DMA : iMessage devrait échapper à l'ouverture forcée


En septembre dernier, la Commission européenne avait annoncé l'ouverture d'une enquête visant à déterminer si iMessage devait être considéré comme un point d'accès au yeux de la législation sur les marchés numériques (DMA), qui entrera en vigueur en mars 2024 et qui forcera l'interopérabilité des plateformes de messagerie concernées. Apple ne veut pas de l'ouverture d'iMessage, aujourd'hui strictement réservé aux utilisateurs de ses produits. Et selon Bloomberg, les enquêteurs de l'Union européenne s'apprêteraient à trancher en faveur d'Apple : son service de messagerie ne serait pas suffisamment populaire auprès des utilisateurs professionnels, contrairement à WhatsApp et Messenger.




Les bulles bleues d'iMessage devraient donc rester en jardin fermé — on en aura la confirmation définitive en février 2024 à la livraison des conclusions de l'enquête. Peut-être dans l'objectif de faire pencher la balance de son côté, Apple a récemment montré un signe d'ouverture en promettant l'adoption du standard RCS en 2024 qui enrichira les échanges avec les utilisateurs de-chez-Android-en-face.

D'autres activités d'Apple seront en revanche bien concernées par la DMA avec des conséquences importantes, la première d'entre elle étant l'App Store qui perdra bientôt son monopole avec l'arrivée de boutiques tierces et même du sideloading qui permet d'installer des applications téléchargées depuis un simple site web.
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours. Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Partager

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

VanZoo

8 décembre 2023 à 15:49

Bien que sur Mac, on puisse installer une application en dehors du MacAppStore, le système de sécurité (si on ne le contourne pas avec le terminal) empêche de nombreux logiciels d'être installés. Je pense que ça en sera de même sur Iphone (sans le terminal)

pehache

8 décembre 2023 à 16:44

Autant que je sache, sur macOS il est possible d'installer/lancer une appli non signée même sans passer par le Terminal.

VanZoo

8 décembre 2023 à 17:56

Celles qui ne demandent pas de bidouiller dans le terminale sont celles validées par Apple.

LolYangccool

8 décembre 2023 à 19:12

Non @VanZoo, tu te trompes.

VanZoo

8 décembre 2023 à 21:26

J’ai pourtant dû de nombreuses fois rentrer des commandes dans le terminal.

Horaels

8 décembre 2023 à 21:37

Je n'ai jamais eu à ouvrir le Terminal pour cette raison en plusieurs années, et pourtant j'ai déjà téléchergé des applications non vérifiées de nombreuses fois.

LolYangccool

9 décembre 2023 à 01:24

Les seules commandes que j'utilise dans le Terminal de macOS c'est ssh, évidemment pour gérer mes serveurs Linux, des commandes permettant la gestion des disques (diskutil...), xattr -rc, une commande pour vider le cache DNS local, super pratique quand on joue avec des serveurs DNS (sites web... entre autres) mDNSResponder par exemple, et d'autres commandes de gestion/administration mais jamais je n'ai utilisé une commande pour forcer une app non validées par Apple à se lancer.
Clic secondaire sur l'app > Ouvrir ça fonctionne à tous les coups.
A la limite la commande qui s'y rapproche le plus dans celles que j'utilise c'est xattr -rc « chemin de l'app ».

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription