Apple ne veut pas assouplir sa règle de télétravail


En début de mois, Apple a appris à ses employés qu'ils devraient revenir travailler au bureau à partir du mois de septembre. Après plusieurs mois passés en télétravail forcé, ce ne sera pas tout à fait un retour à la normale : Apple va instaurer la possibilité de télétravailler le mercredi et le vendredi si le type de poste le permet. Une organisation hybride qui n'a pas paru assez souple à certains employés, qui ont adressé une lettre aux dirigeants d'Apple pour demander des aménagements plus flexibles, où le télétravail pourrait devenir la règle et la présence au bureau l'exception.

Dans une vidéo interne qui a pu être visionnée par The Verge, la responsable du personnel Deirdre O'Brien a réagi à ces doléances et a fermé la porte à tout assouplissement supplémentaire : « Nous pensons que la collaboration en personne est essentielle à notre culture et à notre avenir. Si nous prenons le temps de réfléchir à nos incroyables lancements de produits de l'année passée, les produits et l'exécution des lancements ont été construits sur la base d'années de travail que nous avons réalisées en étant ensemble, en personne. »


Apple Park employés

Pour Apple, basculer sur un modèle hybride aurait été impensable il y a quelques années. La direction du groupe estime ainsi avoir déjà fait des efforts considérables en la matière et ne souhaite pas aller plus loin. Il sera possible pour certains employés de bénéficier d'aménagements supplémentaires, mais cela se fera uniquement au cas par cas. Notons que les salariés d'Apple, sur validation d'un manager, pourront également bénéficier de la possibilité de travailler entièrement à distance jusqu'à deux semaines par an.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (22)

Delphin

30 juin 2021 à 11:31

Je comprends totalement l’idée de base, pour beaucoup de gens, teletravailler est difficile et rien ne remplace le contact humain au bureau, où les gens sont dispo et en face. Ils auraient peut-être pu être un peu plus souple avec un jour de plus possible à distance pour ceux qui sont vraiment à l’aise mais je comprends l’idée.

MICHEL PEPPER

30 juin 2021 à 11:54

Bonjour,
En France, le Télé Travail devient vraiment des « Vacances » at Home…
Pour nombreux, ils sont à leurs maisons de Campagne. Ils veulent que l’Entreprise paie le fauteuil, le bureau, l’abonnement Internet qu'ils ont déjà et même les repas à Domicile. Elle doit aussi continuer à payer pour Navigo…
Lire la Presse…

VanZoo

30 juin 2021 à 11:57

@Michel, un tel niveau de bêtise mériterait presque un prix Nobel

JCHO

30 juin 2021 à 12:16

"Si nous prenons le temps de réfléchir à nos incroyables lancements de produits de l'année passée, les produits et l'exécution des lancements ont été construits sur la base d'années de travail que nous avons réalisées en étant ensemble, en personne."
Je crains donc pour les produits lancés cette année qui n'ont pas fait l'objet de travail réalisé ensemble ...

JCHO

30 juin 2021 à 12:21

@Michel : il ne faut pas faire de quelques cas particuliers une généralité. Si tous les télétravailleurs étaient des fainéant profiteurs, ça se saurait, et de nombreuses entreprises ne réfléchiraient pas à pérenniser le télétravail lorsque c'est possible.
A titre perso, je suis en télétravail depuis 1 an et demi (avant le premier confinement). Je travaille bien plus et plus longtemps à la maison qu'au bureau, car moins dérangé et temps de trajet optimisé en temps de travail.

pehache

30 juin 2021 à 12:24

@Vanzoo : c'est caricatural, mais il y a un petit fond de vérité. Ce matin justement on en discutait entre collègues car ma boîte a lancé des négociations pour le télétravail post-covid. Il y en avait plusieurs qui étaient déjà sur le mode de réclamer des "indemnité de ceci, indemnité de cela...". Ca m'a un peu surpris quand même, dans la mesure où ce sont eux qui sont demandeurs pour télétravailler, pas la boîte.

DKSnake

30 juin 2021 à 13:20

@pehache: je suis également en télétravail dans ma boite et des négociations sont en cours. Quand tu poses tous les points positifs et négatifs tu te rend compte que l'employeur a beaucoup à gagner. Pour n'en citer quelques uns: la productivité en hausse, la satisfaction de ses employés, pas de retard, pas d'indemnité d'aide au logement, moins de m2 pour les bureaux, baisse des coûts de chauffage/clim... Donc demander des indemnités n'est pas déconnent car ces coûts sont supportés par le salarié télétravailleur.
Pleins d'études montrent que les salariés sont beaucoup plus productifs qu'au bureau. Il y a sans doute des gens qui "se la coulent douce" mais ça, même au bureau il y en a donc ça ne change pas.

VanZoo

30 juin 2021 à 13:23

Le télétravail ne doit pas être l’occasion de rogner le droit du travail, que ce soit le coût ou la sécurité et la santé. L’entreprise peut aussi y gagner (moins de frais ; locaux and co) De toute façon, si elle accepte, c’est que cela lui convient. Elle ne fera jamais pour faire plaisir sauf dans certains cas minoritaires où certains employés peuvent être en position de force. C’est très minoritaire.
Quand Michel dit que ce sont des vacances, c’est de la bêtise concentrée.

MICHEL PEPPER

30 juin 2021 à 13:42

Quand on écrit des mots entre parenthèses, il faut savoir les interpréter...
Quand on écrit "nombreux", cela ne veut pas dire tous...
Merci de faire preuve de discernement, de ne pas être "hémiplégique". Tout n'est pas tout noir ou tout blanc...
Non les télétravailleurs ne sont pas les "gentils" et les entreprises les "méchantes"...

MICHEL PEPPER

30 juin 2021 à 13:48

Dire qu'un entreprise a moins de charges, c'est stupide. Regardez votre fiche de paie...
Elle ne va pas déménager car il y aura mons d'employés dans les bureaux.
Les charges sont sociales ne changent pas..
Elle doit continuer à cotiser au Pass Navigo des télé-travailleurs. Pour l'Ile de France.
Elle doit continuer à cotiser pour le Ticket Restaurant alors que le télé-travailleur déjeune chez lui.
Elle doit payer pour le réseau Internet du télé-travailleur alors qu'il en possède déjà un en illimité chez lui.
Etc.
Merci de lire aussi la Presse économique

The Hoff

30 juin 2021 à 13:54

@ michel pepper: "elles ne vont pas déménager car il y aura moins d'employés dans les bureaux": bien sûr que si, c'est même ce qui les motive en premier à maintenir le télétravail.

The Hoff

30 juin 2021 à 13:59

@ pehache: si les salariés ne demandent rien, l'entreprise se fera un plaisir de ne surtout pas engager d'elle même d'initiative susceptible de lui coûter de l'argent. Je renverserais donc la réflexion: en ne demandant rien, on n'a jamais rien. On en serait d'ailleurs toujours à travailler 7 jours sur 7, sans vacances, couverture maladie etc

iTibo

30 juin 2021 à 14:02

@Michel "Elle ne va pas déménager car il y aura moins d'employés dans les bureaux". Détrompe toi, a titre d'exemple mon entreprise va vendre 3 des 7 étages qu'elle possède aujourd'hui à dans une tour à La Défense. Et on accompagne de nombreux clients dans leur réflexion autour de leurs espaces de travail dans un monde post Covid.

Sneyek

30 juin 2021 à 14:12

Vous avez de la chance en France..

Ici au Québec je travaille dans l’une des plus grandes entreprise de VFX et on ne me paie rien.
Je paie moi même internet (a la limite ça me semblait normal avant de vous lire), on ne cotise pas pour mon transport, mon écran est tombe en panne j’ai du en racheter un de ma poche alors que je l’utilise 10x plus que normalement a cause du télétravail. On nous refuse bureau et chaise ergonomique donc beaucoup sont dans leur salon sur la table avec une chaise en bois etc…
Bref ici c’est tout à l’avantage de la boîte..

Sylvain

30 juin 2021 à 14:31

"Elle doit payer pour le réseau Internet du télé-travailleur alors qu'il en possède déjà un en illimité chez lui."
Sophisme. Partons du principe que tout le monde a déjà une connexion filaire. Ce qui est faux (j'hallucine de voir des copains se contenter de 4G) mais passons. La différence est subtile mais change tout : l'entreprise doit payer autant pour la connexion elle-même que pour l'assurance que le télé-travailleur s'assure de l'avoir et de la maintenir. Exemple concret : confinement numéro 1, ma compagne débarque à la maison en catastrophe avec la tour du bureau. Sauf que dans les semaines suivantes on avait prévu des travaux. Là on a réalisé la contrainte que le télétravail impose au salarié.

Parce que c'était pas des petits travaux : on a refait l'intégralité de l'appartement (gros dégât des eaux, assurance, etc., c'était prévu de longue date). Et ça a duré des mois. Des fois sans électricité, des fois sans box, des fois sans salle d'eau donc à devoir se débrouiller chez les amis (les attestations c'était funky groove, "j'ai pas de sol chez moi"). Des fois avec tellement de merdier qu'il était impossible de maintenir un bureau digne de ce nom, et soyez présentable pour les visios s'il-vous-plaît.

Le télétravail, ça impose au salarié de fournir un logement avec électricité, connexion, chauffage, salle d'eau, la place pour un bureau, un bureau et une chaise qui te pète pas le dos au bout d'une heure. Avec une facture des différents consommables plus élevée en fin de mois. Si c'est ton choix, pourquoi pas même si ça peut se négocier si ça arrange aussi la boîte. Mais dans le cadre des confinements successifs où ça a été imposé on est très loin du détail et pour certains ça a été un cauchemar. Et je me plains pas : j'ai des amis qui se sont retrouvés à deux dans la même pièce, sur la table du salon à débarrasser à chaque repas, avec les gosses, à faire du téléphone toute la journée. Putain l'enfer. Il y a évidemment un juste milieu à trouver mais il est parfaitement légitime que les télé-travailleurs demandent des compensations.

DKSnake

30 juin 2021 à 15:04

@Sylvain: +1
@MICHEL PEPPER: "Merci de lire aussi la Presse économique" -> Je ne sais pas ce que vous lisez mais changer de source tout de suite ! Mon entreprise est en train de mener un projet de déménagement en prenant en compte le télétravail et elle a réduit son besoin en m2, intègre un usage de "Flex Office", des Open Space, des "espaces Welcome" pour accueillir des salariés en télétravail sur d'autre sites... Donc oui elles vont réduire leurs coûts de fonctionnement sinon elles ne se lanceraient pas dans le télétravail pour les beaux yeux de ses salariés.
@Sneyek: je vous rassure vous n'êtes pas le seul dans votre position. Je n'ai pas (encore) ces indemnités.

gigatoaster

30 juin 2021 à 16:41

C’est marrant ce débat, je le trouve très politisé.

Je pense qu’un peu de flexibilité peut être trouvé, il « suffit » de négocier et se mettre d’accord. Il y aura toujours un ou deux qui se plaindra ne sera pas d’accord ou jaloux…à chacun de défendre son beefsteak et ne pas hésiter à aller voir ailleurs.

pehache

30 juin 2021 à 19:20

Dans les négociations sur les conditions du télétravail, tout dépend qui est le plus demandeur. Dans ma boîte clairement ce n'est pas la boîte qui est demandeuse, elle freine même des quatre fers depuis des années, et le covid n'a pas fondamentalement changé sa vision (qu'elle soit bonne ou pas est un autre sujet). A partir de là, si en tant que salarié tu es demandeur tu ne commences pas par poser plein de conditions si tu veux avoir une chance que ce soit accepté.

Sur le fond, je trouve ça par exemple un peu poussé de demander une indemnité de repas alors que tu manges chez toi, à partir du moment où la boîte finance une cantine sur place (cantine qui a des frais fixes, donc qui ne coûte pas beaucoup moins cher à la boîte quand les salariés n'y mangent pas).

Pour qu'une boîte fasse des économies avec le télétravail il faut qu'elle change complètement son organisation, par exemple les locaux doivent passer en bureaux partagés.

Xak

30 juin 2021 à 19:23

En télé travail on économise aussi sérieusement sa voiture et moins de carburant.
Ça vaut bien une chaise de bureau !! Après pour les citadins sans voiture c’est autre chose.

LolYangccool

30 juin 2021 à 22:40

Perso je n'aimais pas le télétravail pendant mon contrat.
J'avais 2 jours par semaine de télétravail et je préférai aller au bureau.
Ca me faisait sortir et voir les quelques collègues qui bossaient les mêmes jours que moi.

dantontony

2 juillet 2021 à 10:26

Bonjour. Avec le recul, certain employeur peuvent penser : Pourquoi payer qq un en France en télétravail alors que je pourrais obtenir 3-4 employés pour le même tarif a l'étranger toujours en télétravail ? Les deux parties devraient discuter du bien être de tous ...

LolYangccool

2 juillet 2021 à 19:34

dantontony : En ce qui me concerne, et c’était les recommandations du moment du gouvernement, le télétravail c’était quelques jours par semaines, deux dans mon cas. Les autres jours c’était en présentiel.
Donc employer des gens à l’étranger ça ne fonctionne pas, sauf à être frontalier ou presque d’un pays dans lequel la main d’oeuvre est plus abordable…

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription