Apple Car : les discussions avec Hyundai au point mort


C'est la fin prématurée d'un feuilleton inattendu pour ce début d'année 2021 : non, Hyundai ne collaborera pas avec Apple pour la conception de sa future voiture autonome électrique. C'est le principal intéressé qui l'a confirmé à Bloomberg : il n'y a pas (ou plus) de négociations avec la firme de Cupertino, et cela depuis plusieurs semaines. Dans des déclarations légales, Hyundai et sa filiale Kia affirment être en discussion avec plusieurs potentiels partenaires pour la fabrication de véhicules électriques autonomes, mais aucune décision n'aurait été prise pour le moment.


Hyundai Tucson

Hyundai Tucson



Les rumeurs au sujet d'un possible partenariat entre Apple et le fabricant coréen Hyundai ont explosé il y a un mois lorsque Hyundai a publiquement déclaré être en négociation avec Apple. C'est sa filiale Kia, qui dispose d'une usine aux États-Unis, qui était pressentie pour fabriquer le véhicule à partir de la plateforme E-GMP du groupe. L'idée même d'un partenariat avec Apple aurait suscité beaucoup d'hésitations chez Hyundai, Apple cherchant plus un contrat de sous-traitance qu'un partenariat d'égal à égal. Apple explorerait de multiples pistes ; après Hyundai, il faut s'attendre à des rumeurs impliquant d'autres constructeurs. Les analystes s'attendent à un lancement dès 2025 ou 2026.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

BaptisteC

8 février 2021 à 11:25

Curieux de savoir sur quels points Hyundai est réticent. Sur le projet en tant que tel ou sur les aspects purement financiers

pim

8 février 2021 à 13:06

Ils jouent gros à être ainsi réticents ; ils ont peut être louper l’occasion de s’accrocher à une énorme locomotive à cash. Apple, tout ce qu’ils touchent se transforme en or.

Les réticences des différents constructeurs peuvent se comprendre, mais ne peut que pousser Apple à tout faire en interne. C’est ce qui s’est passé avec les différentes entreprises d’Elon Musk, les fournisseurs et les sous traitants l’ont tous considéré comme un milliardaire qui veut s’offrir un joujou, façon Virgin galactic. Maintenant, non seulement les géants du secteur automobile et spatial fournissent rien pour la construction dès Tesla et des fusées, mais en plus ils ont laissé s’installer un concurrent qui rafle tout sur son passage !

BaptisteC

8 février 2021 à 13:51

Je suis d'accord pim. Je ne connais pas les objectifs d'Apple en termes de volume de production, mais on peut imaginer qu'Apple veut réquisitionner toute la capacité de production de l'usine de Hyundai aux Etats Unis. ça reste une décision compliquée à prendre pour Hyundai :s

pehache

8 février 2021 à 21:45

@Pim : en aucun cas Tesla "fait tout en interne". Comme n'importe quel constructeur ils font appel à des équipementiers. Par contre aller demander à un constructeur installé de se transformer en équipementier, ce n'est pas gagné d'avance.

Sethenès

9 février 2021 à 10:33

Qu'Apple essaie de se diversifier me parait salutaire. C'est quand on a des ressources disponibles qu'il faut le faire.

Mais si je regarde les tentatives de diversification, quelles sont celles qui sont un franc succès ?

- Siri ? Il y a quelques temps (confinement oblige) j'ai regardé des vidéos YT qui consistaient en l'agrégation de vidéos TikTok.. Et j'ai été moi même surpris par le succès ... d'Alexia. Pas une seule fois j'ai entendu Siri.

- Le HomeKit ? Si je ne me trompe pas, Apple a "du" rejoindre un (ou le ?) standard existant.

- Apple comme fournisseur de contenu vidéo ? La prolongation de la période de gratuité n'est quand même pas un gage de succès. De plus, il y a un concurrent directe, qui a débuté à peu près en même temps, ce qui permet un comparaison (même si évidemment le catalogue Disney est d'une autre ampleur). Mais malgré tout, ce n'est quand même pas le succès attendu.

- iJournaux : la perte d'un ou l'autre très grand titres n'est pas non plus de très bonne augure (ou en fait si ... mais bon pas pour Apple).

- iCar ? Je vous laisse conclure (et je me demande aussi quelle sera la frange parmi les aficionados de la marque qui pourra se payer même l'entrée de gamme).

Dorian31

9 février 2021 à 12:24

@Sethenes, tu prends les exemples qui arrangent ton propos pour en tirer une conclusion. On pourrait aussi citer le semi échec du HomePod ou certains autres services (AppleTV+).

Mais la réalité est tout autre. Si on part du principe que le produit d'origine d'Apple sont les macs, nous pouvons citer comme tentative de diversification l'introduction de l'iPod, de l'iPhone, de l'iPad, de l'Apple Watch et plus récemment de la gamme AirPods qui tous été de francs succès.

Par ce biais, loin de moi l'idée de garantir le succès de l'Apple Car. On ne peut qu'émettre des pronostics sur le succès ou non de ce futur produit.

Personnellement, et ce n'est que mon avis, je pense que l'on fait fausse route sur la nature du produit. Ou du moins à qui il s'adresse. Je ne pense pas que l'Apple Car sera un produit personnel à acheter comme on irait acheter une Clio. Mais plutôt un service de transport partagé. Les rumeurs parlent d'un véhicule autonome et sans volant. Il y'a aussi eu le rachat du Uber chinois dont le nom m'échappe pour quelque milliards. Et si l'objectif d'Apple avec ce projet n'était pas de lancer un nouveau service de transport à la Uber ? En lançant ces voitures autonomes dans les grandes villes qu'on commanderai une course par nos iPhone en remplacement d'un bus ou d'un taxis. On pourrait aussi imaginer ces véhicules comme de mini navette capable de transporter du personnel d'entreprise sur certains campus.

Ce n'est qu'une idée. En tout cas, au vue de la concurrence déjà bien établie (Tesla en autre), je vois mal Apple s'insérer dans ce marché de la voiture individuelle sans apporter une plue value à ces produits. Ils seront probablement moins endurant et moins autonomes que les Tesla qui sont les références en la matière et dont aucun constructeur "historique" n'arrive à égaler pour l'instant. De ce fait comment justifier un tarif supérieur à la Apple pour des performances moindre...Et puis, si Apple s'applique à imposer ces fameuses marges de bénéfice, le produit final serait bien trop cher pour le client final, ce qui en ferait un produit de niche probablement moins rentable qu'un service de transport. Tesla existe depuis 17 ans et il n'ont commencé à dégager des bénéfices que l'an dernier... Apple veut t'elle vraiment s'engager sur cette voie à long terme alors que les moeurs commencent à évoluer ? (on parle de plus en plus du bannissement des voitures en centre ville pou laisser place aux transport en commun, l'écologie...)

Sethenès

9 février 2021 à 12:40

Effectivement, il y a bien des produits à succès mais ils ne constituent pas pour moi une diversification.

Jusqu'ici en tout cas, l'Apple Watch (par exemple) est un accessoire que certains possesseurs d'iPhone choisissent. La vente est subordonnée à celle d'un iPhone.

Donc pour moi, il ne s'agit pas d'une diversification. Maintenant si tu considères que oui, alors donne-moi le nom que tu utilises pour le cas où on part d'un tout autre produit comme l'iCar.

Au fond, jusqu'ici en tout cas, c'est toujours la même clientèle qui achète juste un produit de plus (la watch) ou qui prend un service de plus (la vidéo).

Une vraie diversification devrait apporter à Apple de nouveaux clients, comme l'iPad l'a fait voici 10 ans (le fameux effet Halo).

pehache

9 février 2021 à 16:44

@Sethenes : je soupçonne quand même que certains finissent par acheter un iPhone parce qu'ils veulent une Watch.

Sethenès

9 février 2021 à 18:20

@Pehache : OK.

Mais regarde à l'échelle de Consomac. Combien de nouveaux membres disons, ces deux dernières années ?

A contrario, est-ce que je me trompe quand je dis qu'au fond tu es comme moi : un client perdu pour Apple ?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription