils ont un pc entre 1200 et 3000 € avec de grosse carte graphique comme la 2080 ti par exemple.. Les enfants sont sur Nintendo switch et les autres sur consoles de salon 🤙🏻

SiOu

7 septembre 2020 à 10:37

Je peux comprendre qu'on puisse être fan de la marque Apple, mais de la à les défendre sur ce sujet (global) faut vraiment vraiment un être un converti aveugle... et ne pas savoir réfléchir plus loin que le bout de son nez...

Microsoft a prit bien plus chère, pour avoir installé IE par défaut sur leur OS, et on parlait d'abu de position dominante...

Ici on parle quand même d'Apple qui décide de prendre 30% (par exemple) sur les abonnements de Spotify (prit depuis une application installé depuis un produit Apple) sinon l'application est refusée sur leurs stores... (et donc grosse perte de clientèle pour spotify, impossible pour eux de refuser, au risque de perdre des abonnées).

Si ce n'est pas du raquet et d'abu de position dominante c'est quoi la ?
Apple n'a rien avoir avec le service fourni par Spotify, dans quel mesure ont il le droit de réclamer 30% du service de Spotify ?

Apple à un produit concurrent qui se nomme Apple Music, ce qui pose encore plus de question, car forcément Spotify est directement moins rentable que Apple Music (sur les produits Apple).

Pour pouvoir déployer sur un store Apple, il faut au préalable payer une license annuelle.

Imaginez 2 secondes si Microsoft avait réclamé (dans les années 2000) en plus que les éditeurs payent une license pour pouvoir avoir le droit de pouvoir d'installer leurs app sur windows...

Breff je ne dis pas que les éditeurs ne doivent pas payer quelque chose à Apple, la license justement est une bonne chose, 30% sur le prix du produit pourquoi pas, mais 30% sur les services inclus dans un produit c'est vraiment n'importe quoi...

@Lol retire un peu les étoiles que tu as les yeux, et prend un peu de hauteur dans ta réflexion

@Sethenès si on va plus loin dans ton raisonnement, donc il serait légitime que Fnac de réclamer 30% de comission sur les services proprosé par un apple, pour un produit apple vendu chez eux ?....

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription