Apple a racheté 100 sociétés ces six dernières années


Hier soir se tenait la réunion annuelle des actionnaires d'Apple. Cet événement, qui s'est tenu de manière virtuelle cette année, n'est jamais l'occasion pour Apple de dévoiler des informations hautement confidentielles. Il peut tout de même y avoir quelques confidences intéressantes. Hier, Tim Cook a ainsi dévoilé qu'Apple a racheté pas moins de 100 entreprises ces six dernières années. Nous relayons toutes les acquisitions dont nous pouvons avoir vent, mais nous sommes loin du compte : beaucoup de ces rachats passent totalement sous le radar. Il faut dire qu'Apple ne se focalise pas sur les gros groupes : « Nous préférons les petites entreprises innovantes qui complémentent nos produits et nous permettent de les faire avancer. », a précisé Tim Cook.


Tim Cook Annual meeting of shareholders

Le patron d'Apple ne ferme toutefois pas la porte à des acquisitions conséquentes : « Nous n'avons pas peur d'envisager des acquisitions de n'importe quelle taille. » Il y a déjà eu quelques gros poissons, le plus gros étant Beats en 2014 pour trois milliards de dollars. Plus récemment, il y a eu le moins médiatique rachat de la division modems d'Intel pour un milliard de dollars ; ce qui permettra à Apple de créer ses propres modems 5G.

Apple a tendance, tant que possible, à privilégier l'internalisation du développement de ses nouveaux produits et services. Plusieurs observateurs regrettent ainsi qu'Apple ait passé son tour pour le rachat de Tesla il y a quelques années, tout comme celui de Netflix plutôt que de partir totalement de zéro dans ces deux domaines stratégiques.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (2)

The Hoff

24 février 2021 à 15:29

C'est bien tout le problème posé par ces firmes toutes puissantes: dans le domaine des nouvelles technologies, dès qu'une petite société montre un minimum de potentiel dans le produit ou service qu'elle vend, au lieu de perfectionner son produit pendant plusieurs années et de poursuivre son innovation, elle se fait racheter à prix d'or. L'innovation, elle, soit s'arrête si elle pouvait représenter une concurrence quelconque, soit se retrouve intégrée à l'offre pléthorique de ces grands groupes. Dans tous les cas, le consommateur est perdant.

Idem

24 février 2021 à 17:44

Si Apple n'a pas racheté Netflix, Spotify, Tesla... C'est surtout qu'à partir du moment où elle deviennent des entités culturelles, qui conque les rachètera, prend le risque important d'être associé à sa fin, en quelques sortes. Qui serait le grand méchant qui aurait tué Spotify? Netflix? afin de les privatiser??
Les gens auraient beaucoup coyboté Apple et ça lui aurait attiré une bien plus grande mauvaise réputation.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription