Des puces Apple Silicon à 4 nm dès fin 2021 ?


Le fondeur taïwanais TSMC, partenaire historique d'Apple pour la conception de ses puces ARM, serait en avance dans la mise au point de sa finesse de gravure de 4 nanomètres. Selon DigiTimes, les premiers processeurs bénéficiant de cette nouvelle avancée pourraient être livrés à leurs clients non pas en 2022, comme initialement prévu, mais dès la fin d'année 2021. Apple aurait déjà réservé l'intégralité de la capacité de production de TSMC pour ce lancement : aucun concurrent ne pourrait donc en profiter dans un premier temps.

Toujours selon DigiTimes, les premières puces "N4" gravées par TSMC seraient destinées au Mac, qui nécessite des volumes de production bien moins importants que l'iPhone. Il n'est pas rare qu'Apple lance de nouveaux Macs en toute fin d'année — les premiers Macs équipés de la puce Apple M1 sont d'ailleurs sortis en novembre dernier. On ne sait pas si le calendrier des livraisons permettra le lancement d'un Mac équipé de cette puce dès l'automne, ou si Apple prendra un peu de temps pour finalement l'intégrer en début d'année 2022.


Apple Silicon

Sommes-nous en train de parler de la puce Apple M2 (et de ses éventuels dérivés), ou plus raisonnablement de la puce Apple M3 ? Le doute demeure, mais les perspectives sont très prometteuses pour le futur proche de l'architecture Apple Silicon. Après cette gravure de 4 nanomètres, TSMC devrait passer à 3 nanomètres dès 2022. De quoi promettre de nouvelles avancées en terme de puissance et d'économies d'énergie pour les futurs Macs, avec une autonomie qui devrait encore progresser sur les modèles portables.

Pour ce qui est de l'iPhone, la puce Apple A15 devrait donc rester à 5 nanomètres sur l'iPhone 12s/13 (le nom du successeur de l'iPhone 12 n'est pas encore connu) cette année. Apple devrait tout de même bénéficier d'un procédé de gravure amélioré de la part de TSMC, avec des avancées plus modestes qu'avec la puce Apple A14 mais pas inexistantes : TSMC évoquait l'année dernière jusqu'à -10% en consommation ou +5% en puissance grâce au seul procédé de gravure, Apple pouvant tout à fait améliorer d'autres aspects de sa puce ensuite.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (7)

Thomaaaah

30 mars 2021 à 14:56

Une fois franchi la limite des 3 nm, y’a t-il d’autres projets pour aller au delà ?

fabien77880

30 mars 2021 à 15:00

vu la puissance et l'autonomie des Mac M1, la donne est véritablement changée....
Avant, le MBA et MBP 13 ne permettaient pas grand chose et il fallait un MBP15 et 16 pour pouvoir avoir de la polyvalence. Cela représentait une sacré somme en soi pour Mr et Mme tout le monde exigent ou pour les entreprises...
Aujourd'hui, un Mac M1 qui est du niveau d'un MBP16 (voire sur certaines taches d'un MBP16 full options) suffit pour la grande majorité des utilisateurs.

Et enfin !!!! le Mac M1 est destiné au non professionnel (pro exigent j'entends) et sans aucune concession qui plus est (on parle de puissance)....alors que la puce M1X serait destiné à un autre niveau/monde que le notre

Le M1 2022 va gagner en puissance mais surtout en autonomie....tant mieux mais au vu de ce qu'on a déjà, seul les amoureux du design sauteront le pas

bunios

30 mars 2021 à 17:51

Bon vivement en fin d'année que l'on voit tout ça dans nos "futurs" Macs...

Mais j'aimerai bien savoir jusqu'à quand la limite de la gravure
...sic

A+

Carbo

30 mars 2021 à 18:30

@Thomaaaah : Oui, TSMC a déjà un labo qui travaille sur le 2nm avec une production espérée pour 2023 ou 2024.
Cela devait ensuite passer à 1.Xnm, mais avec des délais sur la roadmap qui s'étirent considérablement.
Les usines de production capables de sortir des puces sans trop de déchets coûtent extrêmement cher.
La concurrence est quasi inexistante aujourd'hui car seuls TSMC et Samsung sont capables de produire de puces à 5nm (GlobalFoundries et les autres sont très en retard).

LolYangccool

30 mars 2021 à 18:43

@fabien : Pour moi M1 ça veut dire génération 1 des puces M.
Si Apple fait comme avec les puces A qui sont dans les iPhone et les iPad, c'est à dire 1 par an, en 2022 on en sera aux puce M3.
Chaque génération ayant des déclinaisons : M1X par exemple.
C'est ce que je pense, a choisis de faire Apple.
Donc parler de puce M1 2022 n'a aucun sens. En 2022 on parlera de puce M3 et peut-être aussi de puce M3X/Z pour les machines plus haut de gamme.

Horaels

31 mars 2021 à 11:38

@Lol Je suis d’accord, on s’y retrouverait plus avec un numéro par année et une nouvelle lette par déclinaison.

LolYangccool

31 mars 2021 à 23:07

Je pense que c’est bien comme ça qu’Apple a prévue de nommer ses puces pour Mac. Ils se calquent sur l’iPhone et l’iPad, comme avec macOS qui est passé en version 11 et qui passera en version 12 cette année alors qu’avant on avait des déclinaisons de macOS 10.x.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription