Tim Cook encouragé à rester CEO d'Apple jusqu'en 2025


Combien d'années Tim Cook va-t-il encore rester à la tête d'Apple ? Cela fait 22 ans que le CEO d'Apple a rejoint l'entreprise, et 9 ans qu'il la dirige suite à la démission de Steve Jobs le 24 août 2011. Alors qu'il fêtera son soixantième anniversaire le 1er novembre, Tim Cook présente un bilan particulièrement exceptionnel d'un point de vue financier. Apple enchaîne en effet les résultats record et l'action d'Apple continue de crever les plafonds en bourse.

Le conseil d'administration d'Apple est naturellement très satisfait des performances de Tim Cook et compte continuer à s'attacher ses services. Le DG d'Apple vient ainsi de se voir attribuer 333 987 actions gratuites qui pourront être obtenues en trois versements réalisés au 1er avril 2023, 1er avril 2024 et 1er avril 2025, à condition que Tim Cook soit toujours en poste d'ici-là. Il pourra même doubler voire tripler ce nombre si les résultats sont au rendez-vous. C'est la première fois depuis 2011 qu'il reçoit des actions gratuites. Au cours actuel de l'action d'Apple, cette "motivation" représente 114 millions de dollars.


Tim Cook

Photo via Fortune



Dans une interview donnée un peu plus tôt ce mois-ci, Tim Cook avait totalement fermé la porte un départ à court terme : « J'aime beaucoup les gens avec qui je travaille et je n'imagine présentement pas ma vie sans tout cela. On verra. À un moment ou un autre, bien sûr, on passe tous à autre chose mais pour le moment, il n'y a pas d'autre endroit où j'aimerais être. » Selon le journaliste Mark Gurman de Bloomberg, c'est Jeff Williams, directeur de l'exploitation d'Apple, qui serait préparé à succéder à Tim Cook en cas de départ.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (10)

Unreal

30 septembre 2020 à 15:44

Depuis 2015, Jeff Williams est devenu le numéro de la marque à la pomme.
C'est donc presque logique, que ce soit lui, qui succède à Tim Cook.

Personnellement, j'aurais bien vu Craig Federighi y succéder.
Il a une apparence, qui correspond d'après moi à la marque.

VanZoo

30 septembre 2020 à 16:23

Jeff Williams a à peu près le même âge que T.Cook. A quoi bon changer alors, d'autant qu'ils ont été façonné dans le même moule ?
T.Cook a été choisi par Monseigneur S.Jobs. C'est une marque de légitimité colossale.
L'une des plus grandes qualités de Jobs, avoir su très bien s'entourer. Donc qu'importe le CEO in fine ; ce qui importe, c'est tout une équipe.

Unreal

30 septembre 2020 à 18:29

numéro deux*

DKSnake

30 septembre 2020 à 18:44

Personnellement, je suis plutôt mitigé sur les années Tim Cook.
D'un point de vue d'un actionnaire qui regarde les résultats financiers, c'est un excellent bilan. Mais d'un point de vue d'un utilisateur pro Apple, il y a un petit goût d'inachevé. Certes les bases sont toujours là: un bon écosystème, des produits haut de gamme, des bons OS... mais je trouve qu'elle est moins innovante qu'avant mis à part éventuellement les AirPods et l'Apple Watch. L'iPad restera la dernière vraie innovation de mon point de vue, celle où Apple était en avance sur son temps.
Elle a perdu cette philosophie du "Think different" et toutes les petites choses qui participaient à une expérience utilisateur propre à la marque. Je pense à la pomme éclairée au dos du macbook, au Magsafe, à la course à la finesse et à la légèreté des iPhone... Même les pubs sont moins bonnes (on a tous en tête le "il y a une application pour ça").
Apple a peut être atteint la maturité et se satisfait de ne faire uniquement que des bons produits avec des grosses marges.

pim

30 septembre 2020 à 19:48

En dix ans ils ont très bien géré l’iPhone, l’arrivée de l’Apple Watch et des AirPods. En revanche on dirait qu’ils ne savent pas trop quoi faire d’autre pour le Mac et pour l’iPad. Au moins ils ne transforment pas ces machines en sapin de Noël clignotants avec refroidissement à eau, coque transparente et LED sur la tranche, c’est déjà ça !

d@n

1er octobre 2020 à 08:55

Je rejoins DJSnake n’étant pas client Pro. Quand je pense à Tim Cook, j’ai plus en tête des gros loupé comme le bendgate et le bridage des iPhones. Jobs n’aurait jamais laissé le Go sur des sujets aussi compromettants.

Yovomaltine

1er octobre 2020 à 10:24

@d@n On en parle de Ping, de mobileme.com, de l'antenna gate, du Max Power G4 cube, etc?... La nostalgie rend souvent les choses plus belles qu'elles n'ont réellement été

d@n

1er octobre 2020 à 10:59

Je n’ai pas été client de ces produits. Je suis arrivé dans le monde d’Apple vers 2010 avec l’iPad 1. J’ai cependant regardé toutes les keynotes en mode binge watching sur podcast a l’époque. Oui, il y avait des trucs qui dérangent mais Apple n’avait pas le même poids dans ces années-là. (Cloclo? T’es là?) bref...

VanZoo

1er octobre 2020 à 15:28

@Pim ; ils ont tout de même proposé la Touch Bar
La passage des Macs sur ARM, c'est une colossale décision. T.Cook n'est pas frileux.

Pour faire court, c'est bien plus simple de manoeuvrer un catamaran qu'un paquebot. Apple, à deux doigts du dépôt de bilan, n'avait rien à perdre (ce qui permet l'audace donc davantage de créativité) Sans soustraire aucun mérite à S.Jobs. Mais tout de même. Certains concurrents étaient aveuglés par leurs succès de quasi monopole (Ballmer...) Jobs est revenu chez Apple à une époque où la création était de nouveau possible (l'arrivée d'internet, de nouveau composants... etc) Dans l'histoire, il y a toujours des périodes fastes et des périodes creuses. 17ans entre le Macintosh et l'Ipod. S.Jobs était un très bon surfeur ; quand l'époque était propice, il savait prendre la vague, être le premier à en tirer la quintessence (en étant toujours obsédé par l'usage)
S.Jobs était-il un génie (du marketing, oui) ou bien étaient-ce les autres qui étaient aveugles (la souris, le multi-touch...) ? Il a su merveilleusement bien s'entourer.
Windows est le fils de macOS comme Androïd d'IOS. Les deux descendants ont empruntés la même voie ; Apple a un écosystème fermé, ok, nous allons proposer un OS open et bidouillable.

En gros, quelque soit le CEO, Apple ne doit pas perdre ce qui fait son ADN ; l'audace que son identité ne doit pas freiner (quitte à déplaire, à froisser ; la majorité n'aime pas le changement, on aurait démonté la tour Eiffel) au service des usages, de l'expérience utilisateur.

VanZoo

1er octobre 2020 à 15:35

De toute façon, Tim Cook sortira par la grande porte, surpassant son mentor. En mise en bouche, les Apple Glasses révolutionnaires (possibilité de voir une femme habillée toute nue) puis et en apothéose, la découverte de ce qu'est la matière noire, l'énergie sombre, révolutionnant notre perception de l'univers, tout ça grâce à une appli Iphone, la mise sur le marché du 1er smartphone quantique capable de lancer Candy Crush en une fraction de nano seconde et une AppleWatch capable de guérir toutes les maladies, même celles qu'on ne connait pas encore !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription