Et si Foxconn fabriquait la voiture d'Apple ?


Et si c'était finalement Foxconn qui se chargeait de la fabrication de la future voiture électrique d'Apple ? L'hypothèse paraît de plus en plus crédible, alors que les fabricants établis ne souhaitent pas devenir des sous-traitants d'Apple — c'est ce qui a conduit à l'échec des négociations avec Hyundai. Un responsable de la marque résumait parfaitement la situation : « les entreprises de la tech comme Google et Apple veulent que nous soyons comme Foxconn. ». Alors qui mieux que Foxconn pour faire du Foxconn ?

L'hypothèse a été très sérieusement abordée par Mark Gurman sur Bloomberg la semaine dernière : demander à Hyundai de concevoir l'Apple Car, « c'est comme si Apple demandait à son rival Samsung de fabriquer l'iPhone », témoigne un ancien responsable d'Apple et de Tesla. Comme il semble impossible de trouver un partenaire chez les fabricants, que le rachat d'un groupe existant n'est pas à l'ordre du jour et que mettre en place ses propres chaînes de production serait risqué, Apple pourrait n'avoir d'autre choix que d'adopter le mode de fonctionnement qu'elle connaît parfaitement avec l'iPhone : se tourner vers un sous-traitant. Il n'y aurait alors que deux choix possibles : le canadien Magna et le chinois Foxconn.


Foxconn plateforme électrique

Présentation de la pateforme MIH de Foxconn en octobre 2020



Foxconn n'a pas l'habitude des voitures mais ne compte pas passer à côté de la transformation de cette industrie. L'entreprise a dévoilé sa propre plateforme pour véhicule électrique en octobre 2020 et a annoncé le mois dernier un partenariat avec Fisker pour la fabrication de 250 000 véhicules par an dès 2023. Et aujourd'hui, Foxconn a déclaré son intention de lancer une chaîne de production en Amérique du Nord.

Ce sera soit dans le Wisconsin, soit au Mexique, a confié Liu Young-way ; la décision finale sera prise dans le courant de l'année. Foxconn voudrait en tout cas se rapprocher du marché américain et se préparerait à travailler avec de nouveaux partenaires. Lorsqu'un journaliste a demandé si cela pourrait concerner Apple, Liu Young-way a botté en touche : « ce n'est qu'une rumeur ». Foxconn, en tout cas, se prépare : « Ce n'est que le début de l'ère des véhicules électriques. Dans trois ou quatre ans vous verrez une hausse significative. Nous devons être prêts pour ça. »

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (16)

Sethenès

16 mars 2021 à 21:08

Ce que j'ai difficile à estimer, c'est le marché pour un tel véhicule.

Avant évidemment de s'intéresser au marché, parlons du véhicule. Dans quelle gamme et dans quelle gamme de prix, Apple sera-t-elle présente ? Tout laisse à penser (peut-être à tort) que le positionnement sera dans le haut du panier (en tout cas, pour les gammes où Apple sera présente).

Etant donné l'état de maturation du marché, Apple ne sera pas dans les premiers pour les véhicules électriques même plutôt dans les derniers en fait.

Or si j'analyse les produits "de luxe" qu'Apple a tenté de vendre, je pense entre autre aux Watch pour lesquelles il y eut des boutiques spécialisées dans des lieux emblématiques, le succès n'a quand même pas été au rendez-vous. Je n'irais pas jusqu'à faire le parallèle avec le HomePod original mais à nouveau, il s'agit d'un produit d'une gamme de prix supérieure.

Pour avoir été assis à côté de la personne qui s'occupait de la gestion du "leasing" (il faut savoir qu'en Belgique, la voiture de société fait partie des avantages (1 voiture immatriculée en Belgique sur 5 est une voiture de société), le montant facturé par les compagnies de leasing dépendait fortement de la valeur de revente après les 4 années de contrat. Au point que les prix pouvaient s'inverser et qu'une plus grosse voiture à l'achat pouvait revenir moins cher pour autant que son prix de revente était plus important.

Dans le marché du véhicule, le support à long terme est donc clé pour les entreprises. Et il faut quand même reconnaître que le suivi à long terme n'est pas l'un des points fort de la marque.

Quant aux particuliers, je me pose quand même quelques questions. Où vont-ils aller chercher les acheteurs ?

- Parmi les clients actuel d'Apple ? Oui pour certains, qui peuvent tout se payer. Même sans connaître la situation de chacun, je ne pense pas en avoir croisé beaucoup sur les forums.

- Parmi les "early adopters" ? Est-ce que d'autres marques n'ont pas déjà séduit ce public, marques qui apparaissent désormais comme plus crédibles ?

- Parmi une "certaine clientèle" ? Est-ce que rouler en grosse berline n'est pas plus "statutaire" ? Je ne dénie pas le succès de la watch 4, mais je pense que le client fidèle d'une certaine marque de montre, n'aura pas changer pour une watch.

 Joe

17 mars 2021 à 01:35

@Sethenès Tout laisse à croire qu'Apple ne cherche pas à nous vendre un PC Personal Car mais un service de transport par voiture autonome, soit le Uber/Lyft v2. Donc le prix et la gamme du véhicule importerai peu, et on le connaîtrai certainement même jamais.
ça va mettre un paquet de personne au chômage…

matt

17 mars 2021 à 09:44

Foxconn, en tout cas, se prépare : « Ce n'est que le début de l'ère des véhicules électriques. Dans trois ou quatre ans vous verrez une hausse significative. Nous devons être prêts pour ça. »

La voiture électrique est bien sûr le futur. Un futur dont beaucoup de français malheureusement n’y croient pas. Et les infrastructures en France sont bien sûr, comme souvent, tellement en retard !!

Parce que les voitures électrique sont bien sûr très dépendantes des chargeurs disponibles dans le pays !
En France, au lien d’avoir eu la logique d’avoir mis des bornes de recharge électrique dans les stations essences, elles ont été mises en extérieur de l’autoroute et on doit donc À CHAQUE FOIS sortir de l’autoroute en prenant une départementale pendant 15min pour arriver à la borne, recharger sa voiture pendant 40min, repartir dans la départementale pendant 15min ... on perd minimum 30min ...

Comment voulez vous qu’on progresse ...

The Hoff

17 mars 2021 à 10:07

@ matt: c'était le même problème avec les stations services à l'époque. Les voitures étaient aussi peu autonomes (peut être moins même) que les voitures électriques actuelles, et le réseau était inexistant. C'était même pire parce qu'au moins là, il ne paraît pas très compliqué de recharger sa voiture au travail ou à son domicile, au moins pour un nombre significatif de gens. Les français, comme tout le monde, ne croyaient pas non plus à la voiture thermique et préféraient les calèches; donc, de ce point de vue là, rien n'a fondamentalement changé. Après, on peut toujours se demander si la voiture électrique est, en elle même, réellement un progrès et s'il ne faudrait pas plutôt envisager de changer nos façons de vivre, et tendre vers moins de déplacements par exemple.

The Hoff

17 mars 2021 à 10:12

@ Sethènès: il me semble que tu essaies à tout prix de trouver une cohérence entre l'offre global d'Apple, mais cette cohérence, que l'on observe pour leurs offres software et hardware, n'est pas du tout obligatoire pour toi. Au sein de multinationales, tu as des offres (marques) parfois concurrentes, qui ne s'adressent pas à la même clientèle. Ce qui compte, c'est de trouver son marché, et il n'y a rien d'automatique à ce que les possesseurs d'iPhone soient forcément les clients de la voiture Apple.

pehache

17 mars 2021 à 10:15

@Matt : "La voiture électrique est bien sûr le futur."

Affirmation parfaitement gratuite. Les batteries nécessitent des ressources minérales qui ne se trouvent pas sous le sabot d'un cheval, et leur recyclage est très compliqué. Et l'électricité il faut la fabriquer (et en pratique toute demande supplémentaire d'électricté nécessite de faire tourner des centrales thermiques au fioul/gaz/charbon). Tous ces problèmes n'apparaissent pas tant parce que le parc de voitures électriques est négligeable, mais quand il va commencer à vraiment grimper on va "rigoler".

La voiture électrique est une solution qui a du sens pour les petites voitures et une utilisation majoritairement urbaine. Pour le reste ce forcing actuel est ridicule.

pehache

17 mars 2021 à 10:19

@The Hoff : "Les français, comme tout le monde, ne croyaient pas non plus à la voiture thermique et préféraient les calèches;"

Euh, c'est surtout qu'à cette époque là, se payer une voiture thermique était hors de de portée de 99% de la population, c'était réservé à une toute petite caste de privilégiés.


"Après, on peut toujours se demander si la voiture électrique est, en elle même, réellement un progrès et s'il ne faudrait pas plutôt envisager de changer nos façons de vivre, et tendre vers moins de déplacements par exemple"

Voilà, mais c'est contre le dogme de la croissance.

matt

17 mars 2021 à 11:49

@pehache nan mais c’est sûr c’est un peu gratuit comme phrase, ni toi ni moi ne peuvent prédire ce genre de chose, mais personnellement je vois le potentiel et aussi j’avoue ça me fait rêver

Mais je me dois de revenir sur une petite partie technique que je connais.
« en pratique toute demande supplémentaire d'électricté nécessite de faire tourner des centrales thermiques au fioul/gaz/charbon »
Je me permets de nuancer ta phrase, si on regarde le site RTE qui montre les consommations en France en temps réel, je prends les données d’hier mardi 16/03, au pic de consommation à 19h pour prendre le pire des cas, le gaz représente 10%, le charbon 1%, et le fioul 1%. Ça fait relativiser. Le nucléaire (61% a 19h) fait débat à cause des déchets dont il va falloir trouver une solution de stockage ou de recyclage, mais ne rejette pas de CO2. On a cette chance en France, contrairement à d’autres pays, ne la gâchons pas.

Maintenant dans une partie moins technique, on parle d’une autonomie maintenant de 628km (c’est une estimation donc disons 500km, et on est au début de la voiture elec), un plein qui coûte 2,50€ (qui ici fait des pleins à moins de 50€ ?), la possibilité d’avoir un coffre à l’avant, un centre de gravité super bas qui rend la prise sur la route très agréable et qui réduit grandement les risques de tonneaux des voitures lors d’un accident etc ...
Dire que ça semble être l’avenir n’est sûrement pas vrai, mais je trouve qu’on peu pas dire que c’est probable que ce soit l’avenir.

Sethenès

17 mars 2021 à 12:51

@matt : Entre les accises, la tva et tout le reste, le part du prix du carburant à la pompe n'est que de 30 à 35%. Il est évident qu'au fur et à mesure que les pleins électriques se développeront, il faudra compenser ce manque à gagner pour l'état.

Pour le reste, la voiture électrique n'a pour moi que deux avantages : récupérer un peu d'énergie au freinage et déplacer la pollution des centres-villes dans les campagnes. En d'autres termes : "Cachez cette pollution que je ne saurais voir !" !.

@Joe : D'accord pour envisager le véhicule utilitaire. Mais deux questions se posent : en quoi est-ce un "hot topic" pour l'utilisateur actuel des produits Apple d'une part, et d'autre part, comment vont-ils les tester à grande échelle ?

A titre indicatif, en avril 2014, la google car engrangeait un total cumulé de plus d'1 million de km en test (source : wiki ).
Pour 2019 et 2020 les km de tests effectués par Apple étaient respectivement de 12000 et 30000 km (source : Lien )

Attention qu'Apple se diversifie, je ne peux que l'encourager. J'ai vécu la fin d'un âge d'or de l'informatique (les mainframes étaient loués aux clients) et j'ai vu ma société se débattre pour essayer de se retourner.

DKSnake

17 mars 2021 à 13:27

La voiture électrique telle qu'elle est actuellement n'est pas le futur. En tout cas pas à moyen terme.
Déjà parce qu'à sa fabrication elle est plus énergivore qu'une voiture thermique. Certes à l'usage, elle n’émet pas de C02 (sauf dans certains cas au freinage) mais il faut aussi savoir comment est produit l’électricité qui l'a recharge et comment sont recycler les batteries...
Après sur l'aspect financier. La voiture électrique coûte beaucoup plus cher (aide de l'état déduite qui provient de nos impôt au passage) ce qui repousse son amortissement. A ça il faut ajouter l'installation d'une prise chez soi ou des abonnements divers et variés pour utiliser la multitude de bornes publiques, quand elles ne sont pas en pannes...
Enfin imaginons que tout le monde roule en voiture électrique. Notre réseau de distribution d'électricité n'est pas dimensionné pour augmenter les bornes de recharge "super chargeur". Quand les usages partiront en vacances, cela risque de créer des bouchons dans les autoroutes car les voitures devront patienter min 1/2 heure pour faire un plein. Ensuite, il est fort probable que l'état mette en place une taxe sur l’électrique. La TICPE actuellement sur le carburant, représente 60 à 70% du prix soit 30 milliards de taxe par an pour l'état. Il est fort probable que l'état ouvre la TICPE sur l'électrique car c'est une énergie comme une autre.

pehache

17 mars 2021 à 13:31

@Matt "Je me permets de nuancer ta phrase, si on regarde le site RTE qui montre les consommations en France"

Illusion d'optique

Pour commencer, la France fait office d'exception, et au niveau mondial l'électricité est très majoritairement produite à partir d'énergies fossiles.

Mais même si on regarde en France uniquement, ce qui compte ce n'est pas la part moyenne du fioul/gaz dans la production électrique, mais quels sont les moyens mis en oeuvre pour répondre à une demande supplémentaire d'électricité, et là il n'y a pas photo : ce sont des centrales au fioul/gaz.

Tu vas me dire que la nuit nos centrales nucléaires produisent plus que ce dont on a besoin, et qu'il n'y a qu'à charger la nuit : certes, mais déjà ça introduit une contrainte importante, et surtout là aussi ça entraine une consommation de fioul/gaz/charbon : la nuit, la France vend aux pays voisins l'électricité nucléaire qu'elle a "en trop", ce qui permet à ces pays d'arrêter des centrales au fioul/gaz/charbon. Si on se met à consommer cette électricité, ce sera d'autant moins qui sera vendu aux voisins, voisins qui vont devoir compenser en faisant tourner leurs centrales à fioul/gaz/charbon.

Bref, tu peux le prendre dans tous les sens, mais une voiture électrique aujourd'hui, et pour longtemps encore, est une voiture à énergie fossile !

matt

17 mars 2021 à 13:53

@sethenes : ta voiture électrique tu peux littéralement la brancher à la prise chez toi. Si l’état augmente le prix de l’électricité pour les voiture, ils l’augmenteront pour toutes nos utilisations aussi bien nos pc que nos machines à lavé etc ... ça me parait gros quand même.

DKSnake

17 mars 2021 à 18:31

@matt: "Si l’état augmente le prix de l’électricité pour les voiture, ils l’augmenteront pour toutes nos utilisations aussi bien nos pc que nos machines à lavé etc ... ça me parait gros quand même." -> Bien sûr que non ce serait anticonstitutionnelle mais il y a pleins de solutions. Par exemple, l'Etat peut mettre en place une taxe annuelle pour les titulaires d'un certificat d'immatriculation dont le type de véhicule est "EL", un peu comme la redevance audiovisuelle...

bulusglo

17 mars 2021 à 21:03

Sylvain et mon scoop sur Steeve Jobs ?

Sylvain

18 mars 2021 à 08:28

@bulusglo : j'ai été très clair dans le message que je t'ai envoyé

Shanan_-

18 mars 2021 à 09:19

La voiture électrique a besoin d’une révolution technologique, à minima au niveau de la batterie pour avoir un intérêt écologique. Peut-être qu’une voiture à hydrogène serait plus intéressante de ce point de vue mais la question de la production de l’hydrogène demeure.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription