L'Apple Car entièrement autonome lancée dès 2025 ?


Kevin Lynch a pris la tête du groupe en charge de la mise au point de la voiture électrique d'Apple et le nouveau responsable poursuivrait un calendrier agressif pour le lancement de l'Apple Car. Il est question d'une commercialisation dès 2025, affirme Mark Gurman sur Bloomberg, à condition bien sûr qu'il n'y ait pas trop de retards dans le développement.

La voiture d'Apple serait entièrement autonome dès sa première version. L'idéal serait donc de se passer de volant et de pédales, mais Mark Gurman précise qu'Apple réfléchirait tout de même à un mode d'urgence permettant à l'utilisateur de prendre le contrôle manuel. Dans une voiture qui n'est pas dépendante du poste de conduite, l'intérieur pourrait être révolutionné : une des options explorées serait de mettre en place des sièges se faisant face, comme dans une limousine (ou du Lifestyle Vehicle de Canoo). Pour le divertissement, un grand écran tactile serait au centre du véhicule, avec une interface sans doute tirée de celle de l'iPad.


Canoo Lifestyle Vehicle

Lifestyle Vehicle de Canoo



Apple aurait récemment passé une importante étape dans le développement du système de conduite autonome. Le design du processeur serait pratiquement complété, avec une puce extrêmement puissante (bien plus que les processeurs Apple Silicon des Macs) spécialisée dans l'intelligence artificielle intégrant de multiples moteurs neuronaux nécessitant un système de refroidissement sophistiqué. Apple prévoirait de tester ce processeur sur sa flotte de voitures autonomes Lexus autorisées sur les routes américaines.

Pour ce qui est de la fabrication, Apple aurait besoin d'un partenaire déjà établi — on sait que les négociations avec Hyundai ont échoué mais Apple aurait de multiples autres options, incluant une fabrication sur le sol américain. Question recharge, l'Apple Car utiliserait le connecteur standard CCS pour une compatibilité optimale avec le parc de bornes de recharge existant.


Canoo Lifestyle Vehicle

Lifestyle Vehicle de Canoo



Apple aurait envisagé plusieurs méthodes de commercialisation, de la flotte mise à la disposition du public sur le modèle d'Uber, Lyft ou Waymo, à la vente directe aux particuliers. D'ici 2025 au plus tôt, de multiples détails sont encore susceptibles d'évoluer.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (17)

fabien77880

18 novembre 2021 à 20:58

les voitures totalement autonomes, ça fait peur
(on disait pareil du régulateur de vitesse jadis néanmoins

bulusglo

18 novembre 2021 à 22:26

Selon Bulus Glo , Google va lancer un vélo complètement autonome dès 2023 .

Cmoi

19 novembre 2021 à 04:34

Ça me semble bien tôt 2025 pour retirer le volant d'une voiture. Mais pour une flotte de VTC autonome en ville, c'est peut-être envisageable...

Paul

19 novembre 2021 à 08:15

Avec une vitesse limitée à 30 km/h et de bons freins, cela semble envisageable.

LolYangccool

19 novembre 2021 à 09:03

30Km/h
Même en trottinette électrique tu vas plus vite.

luciano73

19 novembre 2021 à 09:09

Le problème sera surtout au niveau des autorisations dans les différents états et pays, l’établissement des responsabilités juridiques en cas de litige ou d’accident, parce qu’il me semble bien que niveau logiciel on dépasse déjà largement la fiabilité d’un humain (des milliers d’avions atterrissent de façon autonome dans le brouillard chaque année on s’y est bien habitué). Là où il reste du progrès à faire c’est sur les petites routes mal référencées, étroites et sans marquages, et les zones sans aucun réseau. Veritasium a fait une vidéo sur le sujet pour ceux que ça intrigue

Fromgardens

19 novembre 2021 à 10:28

Elles existent déjà les voitures autonomes c'est juste une question de réglementation.

Zarck

19 novembre 2021 à 12:33

La batterie sera collée, impossible de réparer...

Sethenès

19 novembre 2021 à 12:47

@luciano73 : ah oui ... évidemment que ton exemple avec les avions fonctionne. Quelles sont les différences majeures ?

1/ L'avion est supposé être seul sur sa trajectoire. C'est le rôle des contrôleurs aériens de s'en assurer. En temps réel.
2/ Quels sont les impondérables auxquels l'avion doit pouvoir faire face ?
- Un ballon qui roule sur la route ? Comme le disait mon père ... derrière, il y a toujours un enfant !
- Un véhicule qui sort d'un sens interdit ?
- Si à un moment donné la route s'engage dans une cuvette, tous les conducteurs vont regardé au loin ce qu'il se passe dans la montée et intégrer ses résultats.
- etc.
3/ Tout est balisé avec des émetteurs et des capteurs tant sur les pistes que dans les avions. Des voitures autonomes sur des portions d'autoroute exclusivement réservées aux voitures autonomes, ça probablement que c'est jouable à condition que les autoroutes soient aussi équipées en conséquence. Mais du trafic parasite c'est autre chose ...

Macintosh

19 novembre 2021 à 13:28

Les sièges qui se font face très mauvaise idée. On est nombreux à ne pas supporter d'être dos au sens de conduite, ça me donne la nausée systématique.

Macintosh

19 novembre 2021 à 13:28

systématiquement*

luciano73

19 novembre 2021 à 13:59

@Sethenes : l’exemple de l’avion n’est pas comparable effectivement, il était là pour mettre en évidence que l’automatisation d’une tâche ardue et très grave en cas d’échec était déjà dans nos habitudes (à une époque on flippait à l’idée de ne plus avoir recours aux opérateurs d’ascenseur).
Les voitures autonomes disposent de caméras et de capteurs dans tous les sens, lesquels sont analysés en permanence (alors que nous ne pouvons avoir les yeux que sur une portion de la route à la fois, même si la vision périphérique fait des miracles), la combinaison de données GPS précises, à jour et des informations de balisage ou panneaux donnent à la voiture autonome une idée très précise de la route qu’elle emprunte. Tous les exemples d’imprévus que tu donnes sont déjà très bien gérés par les voitures autonomes, ca n’a rien de compliqué. En plus de tout ça, plus il y en aura sur la route, plus la communication des événements imprévus entre les véhicules sera rapide (un peu comme sur Waze sauf qu’au lieu de prendre quelques minutes ça se mesurera en millisecondes). On a vraiment tous a y gagner, je recommande vraiment le visionnage de la vidéo de veritasium pour se rendre compte à quel point les voitures autonomes sont déjà efficaces

Sethenès

19 novembre 2021 à 15:26

@luciano73 :

Justement, le cerveau humain est capable d'intégrer l'imprévu, ce que ne pourra "jamais" faire une machine. Jamais.

Même ce qu'on appelle "pompeusement" l'IA, ne fait que ce qu'elle est programmée pour faire. Un exemple simple, celui d'un avion en détresse qui atterri sur une autoroute. Certains automobilistes devront accélérer, d'autre freiner, d'autre encore sortir de la route et aller dans le champ voisin. Autre exemple, une vache qui semble folle dans un pré (selon mon ancien collègue, une vache qui prend peur fonce droit devant elle et ne s'arrête pas), quid d'un harde de cerf ?

Alors bien sûr, tu vas me répondre que cela n'a rien de compliqué à gérer, etc. Des exemples comme ça, je peux en inventer des dizaines et si le programme de décision doit intégrer toutes ces possibilités, alors forcément il est ralenti dans la prise de décision. A 120 km/h, une voiture se déplace de 33 cm tous les centièmes de seconde. Centième de seconde ! 33cm : la différence entre la vie et la mort d'un piéton ! Un frontal avec une vache de plus d'une demi-tonne ...

Aussi toute cette infrastructure que je peux éventuellement envisager sur des portions d'autoroute, payante, maintenue à jour, etc. Comment l'imaginer dans des lieux reculés ? Officiellement le réseau français, c'est 1,1 million de kilomètre. Quelle est la portion ne fut-ce qu'éclairée de ce million de km ? Des capteurs, c'est de l'électricité, une maintenance, des mises à jour, ... un investissement. Qui va payer ? Apple ?

Imaginons ne fut-ce que le cas d'une voiture avec des capteurs défaillants ou qui manque à son devoir d'envoi d'information ?

Enfin, je connais pas mal de personnes qui aiment conduire.

luciano73

19 novembre 2021 à 17:26

On est d’accord, il y aura toujours un événement imprévu complètement WTF qui mettra l’ « IA » en défaut cependant ces événement à chaque fois qu’ils arriveront l’IA prendra une décision, que celle ci soit la bonne ou non elle sera enregistrée pour tout le parc automobile de sorte à ce que la prochaine occurrence de cette événement exceptionnel sera mieux géré. Ainsi les évènement auxquels l’IA n’a jamais été confrontée s’amenuiseront de plus en plus jusqu’à devenir négligeables. Et surtout d’un point de vue statistique, il est satisfaisant d’avoir une IA qui réagit parfaitement dans 99,999% des cas, puisque c’est déjà mieux qu’un humain. En 1h de conduite je ne compte plus le nombre de comportements dangereux et de mauvaises décisions qu’on peut prendre en tant qu’humain, de plus en plus distraits que nous sommes pour tout un tas de raisons, alors je serais beaucoup plus serein de me savoir aux mains d’un outil qui sait exactement ce qu’il fait. Et puis ceux qui veulent continuer à conduire le pourront, la route sera d’autant plus sécurisée pour eux

Sethenès

19 novembre 2021 à 22:30

L'argument du facteur humain est pertinent mais là, le comportement coupable peut être sanctionné. Aujourd'hui, occasionner un accident en état d'ivresse peut coûter très cher.

Punira-t-on une société qui aura mis la nouvelle version de son OS trop peu testée sur les véhicules ? Je crois que c'est Pehache qui avait écrit un post intéressant sur la responsabilité.

A titre d'exemple, il est pratiquement impossible en France de vendre une maison construite par un particulier. Pourquoi ? Parce qu'aucun compagnie d'assurance ne veut l'assurer puisqu'elle n'ont personne contre qui se retourner. Or justement dans mon cas du conducteur sous emprise, la compagnie peut se retourner.

Mais je reconnais que ce sont mes tripes de programmeur qui parlent. Et les accidents des Boeings montrent bien selon moi ce que peut donner le téléscopage entre intérêts privés, question de gros sous, erreurs de conception, ingénierie logicielle et ... délégation des procédures de contrôles tant interne, qu'externe.

luciano73

20 novembre 2021 à 12:06

Houla oui, d’accord avec toi sur tous ces points, les barrières auxquelles on fera face sur le sujet, comme pour beaucoup de technos, sont surtout économiques et juridiques. Pour peu qu’on laisse les dev prendre leur temps pour faire leur travail dans les meilleures conditions, on pourra faire confiance à la techno, mais je sais que ce n’est que douce utopie

Sethenès

20 novembre 2021 à 12:55

A tout cela, s'ajoute encore "en plus" une question de la culture d'une entreprise.

Quand on pense à Boeing, c'est vraiment L'endroit où cela n'aurait pas pu se passer (enfin il y a encore une étape au dessus, c'est Ariane & consort). Or même là, on se rend compte à quel point le pouvoir de l'argent a pris de l'ascendant. Même chez des gens dont la sécurité, le contrôle, l'objectif du 100% sont dans l'ADN depuis toujours.

Or ici, l'ADN de société comme Microsoft, Google ou Apple ne recèle pas ce jusqu'au-boutisme. Montery sort et fait bugger quelques machines par-ci, provoque des fuites de mémoire par-là, pas grave. On va corriger et puis ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir.

Plus encore, dans ce groupe, Apple est selon moi la plus extrémiste car la plus dogmatique. Un OS doit sortir chaque année à l'automne pour chaque produit. Rien qu'écrire cela, montre le problème corollaire. Corollaire évident, l'OS sortira qu'il soit prêt ou pas.

Alors, je suis le premier à reconnaitre qu'à ce jeu là, Apple est très forte. Car les couacs sont quand même peu nombreux. Ils ont une vraie culture de la bêta (les mauvaises langues diront que c'est normal puisqu'ils sont toujours en bêta).

Mais je ne sens pas chez eux l'humilité nécessaire pour s'attaquer à ce marché où les conséquences ne se chiffrent pas en volume de déchets informatiques mais en nombre de housses mortuaires ou de chaises roulantes !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription