Apple repousse ses mesures de protection des enfants


Les mesures de protection des enfants annoncées par Apple il y a un mois ont été accueillies avec froideur par les spécialistes de la sécurité. C'est surtout la détection d'images pédopornographiques stockées sur iCloud Photos qui a suscité des levées de boucliers, les experts craignant qu'une telle fonctionnalité puisse un jour être dévoyée. Pour apaiser la polémique, Apple a préféré tout suspendre : sur son site, Apple annonce que « En prenant en compte les retours de nos clients, des groupes de défense d'intérêts, des chercheurs et autres, nous avons décidé de prendre plus de temps sur les prochains mois pour collecter des contributions et faire des améliorations avant de sortir ces fonctionnalités de protection des enfants qui sont d'une importance critique. »


Protection enfants iMessage

(lire : Apple prend des mesures pour protéger les enfants)



Apple s'est construite une précieuse image en terme de respect de la vie privée et cette suspension semblait inévitable face à une pression médiatique grandissante. Reste à voir comment modifier cette fonctionnalité pour la rendre publiquement acceptable alors que c'est son principe même qui est remis en cause.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (15)

VanZoo

3 septembre 2021 à 19:28

Ou alors reculent-ils pour la mettre ensuite discrètement à la poubelle - c’est à dire, pour sauver la face

fabien77880

4 septembre 2021 à 09:17

je dois être le seul, mais je trouve que c'était une très très bonne idée...certes, invasive mais au combien nécessaire....

Sethenès

4 septembre 2021 à 10:21

@fabien77880 : la question est de savoir 1/ où on s'arrête et 2/ si c'est à une société privée de s'arroger ce droit.

Pour le seconde point, je dirai juste que cela peut être un *vrai* problème. Imaginons par exemple des juges ou mieux, des avocats ou des médecins qui se transmettent les pièces d'un dossier. Les communications entre avocat, de même que celles entre médecins, sont couvertes par des secrets garantis. De quel droit un employé d'Apple pourrait y avoir accès ? Il faudrait justement pour éviter ces situations que les employés agissent dans le cadre d'une loi qui les dédouane et qui borne les *bonnes* pratiques.

Pour le premier point, c'est l'éternel débat. On pourrait prélever l'ADN de tous les nouveau-nés et les mettre dans une base de données. On pourrait aussi convoquer annuellement chaque citoyen et lui faire passer un test au détecteur de mensonge avec une confession "négative". Je n'ai pas volé, je n'ai pas tué, je n'ai pas fraudé, ... Et ensuite, creuser dès qu'on trouve un mensonge (ou une confession).

Orion

4 septembre 2021 à 12:38

@fabien77880 c’est vrai, mais le problème est que ça ouvre la porte à d’autres contrôles, cette fois d’une moralité douteuse.
Par exemple, on pourrait imaginer avoir une pénalité si on parle de certaines news étiquetées comme « fake » ; les journalistes qui étiquètent des news comme « fake » n’étant eux-mêmes pas infaillibles.

De toute façon, pour la vie privée, on se doute bien que si la NSA veut savoir ce qu’il y a dans mon iPhone, elle peut le faire sans problème.

Ce qu’il faudrait donc, c’est à l’avance tracer une frontière entre ce que la loi permet comme surveillance, et ensuite s’y tenir.

VanZoo

4 septembre 2021 à 13:40

L’efficacité d’un contrôle, c’est son anonymat. Après tout ce buzz, il suffirait au pédophile de ne pas utiliser ICloud et hop il pourrait continuer.
La plupart des pédophiles ne sont pas des Marc Dutroux mais le fameux tonton. Comme pour le viol, dans la grande majorité des cas, la victime connaît le criminel.
Alors la décision d’Apple n’est qu’une backdoor, une première étape, le pied dans la porte ou une brèche épouvantable vers une société de contrôle totalitaire, rejoignant Google.

LolYangccool

4 septembre 2021 à 14:49

« certes, invasive mais au combien nécessaire »
Je vais ressortir la fameuse phrase d’Edouard Snowden : Ceux qui sont prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu plus de sécurité ne méritent ni l’une, ni l’autre.

Cet espionnage de masse qu’aller mettre en place Apple (c’est bien de ça qu’il s’agit) était complètement à l’opposé de leur communication sur le respect de la vie privée.
Heureusement qu’il ne l’ont pas fait, et maintenant qu’ils ont ça derrière la tête j’ai vraiment perdu un peu de confiance envers eux.

LolYangccool

4 septembre 2021 à 14:51

On ne peut pas surveiller et espionner des millions de personnes pour quelques cas qui posent problème ou qui sont à risque.
Et je ne pense pas que ce soit à Apple de faire ça.

VanZoo

4 septembre 2021 à 20:20

La citation, c’est Benjamin Franklin, pas Snowden

LolYangccool

4 septembre 2021 à 21:28

Ah ? J’ai toujours cru que c’était Snowden. Bah mince.

LoTsey

5 septembre 2021 à 03:35

Tout à fait d’accord avec Lol.
Apple qui rabâche tant et plus sur la “privacy” et maintenant ils nous disent qu’ils vont scanner systématiquement toutes nos photos pour notre bien !?! Je trouve ça honteux peut importe si la motivation est bonne (et pire : j’ai même un doute là dessus).

De mom côté je viens d’être papa. Et maintenant j’imagine que si je prenais une photo de mon fils pour immortaliser son 1er bain (alors qu’il est tout nu) je pourrais peut-être voir débarquer la police… Je trouve ça horrible.

Ce n’est pas à Apple de mettre de telles solutions en place (de manière massive).

Et ça me choque d’autant plus que c

pehache

5 septembre 2021 à 09:03

Suivant le même principe, qui serait d'accord pour que le constructeur d'un logement y implante des caméras de surveillance avec analyse automatique d'images pour y détecter des comportements criminels ? L'intention est louable, n'est-ce pas ? Donc aucun problème

I_hate_Apple

5 septembre 2021 à 10:37

« De mom côté je viens d’être papa. Et maintenant j’imagine que si je prenais une photo de mon fils pour immortaliser son 1er bain (alors qu’il est tout nu) je pourrais peut-être voir débarquer la police… Je trouve ça horrible. »

Comme beaucoup vous n’avez pas compris. Il faut que la photo se trouve dans la base de données des fichiers suspects pour qu’une analyse soit effectuée. Il y a peut de chance que votre photo de votre bébé nu dans son bain soit dans cette base. Ou alors il faut s’inquiéter.

LolYangccool

5 septembre 2021 à 12:50

Pour qu’Apple sache si la photo est dans cette base, la photo doit déjà avoir été analysée, sinon ils ne peuvent pas le savoir.
Comment veux-tu comparer une chose que tu ne connais pas.

Sylvain

5 septembre 2021 à 14:20

@LolYangccool : en faisant un hash, c'est expliqué dans la première news et Apple a donné des détails plus techniques sur son site si besoin.

Idem

5 septembre 2021 à 22:36

C'est une raison similaire à celle du terrorisme... On s'attaque toujours plus à notre vie privée sous x prétexte...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription