Craig Federighi : il y a trop de logiciels malveillants sur le Mac


Dans le cadre du procès qui oppose Apple à Epic Games, Craig Federighi a été interrogé sur de nombreux sujets. Si les responsables d'Apple sont généralement très bien entraînés à éviter tous les sujets qui fâchent, le vice-président senior de l'ingénierie logicielle d'Apple s'est étonnamment ouvert lorsqu'il a fallu comparer la sécurité du Mac à celle d'iOS. Pour justifier les différentes mesures de sécurité mises en place sur iOS, et notamment l'absence d'App Store alternatif, Craig Federighi n'a en effet pas hésité à critiquer le niveau de sécurité du Mac.

iOS a mis la barre bien plus haut [que le Mac] pour la protection des utilisateurs. Le Mac n'atteint pas ce niveau aujourd'hui. Et c'est malgré le fait que les utilisateurs du Mac téléchargent moins d'applications et sont confrontés à des attaquants moins économiquement motivés. Si vous preniez les techniques de sécurité du Mac et les appliquiez à l'écosystème iOS, avec tous ces appareils et toute cette valeur, iOS se ferait écraser à un niveau bien pire que ce qui se passe déjà sur le Mac. Et comme je le disais, aujourd'hui, nous avons un niveau de logiciels malveillants sur le Mac que nous trouvons inacceptable et qui est bien plus élevé que sur iOS. Mettez cette même situation en place sur iOS et ce sera une très mauvaise situation pour nos clients.

Craig Federighi procès Epic Games

Via The Verge



Pour Craig Federighi, les attentes des utilisateurs d'une plateforme à l'autre sont très différentes. Un peu comme Steve Jobs avait pu comparer le Mac à un camion, le patron du logiciel d'Apple compare ainsi le Mac à une voiture : « Vous pouvez conduire hors de la route si vous le voulez. Et cela implique qu'en tant que conducteur, vous devez être entraîné, vous avez un niveau de responsabilité, mais c'est précisément ce que vous avez voulu acheter. » Avec iOS, il explique qu'Apple a voulu créer un appareil pouvant être utilisé en toute sécurité par des enfants.

Alors, le Mac est-il sûr ? C'est la question qu'un avocat a évidemment fini par poser, et Craig Federighi a filé la métaphore : « Sûr si conduit correctement, comme une voiture. Si vous savez conduire une voiture, que vous obéissez au code de la route et que vous faites attention, oui. Si ce n'est pas le cas — j'ai déjà eu des membres de la famille qui ont eu des malwares sur leur Mac. Mais en fin de compte, je pense que le Mac peut être piloté sans risque. »

Craig Federighi a dansé sur un fil sans tomber, mais la petite bombe est lâchée : Apple trouve que la sécurité du Mac est actuellement insuffisante. Cela se traduira-t-il par de nouvelles mesures de sécurité voire de bridage dans de futures versions de macOS ? Certains adultes risquent de ne pas apprécier...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

LoTsey

20 mai 2021 à 19:23

Évidemment ils aimeraient bien faire passer toutes les applis mac sur leur appstore…

Valrani

20 mai 2021 à 19:29

Ils ont pas la main sur tous les softwares qu’on installe sur Mac… et tant mieux d’ailleurs, c’est la liberté qu’offre un ordinateur

Cmoi

20 mai 2021 à 20:25

Le discours de Craig Federighi se tient. C'est comme vivre dans un système surcontrôlé avec une tolérance zéro vis-à-vis des incivilités et l'insécurité en échange de moins de liberté...pour votre/notre bien. Mais ça n'interdit pas Apple de baisser sa commission par ex. à 5%...et je ne pense pas qu'Apple n'aurait plus les moyens pour maintenir un AppStore sûr et propre.

DKSnake

20 mai 2021 à 20:35

Pour ceux qui se pose la question de "pourquoi l'iPad n'a pas remplacé le Mac", la réponse est: l'iPad c'est pour les enfants et le Mac pour les adultes !

Cmoi

20 mai 2021 à 20:44

Le problème principal de toute cette histoire, c'est qu'Apple a des commissions d'usurier...de 30% (ou 15% si le chiffre d'affaire est de moins d'1 million de $). Mais Apple dira que c'est son système qui permet aux Créateurs/Éditeurs de Apps de leur faire gagner autant d'argent...et qu'il n'y a aucune obligation à être sur l'AppStore qui represente une minorité du marché d'utilisateurs de smartphones (Android détenant l'écrasante majorité).

matt

21 mai 2021 à 08:01

Quelle réponse à la question de l’avocat ! J’aimerai savoir répondre aux questions sensibles aussi bien que lui …
Je suis curieux de savoir si il a répondu du tac au tac, j’imagine qu’il y a pas de vidéo de l’échange ?

The Hoff

21 mai 2021 à 09:23

@ matt: il faut bien comprendre Federighi a été préparé pendant de longues semaines par les avocats d'Apple, comme ça se fait partout dans ce genre de cas. Même la réponse qu'il donne a très certainement dû être validée au plus haut niveau interne.

LolYangccool

21 mai 2021 à 10:39

Tout compte dans la communication. C'est médiatisé, toutes les réponses qu'ils donnent sont préparées c'est certain.

Cmoi

22 mai 2021 à 00:14

Évidemment qu'ils sont briefés, surtout aux États-Unis.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription