Notre test de l'iPhone 12 et de l'iPhone 12 Pro (6,1'')


L'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sont là ! Les modèles de cette année ont été particulièrement attendus, et ils apportent de nombreuses nouveautés. La prise en charge de la 5G en est une, mais il y en a de multiples autres. Cette nouvelle gamme vaut-elle le coup et comment ces deux nouveaux modèles se comparent-ils entre eux ? Voici notre test "dans la vraie vie" de l'iPhone 12 et de l'iPhone 12 Pro, dans un pays où la 5G n'est pas encore disponible.


Test iPhone 12

iPhone 12 à gauche, iPhone 12 Pro à droite



Nouveau design


Au-delà de tout aspect technique, c'est le design de l'iPhone 12 et de l'iPhone 12 Pro qui frappe au premier abord. Sans s'éloigner du look inauguré par l'iPhone X il y a trois ans (même la fameuse encoche n'a pas changé de taille), Apple a abandonné le profil "goutte d'eau" qui remonte à l'iPhone 6 pour revenir à des bords parfaitement plats. Cela confère à ces nouveaux modèles un petit aspect rétro particulièrement sympathique, plus franc et solide et donnant un coup de vieux immédiat aux générations précédentes. Ils peuvent également tenir sur leur tranche, ce qui est toujours intéressant pour la prise de photos.


iPhone 12 bords plats

iPhone 11 à gauche, iPhone 12 à droite



L'iPhone 12 succède à l'iPhone 11, et il conserve un écran d'une diagonale de 6,1". Mais tandis que l'iPhone 11 intégrait un écran LCD, l'iPhone 12 est passé à la technologie OLED et cela permet de réduire les marges autour de la dalle. Grâce à ce progrès et au retour des bords plats, l'iPhone 12 est nettement plus compact que son prédécesseur. Il est également bien plus léger, à 162 g au lieu de 194 g précédemment, et plus fin avec une épaisseur de 7,4 mm au lieu de 8,3 mm. C'est une évolution très appréciable, qui améliore la prise en main de l'appareil et sa maniabilité au quotidien.


Comparaison tailles iPhone 11 iPhone 12

iPhone 11 Pro — iPhone 12 / 12 Pro — iPhone 11



L'iPhone 12 Pro, lui, succède à l'iPhone 11 Pro qui n'avait pas la même diagonale d'écran : on est en effet passé de 5,8" à 6,1", mais sans gain sur les marges autour de la dalle puisque l'ancienne génération était déjà équipée de la technologie OLED. L'iPhone 12 Pro gagne un peu en compacité grâce au nouveau design aux bordures plates, mais il est tout de même plus grand que son prédécesseur. Plus grand, mais pas plus lourd (187 g pour l'iPhone 12 Pro contre 188 g pour l'iPhone 11 Pro) et également plus fin (7,4 mm contre 8,1 mm) tout en tenant plus fermement en main grâce à ses bordures plates. La sensation finale est assez subtile, Apple réussissant à contrebalancer l'augmentation de taille par d'autres facteurs alors que la surface d'affichage accrue est bienvenue.


iPhone 12

iPhone 12 Pro



Si l'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sont donc de dimensions identiques, ils n'ont pas le même poids (162 g contre 187 g) et cela est partiellement dû à l'usage de matériaux différents pour le châssis. L'iPhone 12 classique est en aluminium, alors que l'iPhone 12 Pro est en acier inoxydable. L'acier, pratiquement trois fois plus dense que l'aluminium, est plus solide et résistant aux chocs. En revanche, son traitement particulièrement brillant, certes très élégant au premier abord, se révèle être un miroir extrêmement sensible aux traces de doigts ! L'aluminium de l'iPhone 12 classique s'en sort beaucoup mieux sur ce point avec un rendu plus sobre et, à l'usage, propre. L'acier est également plus glissant et offre une prise en main moins ferme que l'aluminium.


iPhone 12 Pro traces de doigts tranche

iPhone 12 Pro à gauche, iPhone 12 à droite



La sensibilité aux traces de doigts s'inverse lorsque l'on s'intéresse aux dos des nouveaux smartphones d'Apple. Comme pour la génération précédente, l'iPhone 12 est équipé d'un verre classique alors que l'iPhone 12 Pro bénéficie d'un traitement donnant au verre un aspect beaucoup plus mat qui attrape moins la moindre trace de doigt.


iPhone 12 bleu dos traces de doigts

Apple utilise d'ailleurs cette différence de traitement, couplée à des coloris plus sobres, pour donner un aspect plus premium à la gamme Pro. C'est bien évidemment une question de goût : certains préféreront les coloris plus francs (et variés) de la gamme classique.


iPhone 12 et 12 Pro comparaison bleus

iPhone 12 bleu à gauche, iPhone 12 Pro bleu pacifique à droite



Écrans


L'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sont tous les deux équipés d'un écran OLED ("Super Retina XDR") d'une diagonale de 6,1", tous les deux avec une définition de 2 532 x 1 170 pixels, soit une densité de 460 ppp (pixels par pouce). La seule différence réside dans la luminosité maximale : pour un affichage standard, l'iPhone 12 plafonne à 625 nits alors que l'iPhone 12 Pro grimpe à 800 nits (les deux sont en revanche capables de pointes à 1 200 nits pour un affichage HDR).

Concrètement, la différence de luminosité maximale est immédiatement perceptible lorsque l'on place les deux téléphones côte à côte : l'écran de l'iPhone 12 Pro est nettement plus puissant. Dans la vraie vie, la luminosité de l'iPhone 12 reste parfaitement satisfaisante, tout comme l'était celle des précédents modèles d'iPhone (tous les modèles de l'iPhone 7 à l'iPhone XS avaient une luminosité maximale de 625 nits). L'écran à 800 nits de l'iPhone 12 Pro peut être un bonus intéressant pour un usage dans des environnements très lumineux (en plein soleil par exemple), mais son absence n'est pas forcément rédhibitoire.


iPhone 12 comparaison luminosité

iPhone 12 Pro à gauche, iPhone 12 à droite



Pour ce qui est de la qualité d'affichage, l'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sont sans surprise pour qui connaît déjà les écrans OLED d'Apple. Par rapport à l'iPhone X, XS ou 11 Pro, Apple reste sur une résolution très similaire (460 ppp contre 458 ppp) et ne fait que s'adapter à une diagonale d'affichage légèrement plus grande. On retrouve donc la même image aux couleurs éclatantes, la magnifique finesse d'affichage et bien sûr l'incroyable contraste que permet la technologie OLED.

Pour qui a plutôt l'habitude d'un écran LCD classique, le bond en avant offert par l'écran Super Retina XDR est absolument considérable. La résolution est franchement améliorée (460 ppp pour l'iPhone 12 contre 326 ppp pour l'iPhone 11) pour un affichage d'une précision très nettement supérieure, et la technologie OLED permet d'afficher des vrais noirs pour un contraste saisissant. Petit point technique : là où une dalle LCD dispose d'une couche de rétro-éclairage allumant uniformément l'intégralité de l'écran, chaque pixel composant une dalle OLED est capable d'émettre sa propre lumière. C'est donc le jour et la nuit (littéralement) : lorsque l'iPhone 12 affiche un fond noir, le fond est réellement noir. Apple promet ainsi un contraste de 2 000 000:1 pour l'iPhone 12, contre seulement 1 400:1 pour l'iPhone 11. À l'usage, c'est un gain de confort visuel très important.


Résolution iPhone 11

Aperçu de la résolution de l'iPhone 11


Résolution iPhone 11

Aperçu de la résolution de l'iPhone 12


iPhone 12 iPhone 11 comparaison OLED

iPhone 11 à gauche, iPhone 12 à droite



L'écran était jusqu'ici le principal facteur différenciateur entre l'iPhone classique (LCD) et la gamme Pro (OLED). Ce n'est désormais plus le cas — la différence de luminosité est anecdotique. Nous regrettions l'année dernière qu'Apple n'ait pas adopté la technologie ProMotion (qui permet d'atteindre un taux de rafraichissement de 120 Hz au lieu de 60 Hz pour des animations plus fluides) sur ses modèles haut de gamme, et cette absence est encore plus flagrante aujourd'hui.

L'absence d'écran 120 Hz est d'autant plus décevante que d'autres fabricants concurrents s'y sont déjà mis. Apple est vraisemblablement allée assez loin dans l'intégration de cette technologie sur des prototypes d'iPhone 12 Pro — on a même pu voir des images volées cet été — mais a finalement fait machine arrière. Deux principales hypothèses ont circulé sur les raisons de cette absence : la consommation jugée trop importante alors que la batterie est en recul (nous le verrons plus bas), et l'incapacité des fournisseurs à produire suffisamment de composants (il est question de dizaines de millions d'exemplaires) dans les temps. Quoi qu'il en soit, Apple semble avoir mis le paquet sur l'écran de l'iPhone 12 en pensant à tort pouvoir aller encore plus haut sur l'iPhone 12 Pro. C'est bien pour l'iPhone 12, et c'est frustrant pour l'iPhone 12 Pro.


Puce Apple A14


L'iPhone 12 et 12 Pro intègrent tous les deux la même puce Apple A14 Bionic, qui succède à la puce Apple A13 utilisée sur les iPhone 11 et 11 Pro. C'est la première puce d'Apple à être gravée à une finesse de 5 nanomètres par TSMC, ce qui permet de progresser à nouveau en puissance tout en préservant l'autonomie. Apple promet ainsi plus de puissance brute et de puissance graphique, et des améliorations spécifiques pour l'apprentissage automatique (jusqu'à 80% plus rapide) et le traitement d'images.

On peut comme toujours retrouver ces avancées, tout du moins en partie, avec des applications de benchmark comme GeekBench 5 qui nous donne des scores de 1 594 (monocoeur) et 4 034 (multicoeur), contre 1 330 (monocoeur) et 3 400 (multicoeur) pour la puce Apple A13, et 9 260 points au lieu de 7 236 pour le test Metal spécialisé dans les graphismes.

La puce Apple A13 était déjà extrêmement puissante, et la puce Apple A14 va donc encore plus loin. Cela n'a aucune influence sur la réactivité du téléphone et des applications au quotidien, mais c'est utile pour des opérations en apparence anodines mais qui sont en réalité très complexes, comme la photographie computationnelle (mode Deep Fusion) ou l'encodage en temps réel des films tournés en 4K HDR avec Dolby Vision. C'est également un gage de pérennité : l'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro seront à la page pour quelques années.


iPhone 12 test GeekBench

Appareils photos et LiDAR


Les nouveautés de l'iPhone 12 et de l'iPhone 12 Pro en terme de photographie sont moins importantes qu'avec l'iPhone 11 et l'iPhone 11 Pro l'année dernière, mais il y a tout de même d'intéressantes évolutions. La première concerne le grand-angle, l'appareil photo principal qui a été revu pour capter plus de lumière (ouverture de ƒ/1,6, contre ƒ/1,8 précédemment). Ce changement ne révolutionne pas grand chose en journée, mais il permet de réaliser de meilleurs clichés dans des situations de faible luminosité.

Sur l'exemple ci-dessous, alors que le jour commence à tomber, l'iPhone 12 se distingue de son prédécesseur avec des photos mieux éclairées qui ne sacrifient pas le contraste. Il suffit de zoomer au sein de la photo pour se rendre compte de manière flagrante que l'image est bien plus nette et détaillée, avec un bruit numérique fortement réduit. Les deux images ci-dessous (l'Hôtel de ville de Villeurbanne éclairé aux couleurs de l'Octobre rose) ont été prises avec le même temps d'exposition.


Test photo iPhone 12 grand-angle
Test photo iPhone 12 grand-angle
Test photo iPhone 12 grand-angle
Test photo iPhone 12 grand-angle

Du côté de l'ultra grand-angle, Apple a subtilement fait évoluer son capteur. On gagne en netteté, en luminosité et la prise en charge du mode nuit permet également d'améliorer les clichés en basse lumière. Une amélioration notable concerne les distorsions, bien moins marquées sur l'iPhone 12 que sur l'iPhone 11. Sur l'image ci-dessous, vous pouvez voir que les gratte-ciel apparaissent bien moins courbés (notamment tout à droite de la photo) avec l'ultra grand-angle l'iPhone 12.


Test ultra grand-angle iPhone 12
Test ultra grand-angle iPhone 12

L'ultra grand-angle donne un effet d'exagération intéressant, mais il ne permet pas d'obtenir la même qualité d'image que le grand-angle classique. Les photos sont bien moins détaillées, avec une forte tendance à la bouillie de pixels sur les bords. C'est un peu mieux qu'avant, mais cela reste tout de même assez médiocre dès que l'on s'intéresse aux détails.


Test ultra grand-angle iPhone 12
Test ultra grand-angle iPhone 12

Pour ce qui est du téléobjectif, réservé au modèle Pro, on sent qu'Apple a fait un gros effort pour réduire le bruit numérique. Quitte à être parfois un peu trop lisses, les images perdent cet aspect pixellisé si caractéristique de l'ancienne génération, et c'est une bonne chose. Utilisé avec le mode nuit, le téléobjectif peut produire des clichés bien mieux éclairés et plus qualitatifs sur l'iPhone 12 Pro que sur les anciens modèles.


Test téléobjectif iPhone 12 Pro
Test téléobjectif iPhone 12 Pro
Test téléobjectif iPhone 12 Pro
Test téléobjectif iPhone 12 Pro

Autre ajout de cette nouvelle génération d'iPhone, la prise en charge du mode portrait en mode nuit est plutôt sympathique pour des clichés éclairés correctement — sans flash — dans des situations de faible luminosité tout en bénéficiant de l'effet de bokeh (flou d'arrière-plan) qui ne peut normalement être obtenu qu'avec un réflex. La parfaite réussite de cet effet, qui consiste essentiellement à reconnaître et détourer le personnage de son arrière-plan, ne reste cependant pas systématique, même avec le LiDAR (sur la photo ci-dessous, une oreille se fond par exemple dans l'arrière-plan).


iPhone 12 mode portrait en mode nuit

Autre nouveauté spécifique très intéressante de cette année, la prise en charge de l'enregistrement en 4K HDR Dolby Vision en temps réel est une excellente évolution pour des vidéos plus riches en couleurs, avec des contrastes et des variations d'intensités plus importantes. C'est une fonctionnalité qui intéressera surtout les utilisateurs professionnels mais cela n'empêchera pas le grand public d'en profiter (elle est activée par défaut), peut-être sans réellement s'en rendre compte. Seule limitation, l'iPhone 12 est limité à 30 i/s dans ce format alors que l'iPhone 12 Pro peut bien monter à 60 i/s. Notons que cela alourdit les vidéos : comptez approximativement 440 Mo par minute à 60 i/s, contre 400 Mo sans HDR.




Sur l'iPhone 12 Pro, Apple a ajouté le scanner LiDAR que l'on connaissait déjà sur l'iPad Pro. Ce nouveau module émet et mesure le temps que met de la lumière infrarouge à être réfléchie par les objets de son environnement, et permet à l'iPhone de reconstituer une carte en trois dimensions de l'espace dans lequel il se trouve. C'est très utile pour améliorer les applications faisant appel à la réalité augmentée, même si la précision n'est pas à toute épreuve. Apple a notamment implémenté une fonctionnalité permettant de mesurer la taille d'une personne, et les résultats sont assez variables. C'est en revanche redoutable pour améliorer la réactivité de la mise au point des appareils photos, notamment dans les situations de faible éclairage. La différence avec l'iPhone 12, dépourvu de LiDAR, est flagrante.


iPhone 12 auto-focus

Impossible, enfin, de ne pas parler des aberrations optiques et des effets de lens flare très présents sur les nouveaux appareils photos d'Apple, quel que soit le capteur choisi. Que cela soit en intérieur ou en extérieur la nuit, les éclairages directs peuvent être nombreux et se transformer en ennemi pour le photographe. Phares d'une voiture, éclairage public... Ces effets désagréables étaient déjà présents sur les précédents modèles d'iPhone, mais ils peuvent être particulièrement marqués sur les iPhone 12 et 12 Pro, quelle que soit la lentille utilisée d'ailleurs.


Test iPhone 12 Lens flare

Prise en charge de la 5G et autonomie


L'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sont les premiers smartphones d'Apple à prendre en charge le réseau 5G. Il n'y a aucune différence entre les modems embarqués sur les modèles classiques et les modèles Pro : tous les deux présentent le même niveau de performance. Il y a en revanche une grande différence entre les modèles vendus aux États-Unis et les modèles vendus dans le reste du monde : la prise en charge de la 5G mmWave.

Il existe en réalité deux types de 5G : la 5G "classique" fonctionnant sur des fréquences situées entre 3,4 GHz et 3,8 GHz, et la 5G "mmWave" qui utilise la bande des 26 GHz, que l'on surnomme ondes millimétriques. La technologie mmWave est plus performante mais sur une portée réduite : elle est seulement complémentaire de la 5G classique. Et elle est surtout peu déployée dans de nombreux pays. En France, seule la 5G classique sera disponible en fin d'année 2020, et il n'y a pas encore de calendrier pour l'attribution des fréquences correspondant aux ondes millimétriques. Même si l'iPhone 12 vendu en France ne prend pas en charge la technologie mmWave, il faudra plusieurs années avant que les utilisateurs puisse remarquer la moindre différence.


iPhone 12 antenne mmWave

Antenne mmWave sur l'iPhone 12 américain (à gauche)



Dans le cadre de ce test, réalisé en France dans les conditions sanitaires strictes que l'on connaît, la présence d'un modem 5G au sein de cette nouvelle gamme d'iPhone nous pose un petit problème : il nous est tout simplement impossible de le mettre à l'épreuve ! Pour savoir à quoi nous attendre lorsque la 5G française sera active (dans quelques grandes villes uniquement dans un premier temps), il faut donc pour l'instant nous fier à ce que nous promettent les opérateurs téléphoniques. Chez Orange par exemple, on avance des débits trois à quatre fois plus rapides qu'en 4G avec des débits maximum théoriques dépassant 1 Gbit/s.

De nombreux tests réalisés dans des pays étrangers nous montrent que l'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sont tout à fait capables de gérer de tels débits. Chez SingTel à Singapour, on peut par exemple citer un débit descendant de près de 1,3 Gbit/s, soit près de 160 Mo/s ! Le tout avec une latence extrêmement faible de 8 ms permettant une excellente réactivité. Même chose chez Swisscom, en Suisse, où nos confrères de Mac4Ever ont mesuré des débits de 1,2 Gbit/s. On peut donc s'attendre à des chiffres similaires en France, même si tout dépendra des antennes, des villes et des opérateurs.


SingTel iPhone 12 5G

Outre les débits, l'impact de la 5G sur l'autonomie pose question. Apple a prévenu dès la présentation de ses nouveaux téléphones : la 5G consomme plus que la 4G et réduit donc l'endurance de l'iPhone 12. Pour limiter la casse, Apple a mis en place un Smart Data Mode qui permet à l'iPhone de ne basculer en 5G qu'en cas de gros besoins en données. Il est possible de forcer l'usage de la 5G lorsque le réseau adéquat est disponible, mais les premiers tests ont montré que la baisse d'autonomie pouvait alors aller jusqu'à 20% par rapport à la 4G LTE classique.


Réglages 5G iPhone 12

(lire : iPhone 12 : des mises à jour directement en 5G)



Dans le cadre d'une utilisation d'un iPhone 12 limitée au réseau 4G LTE classique, ce qui donc a été notre cas, les nouveaux smartphones d'Apple restent plus ou moins dans la lignée de leurs prédécesseurs. Qu'il s'agisse de l'iPhone 12 ou de l'iPhone 12 Pro, les deux téléphones sont dotés d'une batterie d'une capacité de 2 815 mAh, ce qui est inférieur aux anciens modèles (3 110 mAh pour l'iPhone 11 et 3 046 mAh pour l'iPhone 11 Pro). Apple a néanmoins fait des progrès sur d'autres fronts et certains des nouveaux composants sont moins consommateurs que les anciens.

Au final, la différence n'est pas forcément très flagrante. L'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro présentent une autonomie identique, largement capable de tenir une bonne journée et demi pour une utilisation variée et même plus en cas d'utilisation légère. Les utilisateurs en provenance de l'iPhone 11 pourront peut-être remarquer une petite baisse, de l'ordre de 5% environ. On reste néanmoins nettement devant l'iPhone X ou XS ou dans une moindre mesure l'iPhone XR, et on gagne quelques heures par rapport aux modèles à écran rectangulaire (iPhone SE, 8, 7, etc.). À moins d'avoir des usages très intensifs, auquel cas une solution de recharge en journée reste indispensable, l'autonomie de l'iPhone 12 et de l'iPhone 12 Pro est confortable.


Recharge et MagSafe


Cette année, il y a une nouveauté majeure sur le front de la recharge : l'intégration d'aimants pour la recharge sans fil. C'est ce qu'Apple appelle MagSafe. Situés au dos de l'iPhone, ils prennent la forme d'un cercle autour de la bobine de recharge sans fil, avec un petit élément supplémentaire sous ce cercle pour faciliter l'alignement (la coque transparente d'Apple, en photo ci-dessous, permet de visualiser l'emplacement de ces aimants). Le dos de l'iPhone est donc désormais magnétique, et Apple commercialise un petit chargeur sans fil, à 45 € sur l'Apple Store, qui est également doté d'aimants pour aller avec.


iPhone 12 coques MagSafe

Apple utilise toujours la norme universelle Qi, mais avec des aimants pour un alignement parfait. C'était un des défauts des chargeurs sans fil classiques : l'iPhone pouvait être mal aligné avec le chargeur, voire bouger à la moindre vibration et la recharge pouvait alors ralentir ou se couper. Ce désavantage a donc disparu, et Apple ouvre la porte à d'autres usages comme des supports verticaux pour voiture (sans mécanisme d'accroche sur les côtés du téléphone) et tout un tas d'accessoires qui pourront être mis en place par les fabricants tiers.


Support voiture MagSafe Belkin

Support pour voiture MagSafe de Belkin (39,95 €)



Cette nouveauté implique en revanche que l'aimantation du chargeur MagSafe soit suffisamment puissante pour que l'iPhone soit correctement maintenu, quelle que soit sa position. Ce n'est donc pas juste un guide pour le bon positionnement sur le chargeur : lorsque l'on prend l'iPhone à la main lorsqu'il est posé sur le chargeur MagSafe, le chargeur reste solidement attaché à l'iPhone et il faut donc le déconnecter manuellement, soit en le poussant sur le côté pour qu'il perde son aimantation et tombe, soit en faisant levier avec le câble qui ne semble pas suffisamment solide pour supporter une telle manipulation quotidienne pendant plusieurs années.

Il vaut donc mieux s'y prendre à deux mains pour une déconnexion en douceur, ce qui est assez contreproductif dans certains usages ; on perd ce côté nonchalant et ponctuel qui était l'un des avantages de la recharge sans fil... mais tout en regagnant la possibilité d'utiliser l'iPhone à la main pendant sa recharge. Notons au passage que le câble est très court (1 mètre) et non détachable, ce qui peut vite poser problème si la prise de courant est un peu éloignée.


iPhone 12 Pro appel MagSafe

Notez d'ailleurs que la forte aimantation du chargeur MagSafe fait que celui-ci est attiré par l'iPhone avant qu'il ne soit totalement posé. Le chargeur étant très léger, il s'envole littéralement pour rejoindre l'iPhone lorsque celui-ci s'approche d'environ un centimètre : cela paraît peu, mais c'est suffisant pour que le choc entre le métal du chargeur et le verre de l'iPhone fasse un bruit pouvant être gênant dans certaines circonstances (par exemple la nuit à côté du lit). Il serait intéressant qu'Apple ou un fabricant tiers produise un chargeur magnétique bien plus lourd pour éviter cet effet, tout en permettant à nouveau de déconnecter l'iPhone à une seule main.

Pour ce qui est des coques, l'aimantation de MagSafe n'est pas suffisante pour un usage vertical avec une coque dépourvue d'aimants, comme celles vendues par Apple qui intègrent le même schéma d'aimants que l'iPhone (de manière très visible pour la coque transparente) pour renforcer sa bonne tenue sur le chargeur. En revanche, les coques dépourvues d'aimants sont parfaitement adaptées à un usage horizontal : l'aimantation reste suffisante pour un bon alignement des bobines, et la petite perte en puissance des aimants permet d'ailleurs de faciliter la déconnexion.


Test iPhone 12 charge MagSafe

L'autre nouveauté de cette année est bien sûr le retrait du chargeur USB-C de la boîte de l'iPhone : l'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sont simplement livrés avec un câble Lightning vers USB-C, Apple considérant que beaucoup d'utilisateurs possèdent déjà au moins un adaptateur secteur permettant de recharger l'iPhone sans avoir à repasser à la caisse (le chargeur USB-C 20 W est vendu 25 €).

C'est sans doute vrai, mais pas forcément à la norme permettant une recharge rapide. Pour un utilisateur conservant ses téléphones plusieurs années, cela se traduira en effet souvent par l'usage d'un vieux chargeur USB-A classique, le câble Lightning vers USB-C restant alors sagement rangé dans sa boîte. Et dans ce cas, la recharge sera bien plus lente que ce qu'il est possible d'obtenir avec l'USB-C.

Nous avons testé la vitesse de recharge de l'iPhone 12 et de l'iPhone 12 Pro avec les principales configurations possibles, avec un câble USB-A ou USB-C vers Lightning et avec la technologie MagSafe comparée à un chargeur sans fil Qi classique. Comme vous pouvez le voir sur le tableau ci-dessous, la recharge avec les anciens chargeurs USB-A d'Apple est particulièrement lente : il faut compter trois heures pour une recharge complète et 30 minutes de charge ne permettent d'atteindre que 20% de batterie, contre 57% à 58% pour une recharge USB-C.


Test iPhone 12 Temps de chargement

Le chargeur USB-C de 20 W préconisé par Apple cette année présente très peu de différence avec l'ancien chargeur de 18 W. Il reste d'ailleurs possible d'aller légèrement plus vite avec le chargeur d'un Mac (nous avons utilisé le modèle 96 W livré avec le MacBook Pro 16" dans le cadre de ce test mais les autres déclinaisons peuvent convenir), ou tout simplement en branchant directement l'iPhone sur le port USB-C du Mac.

Pour ce qui est de la recharge sans fil, MagSafe permet d'aller nettement plus vite qu'avec un chargeur Qi classique limité à 7,5 W, mais la recharge prend tout de même une heure de plus qu'avec un câble Lightning vers USB-C. Nous avons obtenu des résultats assez aléatoires, voire contradictoires, lors de nos différents tests et notamment en couplant le chargeur Lightning avec les adaptateurs muraux de 18 W et 20 W d'Apple. Tout nous indique que la recharge MagSafe est extrêmement sensible à la chaleur et réduit régulièrement son débit pour éviter la surchauffe. Nous avons d'ailleurs été surpris de constater que la recharge MagSafe avec une coque en silicone de marque tierce (sans aimants) permettait de gagner quelques minutes. Comme si la coque faisait office de dissipateur thermique... En utilisant une coque officielle d'Apple (avec aimants), la vitesse de la recharge reste comparable à une recharge sans coque.


Test chargeurs iPhone 12

Chargeur USB-C 96 W, USB-A 5 W, MagSafe et USB-C 20 W



Beaucoup d'utilisateurs ne se soucient guère de la vitesse de recharge de leur iPhone : dans certains scénarios, par exemple dans le cas d'une recharge la nuit, la vitesse n'est pas importante. Il y a néanmoins des fois où une recharge rapide peut s'avérer utile, et la suppression du chargeur de la boîte de l'iPhone pour des raisons écologiques a donc un peu de mal à passer : si Apple voulait réellement rendre les choses plus faciles pour l'utilisateur tout en évitant la multiplication des chargeurs et des câbles qui vont avec, l'iPhone 12 abandonnerait la connectique propriétaire Lightning et adopterait à la place le standard USB-C, comme sur le Mac ou certains modèles d'iPad. On sent au contraire qu'Apple commence à tâter le terrain avec MagSafe : et si un futur modèle d'iPhone se passait totalement de connectique filaire ? Des rumeurs sont déjà allées dans ce sens pour au moins un modèle l'année prochaine...


Conclusion


C'est une solide évolution que nous propose Apple cette année avec son iPhone 12. Doté d'un magnifique écran OLED qui était jusqu'ici réservé aux modèles les plus chers, il offre une expérience visuelle de tout premier ordre complétée par un design raffiné, des appareils photos encore améliorés et il est paré pour l'avenir avec une puce Apple A14 surpuissante et la prise en charge de la 5G. L'arrivée de MagSafe est un bonus intéressant mais peut paraître un peu gadget ; tout dépendra de l'écosystème d'accessoires qui se développera dans les futurs mois.

Tandis que l'iPhone 12 est sérieusement monté en gamme par rapport à son prédécesseur et conviendra aisément à beaucoup d'utilisateurs souhaitant renouveler leur smartphone, l'iPhone 12 Pro peine à réellement se distinguer et justifier son prix nettement plus élevé. Ses avantages se situent presque exclusivement du côté des appareils photos, mais sans avancée majeure : il faut s'attacher aux détails pour tirer réellement parti de ce modèle. Il lui manque une killer feature, la grosse évolution qui ferait la différence à elle toute seule. Ce rôle peut difficilement être attribué au téléobjectif ou au scanner LiDAR.


Boîtes iPhone 12 iPhone 12 Pro

iPhone 12 en haut, iPhone 12 Pro en bas



Si les nouveautés apportées par l'iPhone 12 sont assez réjouissantes, l'évolution de son tarif l'est un peu moins. Avec un prix qui démarre à 909 €, il est 100 € plus cher que l'iPhone 11 l'année dernière — c'est l'iPhone 12 mini, qui sortira le 13 novembre, qui hérite du prix de 809 €. Le rapport qualité/prix s'est considérablement amélioré, mais le prix tout court pourra être rédhibitoire pour certains. C'est pourquoi Apple, qui articule souvent sa gamme de manière très intelligente en conservant d'anciens modèles à prix réduit, vend toujours l'iPhone 11 à partir de 689 € et même l'iPhone XR à partir de 589 €.

Vous pouvez retrouver l'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro sur l'Apple Store ainsi que les différents revendeurs, comme la Fnac, Darty, Boulanger, Rue du Commerce ou encore Amazon. Il est également disponible, parfois avec de petites remises, chez les opérateurs téléphoniques tels que Orange, Sosh, Bouygues Telecom, SFR et RED. Vous pouvez aussi retrouver tous les modèles d'iPhone sur notre comparateur de prix, et créer des alertes personnalisées pour recevoir des e-mails en cas de baisses de prix. Enfin, nos forums sont à votre disposition pour accueillir toutes vos questions si vous avez des hésitations !

iPhone sur l'Apple Store
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (15)

HotPotato

7 novembre 2020 à 19:16

Merci pour l’article et le test !

Question : un iPhone 12 américain (mmWave) fonctionnera tout aussi bien en France qu’un « iPhone 12 Fr » bien que la 5G mmWave n’existe pas ?

Paul

7 novembre 2020 à 19:36

Merci Sylvain !
@ HotPotato : qui peut le plus peut le moins.

Fred4

7 novembre 2020 à 19:46

Super test détaillé. Réalisé rapidement, rédigé et illustré de façon très pédagogique Merci Sylvain

pim

7 novembre 2020 à 19:54

Test magnifique (photos superbes !), très intéressant, sacré boulot ! Bravo !

Molloy75

7 novembre 2020 à 20:22

Merci pour le test. En ce qui concerne les photos, dans quelle ville ont-elles été prises ?

Unreal

7 novembre 2020 à 21:04

Super test Sylvain, merci !

@Molloy75 je pense qu'il s'agit de Lyon

fabien77880

7 novembre 2020 à 21:05

Et une fois de plus, un test remarquable comme on aimerait en voir plus souvent...c’est simple, efficace, parfaitement illustré avec de belles photos a l’appui....
@Sylvain : petite question, toi qui etait fan du format du 5,8 et qui trouvait le 6,1 bien trop gros pour ton utilisation, tu arrives à bien t’habituer ? Et du coup, préférence à l’Phone 12 ou iPhone 12 pro pour t’accompagner au quotidien (a moins que le mini soit une alternative crédible ) ?

Hangaroa

7 novembre 2020 à 23:37

Merci Sylvain pour cet excellent article. Effectivement, cela est très agréable à lire. Je ne regrette nullement mon choix à la suite de cette lecture

VanZoo

7 novembre 2020 à 23:56

Un très bon test détaillé Je suppose qu'il y en aura un pour l'Iphone 12 Pro Max et ses nouveautés en photo.
Avec des photos prises dans ce qui aurait dû être le 10ème arrondissement de Lyon (Ah ah, petite pique pour les villeurbannais)

jebster

8 novembre 2020 à 08:54

Jamais mis 800 euros de ma vie dans un téléphone, et pas près de commencer, mais joli objet!

bunios

8 novembre 2020 à 09:47

Joli test et quel progrès sur les photos quand même. Je pense que ka série iphone 12 est un bon cru. Après je suis d'accord que le 12 pro aurait du avoir un truc qui tue en plus pour justifier l'écart avec le 12.

Bref, merci pour le test.

Vivement l'année prochaine pour changer celui de ma femme avec son iphone 7.

A+

LolYangccool

8 novembre 2020 à 09:57

Ton retour sur l'autonomie est un peu rassurant Sylvain.

Nil Le Barbare

8 novembre 2020 à 11:37

Pour ma part, je me suis procuré l'iPhone 12 normal, j'en suis pleinement satisfait. Il tient une journée environ en autonomie et je m'en sers beaucoup. L'iPhone 12 pro a certes une couleur magnifique mais avec la coque de protection, on ne la voit pas. Donc je ne vois pas trop l'intérêt de mettre 150 euros de plus juste pour une couleur, sachant que le 12 normal a l'Oled et la 5G.

Mzr

8 novembre 2020 à 14:53

Merci Sylvain pour cet excellent test et le comparatif détaillé du 12 vs 12 Pro.

Djeuz

8 novembre 2020 à 17:49

Le 12 a l'air vraiment top, mais je tique sur le prix. Apple s'approche tout doucement mais sûrement des 1000€ pour l'iPhone "de base". J'espère un retour au tarif de 809€ pour le 12s (ou 13).
Sinon merci Sylvain bien entendu pour toutes ces infos.
Bonne fin de WE

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription