Apple TV+ va devoir plus produire en Europe

10 décembre 2020 à 13:24


Il y a deux ans, l'Union européenne a voté une directive visant à obliger les plateformes fournissant des médias audiovisuels à contribuer à la production d'oeuvres européennes. Pour cela, un quota de 30% d'oeuvres européennes sera exigible dans le catalogue des plateformes de streaming souhaitant opérer au sein de l'Union.

Les États membres veillent à ce que les fournisseurs de services de médias relevant de leur compétence qui fournissent des services de médias audiovisuels à la demande proposent une part d'au moins 30% d'oeuvres européennes dans leurs catalogues et mettent ces œuvres en valeur.

Cette directive est en cours de transposition dans les droits nationaux européens, et notamment en Irlande où va se jouer l'avenir des plateformes de streaming : c'est en effet ce pays qui supervisera, au nom de l'Union européenne, la mise en oeuvre de cette loi. Et la question des sanctions se pose : comment réagir si les plateformes ne jouent pas le jeu ? Pour Catherine Martin, Ministre de la Culture irlandaise, c'est très simple : le quota devra être respecté ou les plateformes devront fermer leurs portes dans l'Union européenne.


Ted Lasso thé

Ted Lasso



C'est Apple TV+ qui devrait être le plus touché par l'application de cette directive. Si Netflix et Amazon ont déjà des antennes européennes et produisent de nombreux contenus locaux (bien que des efforts soient encore nécessaires pour franchir la barre des 30%), Apple est pour le moment très américano-centrée avec une seule production européenne : la série britannique Trying, produite par BBC Studios. Même Ted Lasso, que l'on pourrait croire européen, est bien une production américaine. Notons que la notion d'oeuvre européenne est à prendre au sens large : les contenus britanniques sont donc éligibles malgré le Brexit.

Quelles que soient les sanctions finalement mises en place, Apple va donc devoir faire rapidement évoluer sa stratégie pour y intégrer un plus grand nombre de productions européennes. Cette diversité pourra quoi qu'il en soit lui être utile pour séduire une clientèle plus large.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'Apple TV sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (2)

Georges Kaplan

10 décembre 2020 à 18:48

bon Apple TV avec leurs catalogue il vont produire 2 series française 3 espagnoles et 4 anglaise, le compte est bon, c'est surtout Disney+ qui va avoir un problème avec leurs 10000 heures de programmes depuis presque 1 siècle.

Cmoi

12 décembre 2020 à 01:14

C'est cocasse tout de même...Le Royaume-Uni n'est plus membre de l'UE...et les oeuvres britanniques vont compter comme européennes? On est d'accord sur le fait que le Royaume-Uni restera toujours européen (Car étant sur le Continent européen et de culture européenne) mais dans ce cas-là également la Serbie ou la Biélorussie. C'est peut-être dans les accords du Brexit actuellement en négociation?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription