Windows sur les Macs M1 ? Tout dépend de Microsoft...


Il n'est pas possible d'installer Windows sur un Mac équipé de la puce Apple M1. Les nouveaux ordinateurs d'Apple n'intègrent pas Boot Camp, qui permet d'installer le système d'exploitation de Microsoft sur une partition séparée, et il n'est pas non plus possible d'utiliser les outils de virtualisation comme Parallels ou VMWare, même à travers la moulinette de Rosetta 2. Il est possible d'utiliser Crossover même si c'est loin d'être idéal, et il existe également des solutions pour accéder à des machines Windows via le cloud. Mais bien sûr, de nombreux utilisateurs attendent de pouvoir lancer Windows, au moins de manière virtualisée, avant d'envisager l'achat d'un Mac Apple Silicon.

Dans une interview donnée à ArsTechnica, Craig Federighi s'est montré plutôt rassurant sur le sujet : Apple n'a rien contre cette idée. « Cela dépend vraiment de Microsoft », a affirmé le patron de l'ingénierie logicielle d'Apple. « Nous avons toutes les technologies nécessaires pour qu'ils puissent lancer leur version ARM de Windows, qui derrière prend en charge un mode x86 pour les applications. Mais c'est une décision que Microsoft doit prendre, de proposer des licences pour cette technologie afin que les utilisateurs l'installent sur leur Mac. Mais les Macs sont certainement capables de gérer ça. »


Puce Apple M1

Il existe une version ARM de Windows, mais cette version n'est pas proposée au grand public ; seuls les fabricants d'ordinateur y ont accès. Craig Federighi est donc clair : il suffit que Microsoft se décide à délivrer une licence de Windows ARM au grand public pour que les Macs avec puce Apple Silicon puissent le prendre en charge, en virtualisation tout du moins.

Avec sa puce Apple M1 qui laisse loin derrière bon nombre de processeurs Intel supposément bien plus haut de gamme, Apple a impressionné et pourrait donner quelques idées chez les fabricants concurrents. Si cette sauce prend, l'arrivée de la version ARM de Windows n'est qu'une question de temps.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (29)

Rhaine

21 novembre 2020 à 17:18

C'est rassurant car j'attends bootcamp pour me lancer sur ARM. Si dans quelques années ce n'est pas le cas je repasserais à contre coeur sur un ordinateur windows. (Bureautique = Macos / Jeux = windows)

pehache

21 novembre 2020 à 18:56

Bootcamp je pense que tu peux oublier. Ce dont il est question ici c'est de faire tourner éventuellement Windows en machine virtuelle.

fabien77880

21 novembre 2020 à 19:04

Ils vont bien finir par le faire

Oracle

21 novembre 2020 à 20:32

Il est possible de télécharger librement une version ARM de Windows 10 via l'Unified Update Platform de Microsoft (en recoupant les fichiers pour faire un .iso), ça pourrait fonctionner non ? Sans licence par contre, les fonctionnalités de Windows sont réduites et sans les drivers ça risque d'être un peu plus compliqué.

Mais certains le font sous Raspberry Pi de mémoire.

LolYangccool

21 novembre 2020 à 20:41

Oui je l'ai fais @Oracle sur RPi. Ca fonctionne même si sur cette machine c'est très lent.

Cmoi

22 novembre 2020 à 05:25

Pour Windows 10 ARM, si Microsoft ne se presse pas...les fabricants ne se presseront pas non plus côté hardware car ils n'ont pas d'OS alternatif (Je sais il y a aussi ceux Linux et ChromeOS mais on sait que le grand public veut du Windows...)...et surtout Microsoft n'a pas l'air d'être prêt. Donc, je pense que la déferlante d'ordis ARM, ce sera pas pour bientôt...

LoTsey

22 novembre 2020 à 06:32

Moi au contraire je pense qu’il y aura pas mal de gens qui vont passer sur mac pour la 1ère fois grâce au MBA M1.

Cmoi

22 novembre 2020 à 08:45

@LoTsey -> Je ne pense pas car les prix restent élevés chez Apple...et le grand public n'est pas si réceptif à la puissance.

pehache

22 novembre 2020 à 10:32

@Cmoi : "Pour Windows 10 ARM, si Microsoft ne se presse pas..."

ne se presse pas pour quoi faire ?

Sethenès

22 novembre 2020 à 15:13

Deux éléments de réponse :
- Si tous les autres fabricants d'ARM "créent" leur propre version de Windows, pourquoi Apple ne le ferait-elle pas ? Je ne dis pas que Microsoft ne peut pas (ou ne doit pas) le faire, mais Apple peut "aussi" le faire.
- Il y a déjà eu des versions de Windows pour processeur RISC par le passé. Cela a fait un flop. Je le sais bien, j'ai administré un tel serveur. Le succès n'a jamais été au rendez-vous.

En plus, ici, au fond, quel est le marché ? Depuis pas mal de temps, la vente des Macs stagne en dessous des 10%. Quel % de ces 8% vont-ils acheter une licence Windows ? 5% ? Cela représente "au mieux" 0,4% du marché.

Et pour ça, Microsoft devrait maintenir une version pour chaque constructeur qui se déciderait à sortir son propos SOC ?

Comme l'a dit quelqu'un sur un autre forum, la solution proposée par Apple "est bien clivante". Je suis d'accord. Mais qu'on clive alors ! Le meilleur des deux monde, c'était des Macs à base de x86, des cartes Nvidia, de la mémoire et des SSD accessibles. Il n'y absolument plus rien de tout ça.

Soit vous achetez un Mac et vous faites avec. Soit vous achetez un PC. Soit vous achetez les deux !

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_MIPS

matt

22 novembre 2020 à 15:50

@sethenes « Si tous les autres fabricants d'ARM "créent" leur propre version de Windows » j’ai du rater un épisode je ne comprends pas ! Windows existe bien en version ARM, il y a même des pc Microsoft en ARM, mais cette version n’est pas disponible au grand public donc on ne peut pas l’installer sur notre Mac ! Je vois pas comment un fabricant d’ARM créerai une version de Windows ...

Sethenès

22 novembre 2020 à 16:32

@matt : Tu as raison, je me suis mal exprimé. Ce que je veux dire, c'est qu'Apple visiblement veut que Microsoft fasse "autrement" qu'elle ne le fait pour les autres fabricants de produits ARM.

Apple pourrait se ranger à la méthode "habituelle" plutôt que de ...er (mettez le verbe qui va bien) Microsoft à libérer une version disponible dans le commerce de Windows ARM.

LolYangccool

22 novembre 2020 à 16:57

@matt : Si cette version est disponible au grand public, tout le monde peut la récupérer. Seulement il n'y a pas de licence officielle vendue pour cette version. Et c'est un site tiers qui propose tous les outils, à rassembler pour créer une iso exploitable.
https://uupdump.ml

sudes

22 novembre 2020 à 17:46

Si je comprends bien, Microsoft devrait donner accès à sa version (déjà existante) de Windows ARM, mais aussi développer sa version de "Rosetta 2", afin que tous les logiciels soient disponibles, non ?

LolYangccool

22 novembre 2020 à 18:28

L'émulateur Microsoft existe déjà.

matt

22 novembre 2020 à 18:28

@lol ouïs d’où la phrase de Sylvain : « Il existe une version ARM de Windows, mais cette version n'est pas proposée au grand public »

J’ai pas regardé ton lien, mais si on peut avoir accès à cette version ARM de Windows via le site tiers que tu as mis, qu’est-ce qui nous empêche de l’installer sur notre machine ARM ?

LolYangccool

22 novembre 2020 à 18:42

Parce qu'il faut que la version ARM de Windows soit compatible avec le CPU d'Apple AArch quelques chose... et en plus, il faut les drivers...

pehache

22 novembre 2020 à 18:50

@Sethenes : "Apple pourrait se ranger à la méthode "habituelle" plutôt que de ...er (mettez le verbe qui va bien) Microsoft à libérer une version disponible dans le commerce de Windows ARM."

Je ne vois (toujours) pas ce que tu veux dire : la méthode "habituelle" repose déjà sur le fait qu'on peut acheter un licence complète de Windows pour l'installer sur ce qu'on veut. Or on ne peut pas acheter de licence complète de Windows ARM à l'heure actuelle, Microsoft réserve cette version aux intégrateurs OEM.

LoTsey

22 novembre 2020 à 19:08

Ça serait un comble que Apple devienne un intégrateur OEM windows 🤣

Sethenès

22 novembre 2020 à 19:18

@Pehache : c'est exactement ce que j'essaie d'exprimer, même si je le fais maladroitement. Il existe une solution chez Microsoft pour ARM (OEM) et Apple "choisi" de ne pas l'utiliser, tout en renvoyant la balle à Microsoft.

Sethenès

22 novembre 2020 à 19:21

(Avec le corollaire évident "l'attaque est la meilleure défense". C'est, en effet, la meilleure manière pour éviter que Windows puisse être démarré sur un Apple M. Et ils obtiennent ce résultat, tout en rejetant la faute sur Microsoft. Que cela ne soit vrai que dans la tête des potentiels acheteurs n'est au fond pas un problème pour Apple. L'objectif est (doublement) atteint !).

pehache

22 novembre 2020 à 21:43

@Sethenes : "Il existe une solution chez Microsoft pour ARM (OEM) et Apple "choisi" de ne pas l'utiliser, tout en renvoyant la balle à Microsoft"

Mais Apple n'a jamais intégré de Windows OEM, pourquoi commenceraient-ils aujourd'hui ? Tu ne veux quand même pas qu'ils vendent des Mac avec Windows préinstallé, si ?

Cmoi

23 novembre 2020 à 01:30

@Pehache -> "ne se presse pas pour quoi faire ?"

Je ne comprends pas ta question...Voici ma phrase pour que tu reformules la question...

Cmoi dit : "Pour Windows 10 ARM, si Microsoft ne se presse pas...les fabricants ne se presseront pas non plus côté hardware car ils n'ont pas d'OS alternatif (Je sais il y a aussi ceux Linux et ChromeOS mais on sait que le grand public veut du Windows...)...et surtout Microsoft n'a pas l'air d'être prêt. Donc, je pense que la déferlante d'ordis ARM, ce sera pas pour bientôt..."

pehache

23 novembre 2020 à 09:34

@Cmoi : et je repose la même question : ne se presse pas pour quoi faire ? Windows 10 ARM existe depuis au moins 2 ans, et il y a des PC commercialisés avec.

Cmoi

24 novembre 2020 à 07:21

C'est pourtant simple : Accélérer, pour offrir aux fabricants la possibilité d'avoir un OS qui puisse être à la hauteur... Donc, en accélérant son développement, il permettrait aux fabricants de pouvoir commercialiser en masse des ordis avec des puces ARM, et donc des laptop plus efficients : Meilleure autonomie, puissance...

pehache

24 novembre 2020 à 08:57

@Cmoi : "C'est pourtant simple : Accélérer, "

Mais accélérer quoi ?? Si les fabricants de PC traînent des pieds pour commercialiser des machines ARM ce n'est pas à cause de Windows, c'est parce que la demande est très faible. Et la demande est très faible parce qu'il existe peu de logiciels Windows qui soient compilés pour ARM, donc si c'est pour faire tourner principalement des logiciels x86 sous émulateurs, autant acheter un classique PC x86. Et si les éditeurs ne proposent presque pas de versions ARM de leurs logiciels, c'est parce que le marché des PC ARM est marginal.

Bref, c'est un cercle vicieux où aucun acteur n'a intérêt à se lancer à fond, et Microsoft ne peut pas y faire grand-chose.

Cmoi

24 novembre 2020 à 10:28

Faire tourner sous émulateur des logiciels 64 bits, ce qui n'était pas possible jusqu'à maintenant avec Windows 10 ARM, peut permettre une transition pendant que les éditeurs de softs fournissent leurs versions ARM...comme est en train de faire Apple avec Rosetta2.

Je pense qu'avec ce qu'Apple a démontré pouvoir faire avec de l'ARM...Tout le monde va accélérer.

pehache

24 novembre 2020 à 11:52

Oui MS aurait dû fournir tout de suite la possibilité de faire tourner les logiciels x86 64 bits sous émulateur.

Mais Sachant que sous Windows les logiciels qui n'ont pas une version 32 bits sont l'exception, en pratique l'impact négatif était très limité. MS devait penser que les éditeurs fourniraient plus rapidement que ça des version ARM natives.

Cmoi

25 novembre 2020 à 12:32

Au contraire...c'était très problématique...car les architectures x86 32 bits n'existent presque plus sur le marché, et la plupart des logiciels que l’on utilise de nos jours sont en version 64 bits, et étaient donc incompatibles avec Windows 10 ARM.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription