Epic Games privé du bouton Connexion avec Apple


C'est une nouvelle conséquence de l'affrontement entre Epic Games et Apple. Deux semaines après avoir supprimé le compte développeur de l'éditeur de Fortnite, Apple lui coupera l'accès au bouton "Connexion avec Apple" à compter de ce vendredi 11 septembre. Epic Games a prévenu ses utilisateurs : ils doivent mettre à jour leur adresse et leur mot de passe en urgence, au risque de perdre l'accès à leur compte.


Connexion avec Apple Fortnite

Le bouton "Connexion avec Apple", mis en place par Apple il y a un an, est un système d'authentification qui permet de s'identifier sur une application ou un site web avec son identifiant Apple, via Touch ID ou Face ID sur les appareils compatibles. Ce service, concurrent des boutons de connexion de Facebook ou de Google, a mis l'accent sur la confidentialité des données, notamment avec la possibilité de masquer automatiquement son adresse e-mail au moment de l'inscription. Indépendamment de l'affaire qui oppose les deux entreprises, Apple prend ici un risque : montrer la limite de ce bouton de connexion, dont la pérennité n'est donc pas assurée, et perdre la confiance de ses utilisateurs.

Mise à jour 11 septembre 2020 à 8:34 :
Apple a finalement accordé « une extension indéfinie » à Epic Games, qui recommande tout de même à ses utilisateurs de se séparer du bouton d'Apple pour leur compte. Apple, de son côté, a déclaré à The Verge n'avoir jamais rien fait pour bloquer le bon fonctionnement du bouton de connexion auprès des utilisateurs d'Epic Games...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (28)

pehache

10 septembre 2020 à 16:47

Les prochaines épisodes de l'affaire :

"Tim (Sweeney) tire la langue à Tim (Cook)"

"Tim (Cook) vole le goûter de Tim (Sweeney)"

etc...

Tom

10 septembre 2020 à 17:07

"Apple prend ici un risque : montrer la limite de ce bouton de connexion, dont la pérennité n'est donc pas assurée, et perdre la confiance de ses utilisateurs."
Exactement et ça c'est vraiment pas une bonne chose ! Les avantages qu'apportent ce bouton sont pourtant excellents. Vraiment dommage de le décrédibiliser de la sorte

Sethenès

10 septembre 2020 à 17:10

Je rebondis sur la dernière phrase de la news pour relever un autre élément suite à la plainte déposée par Apple contre EPIC.

Apple demande des dommages et intérêts pour tout le travail effectué précédemment : traitement des nouvelles versions, vérifications, etc.

Outre la problématique EPIC/Apple, en tant que petit "développeur" cette mesure de rétorsion d'Apple me fait peur.

En effet, comment s'assurer qu'en cas de différent avec Apple, ceux-ci n'exigent pas des sommes colossales à des petits ou moyens éditeurs pour des services qui "semblaient" compris tant dans la redevance de 99 euros/an pour la compte dev' (qui justement permet de soumettre autant d'application qu'on le souhaite sans aucun frais supplémentaires) que les éventuelles commissions prélevées sur les ventes (les fameux 30%) ?

Il s'agit là, d'une vraie problématique puisqu'au fond, un éditeur court un risque qu'il ne peut pas mesurer.

LoTsey

10 septembre 2020 à 17:33

C’est du délire... Apple se fait passer en victime maintenant. Comme si elle n’avait pas été contente de prendre 30% sur tout ce qu’Epic à vendu entre temps.

Elle aurait juste dû couper l’accès au compte. Et c’est tout. Là ça devient un peu n’importe quoi. Et oui, ça donne plus trop envie d’intégrer ce bouton.

Tout ça va faire passer l’envie à certain de jouer les rebelles mais le problème c’est que ça fait pas non plus du bien à l’image d’apple. On est loin du “think different” du début...

VanZoo

10 septembre 2020 à 18:48

Les écrivains par exemple rêveraient de toucher 70% ! Ils en sont bien loin. Il en est de même dans de nombreuses professions. 30%, c'est tout sauf honteux. Une galerie d'art prend 50%... etc... etc

Ce bouton de connexion est un confort mais aussi, comme souvent avec le confort, une perte de liberté, une part d'emprisonnement (rendant captif)

Concernant Epic bidule Games, ce sont surtout des ados qui sont concernés. Apple a très bien identifié sa cible clientèle, c'est une de ses grandes forces. Et bien sur comment la satisfaire. La plupart des usagers, joueurs de Fortnite n'en font pas partis. Il seront concernés par le futur bundle Xbox et plus généralement, par l'esprit, l'écosystème que Microsoft met en place et va déployer avec sa Xbox Série X, S, Z, W... et l'univers PC Windows. Les fans du tuning PC, Apple ne va pas les conquérir, comme les adeptes de la bidouille, du trifouillage informatique.

Carbo

10 septembre 2020 à 21:38

@VanZoo : il fut un temps ou Apple draguait les bidouilleurs.
Il était beaucoup plus simple de changer le hardware de son G4 que sur n'importe quel PC, le boitier s'ouvrait en 2 seconde sans vis et l'on pouvait tout modifier jusqu'au module bluetooth.
On pouvait overclocker son ordi avec un simple crayon de papier
Même sur le très compact G4 Cube l'ouverture était ultra simple et tout était interchangeable (c'est pour cette raison qu'il me sert maintenant de Hackintosh).

pehache

10 septembre 2020 à 21:47

@Vanzoo "Les écrivains par exemple rêveraient de toucher 70% ! Ils en sont bien loin."

Stop avec cet argument qui revient tout le temps !! Loin de moi l'idée de dire que les écrivains sont bien rémunérés et n'ont pas à plaindre, mais une maison d'édition de livres prend un vrai risque quand elle édite un livre : elle avance (en général) l'argent à l'auteur, elle paie l'imprimeur, elle finance la promotion... Si le livre se vend mal tout ça c'est une perte sèche. Quel risque prend Apple en mettant une appli sur son store ? Ca n'a rien à voir !

Et quand bien même... L'argument "Estime-toi heureux qu'on ne t'ait pété qu'un genou, il y en a à qui on pète les deux genoux !" est complètement idiot...

"Concernant Epic bidule Games, ce sont surtout des ados qui sont concernés. Apple a très bien identifié sa cible clientèle"

Et ces ados qui jouaient à Fornite sur iOS, ils n'avaient pas demandé (et obtenu) un iPhone ou un iPad à leurs parents, parce que ça faisait cool à la récré d'avoir un truc Apple ? C'est du coup une excellente idée de la part d'Apple de leur faire découvrir le monde Android !

VanZoo

11 septembre 2020 à 00:03

Comme toujours, tu prends ce qui t'intéresse dans les propos de l'autre pour nourrir ton argumentaire...
Au fait, tu ne sembles pas bien connaitre le monde de l'édition. Concernant les contre-parties, si c'était si simple de créer un OS et un store, il n'y aurait pas un quasi duopole.

Concernant la dernière partie, tu n'as pas compris ou je me suis mal exprimé. Apple a une stratégie marketing, d'image au long cours qui se soucie peu (pour l'instant ?) des gamers Fortnite. Apple peut racheter à peu près tout ce qu'il veut (de Disney en passant Netflix ou tel studio gamer) Sauf que cela écornerait significativement leur image. C'est un délicat équilibre. L'identité marque est essentielle. Même si Apple sait pertinemment qu'une grande partie de ses acheteurs recherchent une forme de valorisation sociale par l'achat de produit Apple, ils savent qu'en tout premier lieu, c'est leur image qu'ils doivent maintenir en l'état. Alors qu'il serait facile de succomber à un certain présentisme démagogique, Apple, et malgré son discours d'ouverture, de diversité, est une marque plutôt sectaire. La classe moyenne (supérieure) cooooool et créatiiiiiive.

Sethenès

11 septembre 2020 à 02:00

Les raisons de non-rachats sont probablement beaucoup plus terre à terre que cette histoire d'image.

Pour comprendre les enjeux, il suffit de se rappeler de la récente fusion avortée entre Alstom et Siemens dans le monde ferroviaire. Je pense qu'ici l'Europe a été trop loin et que cette fusion ne nuisait pas au marché et aurait permis de mieux contrer les concurrents hors d'Europe mais voilà typiquement le genre de blocage auquel Apple pourrait faire face.

Et l'actualité récente ne risque pas de modifier la donne !

pehache

11 septembre 2020 à 08:07

@Vanzoo "Au fait, tu ne sembles pas bien connaitre le monde de l'édition."

Pas de problème, éclaire-nous, vu que c'est toi qui a lancé cette comparaison.

"Concernant les contre-parties, si c'était si simple de créer un OS et un store, il n'y aurait pas un quasi duopole."

Précisément. On voit depuis 10 ans que le marché est figé sur ce duopole, qui non seulement a broyé toute la concurrence existante mais tue dans l'oeuf toute nouvelle tentative de concurrence (la moindre n'étant celle de MS qui s'est cassé les dents aussi). Même avec un super OS un nouvel arrivant fait face à un problème insoluble : il n'a pas les applications. Et comme il a un pdm négligeable il ne peut pas attirer les développeurs d'applications, et c'est un cercle vicieux.

Dans une telle situation les régulateurs doivent prendre les mesures qu'il faut pour que le duopole n'abuse pas de sa position.

Tom

11 septembre 2020 à 08:56

@Sylvain à priori c’est encore plus vicieux que ça. Apple n’aurait jamais réellement prévu de faire supprimer le bouton mais Epic a fait croire que si pour justement décrédibiliser Sign In with Apple et prendre en otage tous les utilisateurs qui passaient pas ce service.

Tom

11 septembre 2020 à 08:58

Extrait de The Verge: When reached for comment about yesterday’s news, Apple told The Verge that it was not doing anything to stop “Sign In with Apple” accounts from working with Epic Games. So there’s some kind of discrepancy in who is telling the truth

Sylvain

11 septembre 2020 à 09:08

@Tom : merci, je n'avais pas vu. Décidément... j'espère qu'ils revendront un jour les droits, ça pourrait faire une bonne série.

Piroquem

11 septembre 2020 à 10:01

@pehache

"Même avec un super OS un nouvel arrivant fait face à un problème insoluble : il n'a pas les applications. "

On arrive à un paradoxe. Les développeurs se plaignent du rapport de force avec Google / Apple, mais quand un concurrent potentiel à tenté de se faire une place, ou étaient-ils? Et même si le combat semble un peu perdu d'avance, certain essayent encore (j'ai en tête kai os, selfish, firefox OS). Fortnite à fait l'effort de se porter sur ces OS?

Dorian31

11 septembre 2020 à 10:21

Huawei va sortir Harmony OS tantôt, qui à l'air plutôt réussi de ce que j'ai pu voir. Preuve que le marché des OS n'est pas si verrouillé que ça et qu'il suffit qu'un acteur majeur du secteur ait la volonté de créer un OS. Si Microsoft s'est cassé les dents c'est simplement parce que leur OS était naze. Un spingbord à base de tuiles, lol. Et puis peut-être qu'aujourd'hui c'est plus difficile de s"inserer sur ce marché face aux 2 mastodontes que sont devenu Apple et Google, mais la crétion des OS mobiles ne datent pas d'hier. Il y'a 10/15 c'était à "la portée" de toute (grosse) entreprises informatique d'en créer un. Et où étaient t'ils ? Maintenant il ne faut pas venir ni pleurer, ni imposer des restrictions aux entreprises qui elles n'ont pas loupé le coche. Chaque OS à ces règles, ces spécificités. Moi si je voulais un OS ouvert je serai chez Android. Je suis sous iOS parce que c'est simple, c'est beau, c'est ergonomique, c'est anti bidouille au possible (ce que je déteste), les services sont bien intégrés et c'est plus sécurisé et confidentiel qu'en face. Je respecte l'autre crémerie mais justement, chacun sa crémerie et ses préférences. Je ne souhaiterai pas que des obligations judiciaires obligent Apple à ouvrir son système.

The Hoff

11 septembre 2020 à 10:37

@ Dorian 31: la justice américaine n'obligerait pas Apple à ouvrir son système bien sûr. Les sanctions prévues en cas d'abus de position dominante (qui est ici caractérisée, il n'y a même pas de débat, même chose pour Google), pourraient les obliger à baisser leurs prix qu'ils appliquent aux éditeurs par exemple. Dans le pire des cas, la société pourrait être démantelée, c'est à dire divisée entre entités juridiquement indépendantes.

Piroquem

11 septembre 2020 à 11:39

@ The Hoff
Laissons les juges décider d'un potentiel abus de position dominante. Le fait qu'il soit caractérisé n'est que votre avis personnel.

Un magasin comme les galeries lafayettes fonctionne comme les app store. Le stock appartient aux marques et il ne font que prendre une commission sur les ventes. J’imagine que si une marque distribuait gratuitement des tshirt via son corner et vendait ensuite en direct des jolis badges colorés pour personnaliser ces tshirts, les galeries feraient la meme chose qu'Apple: les bannir de leur espace de vente.

Le fait qu'Apple et Google soit en duopole est de plus en grande partie due aux développeurs, qui ne s'intéressent qu'aux plateformes ayant beaucoup d'usagers, et empêchent ainsi l’émergence d'OS tiers.

Pour moi, un abus de position dominante serait le fait qu'Apple ou Google appliquent des règles et commissions différentes selon les Apps, favorisant un éditeur en particulier. Mais aujourd'hui, c'est la même règles pour tous les éditeurs. Ou alors qu'Apple ou Google concluent des accords avec les développeurs pour qu'ils ne portent pas leurs applis sur d'autres OS.

Bref, a y regarder dans les détails, il est bien difficile de prédire ce que les juges décideront.

The Hoff

11 septembre 2020 à 11:58

@ Piroquem: la disproportion entre le prix et le service rendu est un exemple typique d'abus de position dominante, déjà sanctionné à de nombreuses reprises par le passé (prix des médicaments aux Etats Unis par exemple). Le parallèle avec les Galeries Lafayettes est intéressant mais pour aller plus loin, il faudrait voir quel prix ils facturent aux exposants. C'est sans aucun doute très cher, mais ça m'étonnerait qu'on soit à des prix aussi délirants que 30%.

pehache

11 septembre 2020 à 13:04

@Dorian31

"Huawei va sortir Harmony OS tantôt, qui à l'air plutôt réussi de ce que j'ai pu voir. Preuve que le marché des OS n'est pas si verrouillé que ça et qu'il suffit qu'un acteur majeur du secteur ait la volonté de créer un OS."

Preuve de rien du tout. Huawei fait ça sous la contrainte des sanctions US qui les privent d'Android. Ils vont essayer de jouer sur la corde du sentiment nationaliste chinois pour se faire une place malgré le déficit d'apps, mais hors de Chine je doute qu'ils en vendent beaucoup.

"Si Microsoft s'est cassé les dents c'est simplement parce que leur OS était naze. Un spingbord à base de tuiles, lol."

Réaction primaire d'un fanboy Apple (inutile de préciser "décérébré", c'est consubstantiel)... Les questions de goût et de couleurs mises à part, techniquement Windows Phone était un très bon OS, il faut être ignorant ou d'une mauvaise foi crasse pour dire le contraire.

"mais la création des OS mobiles ne datent pas d'hier. Il y'a 10/15 c'était à "la portée" de toute (grosse) entreprises informatique d'en créer un. Et où étaient t'ils ? Maintenant il ne faut pas venir ni pleurer, ni imposer des restrictions aux entreprises qui elles n'ont pas loupé le coche."

Après l'ignorance technique, voilà l'ignorance des lois. Rien n'interdit à une entreprise de devenir dominante, ou même monopolistique, sur son marché. Par contre si cette position dominante devient un obstacle au bon fonctionnement d'une "libre concurrence", la plupart des pays à économie de marché ont des lois pour permettre de restaurer cette libre concurrence. Lois qui aux USA peuvent aller jusqu'au démantèlement de l'entreprise. Epic se place sur ce terrain, et les experts du domaine se gardent bien de dire que c'est perdu d'avance pour eux.

pehache

11 septembre 2020 à 13:12

Piroquem "Le fait qu'Apple et Google soit en duopole est de plus en grande partie due aux développeurs, qui ne s'intéressent qu'aux plateformes ayant beaucoup d'usagers, et empêchent ainsi l’émergence d'OS tiers."

Salauds de développeurs, qui ne veulent pas travailler sur des versions qui leur rapportent 3 fois rien ! C'est dingue d'être aussi vénal quand même ! Heureusement qu'il y a Apple dans ce monde, qui nous enseigne tous les jours que l'argent ne fait pas le bonheur.

Piroquem

11 septembre 2020 à 15:06

@pehache

En effet, en caricaturant, ça deviens ridicule. Mais je préfère qu'on s'en tienne à ce que j'ai écris

On se souviens de la galère de blackberry pour avoir des apps quand ils ont sortis leur OS10. Ou microsoft qui a payé des ponts d'or aux développeurs pour qu'ils s'intéressent à Windows 10. Sans aller dire que les développeurs sont des salauds, on peut juste observer qu'ils n'ont pas vu à l'époque le danger auquel ils s'exposaient à ne faire le jeu que d'Apple et Google.

On se dit aussi que les temps on bien changé, beaucoup de développeur aurait payé beaucoup plus que 30% pour pouvoir toucher des centaines de millions de client il n'y a pas si longtemps...

@ The Hoff
30% c'est bien le standard bas de rémunération d'un "vendeur". C'est bien souvent 50% et parfois beaucoup plus.
30% c'est précisément ce que ponctionne Sony, Microsoft et Nitendo sur les ventes de jeux vidéo. C'est aussi la marge d'à peu près tous les vendeurs de services dématérialisés.
Donc utiliser le mot "délirant", c'est vraiment excessif. C'est en tout cas beaucoup moins délirant que de vendre des habits virtuels pour ton joueur des dizaine d'euros...

Rantanplan08

11 septembre 2020 à 15:50

Réaction primaire d'un fanboy Apple (inutile de préciser "décérébré", c'est consubstantiel)... Les questions de goût et de couleurs mises à part, techniquement Windows Phone était un très bon OS, il faut être ignorant ou d'une mauvaise foi crasse pour dire le contraire.

Euh Sylvain, c'est normal ce genre d'insulte plus que gratuite sur votre site, il n'y aurait-il pas besoin de modération dans ce cas ? Le débat semble sain, sauf quand Pehache décide que seul son avis doit être le bon, et de fait se permet de dénigrer voire d'insulter les autres. Ce n'est pas l'image que j'ai de ce site qui me semble pourtant sérieux, mais le manque de réaction des admins à ce type de comportement me déçoit.

pehache

11 septembre 2020 à 17:00

@Rantanplan : la prose de Dorian à laquelle j'ai répondu vertement n'est pas de l'ordre de l'avis mais de l'ordre du troll primaire, qui est aussi un manque de respect. Relire les articles de l'époque : sans aller évidemment jusqu'à dire que WP n'avait pas de défaut, la qualité intrinsèque de l'OS (interface comprise) était en général reconnue, alors que les critiques les plus fortes portant sur les manques applicatifs. Après, MS a aussi fait des erreurs stratégiques, qui ont participé à décourager les développeurs, il faut le dire aussi (comme l'incompatibilité complète entre WP7 et WP8, et partielle entre WP8 et WM10).

@Piroquem : les 30% d'Apple sur l'App Store ne sont pas une marge, mais une commission. La marge que fait Apple sur la gestion de l'App Store on ne la connait pas, mais elle est probablement énorme et supérieure à 60%. Le procès lancé par Epic va probablement obliger Apple à publier les chiffres qui sont pour l'instant cachés.

The Hoff

11 septembre 2020 à 17:12

@ Piroquem: je ne peux que te renvoyer vers tous les articles publiés partout, et ils sont nombreux, qui expliquent les différentes raisons pour lesquelles la commission anti trust a décidé de poursuivre sa procédure. Je te donne quelques pistes quand même: prix excessif donc, pratiques anti concurrentielles: tous les éditeurs ne sont pas traités également (Amazon est favorisé sur l'app store par exemple), interdiction faite à l'éditeur de mentionner que le client pourrait trouver moins cher sur une autre plateforme etc etc
Si tu as réellement envie de comprendre l'ensemble des pratiques qui sont reprochées à Apple, ça se trouve très facilement, y compris sur des sites traitant de l'actualité de la marque.

pehache

11 septembre 2020 à 17:13

Piroquem : "Sans aller dire que les développeurs sont des salauds, on peut juste observer qu'ils n'ont pas vu à l'époque le danger auquel ils s'exposaient à ne faire le jeu que d'Apple et Google."

Je ne sais pas. Mais qu'ils l'aient vu ou pas à l'époque ça ne changeait pas grand-chose : consacrer du temps à développer une version qui ne te rapportera pas grand-chose à court terme et peut-être rien à plus long terme si la plateforme ferme, c'était de l'ordre du pari risqué pour un éditeur vivant de la vente de ses applis.

Dorian31

11 septembre 2020 à 19:40

@Ratanplan : Merci mais laisse tombé ça n’en vaut pas la peine. Pehace est bien, sur ce site web, celui qui ressemble le plus à l’entreprise qu’il dénigre chaque jour : arrogant, pense avoir toujours raison, complexe de supériorité...etc. C’est paradoxal non ? Et c’est récurrent, c’est plutôt risible d’être témoin de ça quotidiennement.

PS : je maintiens mes propos, l’OS de Microsoft était naze et si il avait été plus réussi peut être qu’ils n’auraient pas coulé. Les moldus se fichent de savoir que techniquement l’OS tenait la route. Ce que les gens voient en premier c’est l’interface homme machine. Et si les moldus n’arrivent pas à s’y identifier ça en fera forcément un échec commercial. Autant dire que des tuiles qui bougent dans tout sens n’est pas très intuitif pour les personnes pas hyper à l’aise avec l’informatique portable. On verra ce que Huawei fera de Harmony OS qui est en développement depuis de longue années comme l’a annoncé la marque et pas depuis les restrictions des usa l’an dernier comme en est persuadé l’autre frustré. Certes ces restrictions ont accélérée le déploiement de l’OS mais on ne crée pas un OS complet en un an. La finalité de ce développement aurait dans tout les cas été un déploiement mondial sur leurs appareils à moyen terme. Moi j’y crois en tout cas sur ce succès.

pehache

13 septembre 2020 à 11:39

@Dorian31

"Ce que les gens voient en premier c’est l’interface homme machine. Et si les moldus n’arrivent pas à s’y identifier ça en fera forcément un échec commercial."

Sauf que c'est une pure invention de ta part. L'interface dite "Metro" s'est prise des volées de bois vert sur PC où elle a été rejetée, mais sur les smartphones elle était généralement appréciée, et encore une fois il suffit d'aller les articles de l'époque pour le vérifier et arrêter de raconter n'importe quoi. Mais bon, si "Dorian31" de consomac a dit c'est nase", que vaut l'avis de l'association US des designeurs industriels, hein...

Au passage, le "flat design" introduit par Windows Phone a été repris ensuite dans Android et dans iOS.


"Harmony OS qui est en développement depuis de longue années comme l’a annoncé la marque et pas depuis les restrictions des usa l’an dernier comme en est persuadé l’autre frustré."

Encore une invention complète de ta part : à aucun moment je n'ai écrit que HOS n'était développé que depuis un an.

C'est la décision de le déployer sur ses smartphones qui date de l'interdiction d'utiliser Android. HOS est développé depuis 2012, et si on ne développe pas un OS en un an, il n'y a pas non plus besoin de 8 ans : il y a probablement des années que HOS est fonctionnel, et s'ils avaient jugé opportun de le sortir ils l'auraient fait. Sauf que Huawei voulait continuer à utiliser Android. Ce qui est confirmé par leurs déclarations en 2019 :

"Still, Huawei is very clear that it doesn’t want to abandon Android, saying it wanted to keep working with its American partners. Switching to Harmony would only happen if Huawei was forbidden to use Android."
https://www.forbes.com/sites/davidphelan/2019/08/10/move-over-android-huaweis-harmony-os-is-plan-b-but-could-be-implemented-in-days-if-needed/

Mais si Dorian31 de consomac a dit le contraire, que valent les déclarations des responsables de Huawei, on se le demande...

Piroquem

15 septembre 2020 à 18:42

@ The Hoff
Les pratiques que tu cites sont en effet des pratiques anticoncurrentielles. Mais appliquer une commission de 30% à tous les développeurs, ce n'est pas une pratique anticoncurrentielle.

Nouvelle réflexion du jour: je suis développeur de skin pour personnage et armes de jeux vidéo. Est-ce que Fortnite devrait m'autoriser à les vendre? Est-ce qu'ils devraient toucher une commission?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription