Le copier-coller de l'iPhone, en retard par faute de temps


Pourquoi a-t-il fallu attendre la sortie d'iPhone OS 3, deux ans après la sortie du premier iPhone, pour qu'Apple intègre enfin une fonctionnalité aussi simple que le copier-coller ? Ken Kocienda, ancien ingénieur d'Apple, donne l'explication dans un fil Twitter. La raison est... le manque de temps, car l'adaptation du copier-coller au petit écran tactile de l'iPhone nécessitait de repenser un certain nombre de choses.


Copier-coller iPhoneOS 3

Captures via Softpedia



Ken Kocienda donne ainsi quelques détails techniques sur cette implémentation qui a donné du fil à retordre aux développeurs de Cupertino. Il explique notamment que le système doit constamment s'adapter aux biais humains. Par exemple, la courbe des doigts fait que les utilisateurs ont tendance à toucher l'écran bien plus bas qu'ils ne le pensent : dès ses débuts, iPhone OS a dû s'adapter à cela et c'est pour cette raison que les écrans tactiles sont — encore à ce jour — imprécis lorsqu'ils sont utilisés à l'envers.


Perception doigt écran tactile

Autre challenge, la zone du clic peut légèrement bouger lorsque l'utilisateur retire son doigt de l'écran, ce qu'il ne fait jamais de manière parfaitement verticale : cela ne pose généralement pas de problème lors de l'utilisation des touches du clavier mais lors de la sélection de texte, le mouvement peut entraîner le décalage du curseur d'une lettre. Pour éviter cet effet, Ken Kocienda a dû mettre en place un log pour stocker l'historique des événements tactiles et finalement ignorer les deux derniers dixièmes de seconde de contact.

Ken Kocienda explique également avoir eu l'idée de la fameuse loupe qui permettait de voir ce qui se passait sous le doigt pendant la sélection, tout comme celle de l'apparition automatique du clavier qui entraînait le décalage de la page et du texte vers le haut pour éviter qu'il ne se retrouve sur le clavier. Tout cela et bien d'autres petits détails ont dû être pensés, testés, et mis en place à l'échelle du système pour que les développeurs tiers puissent s'en emparer sans travail supplémentaire. Comme souvent, l'idée de base est simple mais on se rend vite compte, une fois les mains dans le cambouis, que l'exécution technique est beaucoup plus complexe que ce que l'on aurait pu penser.
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Partager

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (6)

VanZoo

21 juin 2022 à 11:00

Merci pour cet article interessant

Djoejo

21 juin 2022 à 12:09

Enfin l’explication de pourquoi je galère si j’utilise un téléphone/iPad a l’envers! Merci!

Woodcutter

21 juin 2022 à 12:14

Super intéressant effectivement ☺️

matt

21 juin 2022 à 13:48

Effectivement on ne s’en rend pas compte ! Je pensais que c’était un poisson d’avril quand j’ai vu le titre et la vignette de l’article sur l’accueil de Consomac !

Chewy74

21 juin 2022 à 17:42

Super article ! C'est toujours interessant c'est petite anecdote sur le développement et les problèmes rencontrés dans le développement.

Paul

22 juin 2022 à 11:26

C'est vrai que c'était curieux et pénible au début, mais maintenant quel bonheur de pouvoir copier sur son iPhone et ensuite coller sur son Mac !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription