Q4 2021 : malgré la pénurie, Apple bat des records


Apple a beau faire face à une pénurie de composants qui affecte la disponibilité d'un certain nombre de ses produits, cela ne l'empêche pas de vendre des pelletées d'iPhone et d'exploser ses records de vente trimestre après trimestre. Hier soir, c'était l'annonce des résultats financiers du quatrième fiscal de 2021, qui couvre les mois de juillet, août et septembre. Et une nouvelle fois, Apple a dévoilé des chiffres à faire pâlir d'envie à peu près n'importe qui. Voyez plutôt : le chiffre d'affaires est de 83,36 milliards de dollars, contre 64,70 milliards pour le même trimestre l'année dernière, soit 29% de hausse. Le bénéfice est quant à lui de 20,55 milliards de dollars, au lieu de 12,67 milliards l'année dernière, soit une progression de 62%.


Comparaison résultats Apple Q4 2021

C'est l'iPhone qui porte une bonne partie de cette croissance, avec des ventes en progression de 46% d'une année sur l'autre : le CA est de 38,87 milliards de dollars, contre 26,44 milliards l'année dernière. Viennent ensuite les services, qui continuent de progresser solidement avec 18,28 milliards de dollars au lieu de 14,55 milliards il y a un an, soit 26% de hausse. L'iPad s'offre également une jolie progression avec 8,25 milliards de dollars contre 6,80 milliards en 2020, soit 21% de chiffre d'affaires en plus. Les autres produits (AirPods, Apple Watch, Apple TV, Beats, etc.) grimpent à 8,79 milliards de dollars contre 7,88 milliards l'année dernière, soit 12% de progression. Enfin, le Mac stagne un peu avec 9,17 milliards de dollars au lieu de 9,03 milliards, soit seulement 2% de mieux.


Répartition résultats Apple Q4 2021

En schématisant un peu, la répartition des ventes d'Apple est désormais assez simple. L'iPhone représente peu ou prou la moitié des revenus de l'entreprise, puis le reste du gâteau est divisé en cinq parts : deux pour les services, une pour le Mac, une pour l'iPad et une pour les autres produits.


Évolution résultats Apple Q4 2021

Les représentants d'Apple se sont bien sûr réjouis de ces bons chiffres, précisant d'ailleurs qu'ils auraient été encore meilleurs si la pénurie de composants n'était pas passée par là : Tim Cook a estimé le manque à gagner d'Apple à 6 milliards de dollars. Luca Maestri, comptable en chef à Cupertino, prévient déjà que les difficultés d'approvisionnement ne vont pas aller en s'arrangeant pour les trois prochains mois. Cela ne l'empêche pas d'anticiper une croissance solide pour le prochain trimestre, mais sans se risquer à faire d'estimations.
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Partager

Sur le même sujet

Vos réactions (11)

d@n

29 octobre 2021 à 09:17

Vu les prix proposés, augmentation mécanique du CA sans grande surprise. C’est quand même un « miss » qui s’est fait ressentir sur le cours de la bourse pendant l’annonce des résultats.
On notera quand même la dépendance à l’iPhone qui s’érode. Ce qui recherché depuis des années.

pim

29 octobre 2021 à 09:23

Le Mac ne représente plus qu'un dixième mais n'a jamais été aussi haut, quasiment tous trimestres confondus ! Et je parie sur un effet « halo » à l'envers : les personnes qui se prennent un Mac sans avoir déjà un iPhone, une Apple Watch ou un iPad vont finir par switcher, vu qu'Apple fait tout pour que l'on s'équipe d'un représentant de chaque gamme !

Fromgardens

29 octobre 2021 à 11:57

20,5 milliards de bénéfices en un trimestre, c'est fou.

iTibo

29 octobre 2021 à 14:21

d@n Sauf que sans la base d'utilisateurs d'iPhone, tout l'écosystème de services ne tient plus. Donc la dépendance à l'iPhone est bien toujours présente.

d@n

29 octobre 2021 à 16:13

@ iTibo : Certes... Mais il faut rappeler qu'Apple ne publie plus le nombres d'unités et uniquement la masse monétaire générée sur la catégorie. J'ai de gros doutes sur la validité/valeur de cette catégorie 'Services" personnellement. Je pense qu'une partie du bénéfice lors de l'achat d'un iPhone ou autres est reversée dans cette catégorie (à cause de la gratuité d'Apple Music pour une certaine période... mais est-ce vraiment gratuit... en fait?")

VanZoo

29 octobre 2021 à 18:08

Le champ du cygne ?
Emballement de la machine comme le train à vapeur lancé à grande vitesse. Jusqu'à qu'il ne déraille ?
La stabilisation est à minima le salut ; il faudra forcément redescendre en température, sans quoi les équilibres économiques seront sévèrement bouleversés (si certaines entreprises monopolisent la production = licenciement et dépôt de bilan de nombreuses autres grandes entreprises - par exemple dans l'automobile)

bulusglo

29 octobre 2021 à 18:11

Il faut vite arrêter d'acheter

bunios

29 octobre 2021 à 19:01

C'est quand même de sacrée bon chiffre. Je ne comprends pas cette baisse de cours d'Apple
Même si je crois que les analystes financiers tablaient un chiffre d'affaire in peu plus haut...... Non comment.

A+

Sethenès

30 octobre 2021 à 01:36

@pim : En fait, après la sortie du Mac M1, j'ai mené ma petite enquête auprès de différents types d'utilisateurs PC : des geeks, des gamers, des folders (plieurs de protéine par calcul distribué) et enfin des personnes du secteur IT en grosse "boite".

Et j'ai vraiment été surpris. La plupart n'avait même pas entendu parler du M1. Dans mes fréquentations, tout le monde sait que j'ai été Mac (certains doivent penser que je le suis encore) et personne ne m'en parle.

Je pense que les utilisateurs PC en restent à l'idée : "Mac, c'est bien mais c'est cher et fermé.". Et je pense qu'ils ne vont pas plus loin.

L'effet de Halo (dont je suis un digne représentant) a fonctionné à plein pour plusieurs raisons : 1) je connaissais le monde Mac (j'ai travaillé sur un LC II en '93 et j'ai même tapé mon mémoire de fin d'étude sur un Mac Classic en '91), mais à l'époque, je ne pouvais pas mettre le double du prix d'un PC clone pour un Mac. 2) Wintel. Sans Windows et sans Intel, je n'y serais jamais passé. L'existence du dual boot et du génial parallel Desktop m'a rassuré. 3) Le "trend", positif de l'image d'Apple avec l'iPad, l'augmentation de la part de marché dans le monde PC, etc.

Quelqu'un a écrit sur un autre forum que pour lui, le Mac Apple lui plaisait car il était "bien clivant". Et au fond, c'est ça le M1. Si le Mac Intel était "consensuel", le Mac Apple est clivant.

Au vu de tout cela, je suis sceptique sur l'effet de Halo.

Cmoi

30 octobre 2021 à 04:24

Le plus intéressant pour Apple aurait été l'adoption de macOS par les possesseurs d'iPhones. Et depuis le lancement de l'iPhone, progressivement, le marché de l'OS d'ordis aurait fortement évolué, peut-être pas jusqu'au duopole, mais assez pour que par ex. les développeurs de jeux s'intéressent davantage à macOS. Mais le niveau de switch des possesseurs d'iPhones avec PC Windows a toujours été très bas...ils ne se convertissent pas à macOS et aux Macs.

LolYangccool

30 octobre 2021 à 05:13

@Sethenès : T'es en train de dire que dans ton cas Apple c'est comme le champomi ?
Tu crois que ça bourre pas, que t'en sera jamais lassé donc t'en bois t'en bois jusqu'à en avoir trop prit et tu fini par être dégouté et bourré quand même, lassé du truc.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription