Le problème avec Jon Stewart


C'était une production un peu à part dans le catalogue d'Apple TV+ : The Problem with Jon Stewart traitait de problèmes de société, chaque épisode de 60 minutes se concentrant sur un sujet avec des invités pour tenter de faire un point sur la situation et les éventuelles manières d'améliorer les choses, le tout avec un ton particulièrement satirique. Après deux saisons, Apple a décidé de mettre fin à l'émission de Jon Stewart pour cause de « différends créatifs ».


The Problem with Jon Stewart

Dans une interview donnée à CBS Mornings, l'animateur s'est montré plutôt acerbe à l'encontre d'Apple : « Je voulais un endroit pour décharger mes pensées à l'approche de la période des élections. J'ai cru que j'allais le faire chez... ils appellent ça Apple TV+. C'est une enclave de télévision, c'est tout petit. C'est comme vivre à Malibu. Mais ils ont décidé... ils ont pensé qu'ils ne voulaient pas que je dise des choses qui pourraient me poser problème. » Selon le New York Times, les désaccords auraient porté sur deux émissions relatives à la Chine et à l'intelligence artificielle. Célèbre présentateur du Daily Show pendant plus de quinze ans, Jon Stewart est de retour dès cette semaine sur la chaîne de télévision Comedy Central.
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours. Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Partager

Retrouvez l'Apple TV sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (7)

pim

13 février 2024 à 13:16

@ Sylvain :

« différends créatifs » — avec un t

pim

13 février 2024 à 13:29

C’est sur que s’il a créée des épisodes qui critiquent la Chine et l’IA, ça ne doit pas bien passer au visionnahe auprès de Tim Cook. Il est un peu coincé le Tim, y’a des choses sacrées qu’il ne faut pas toucher !

Dxayn

13 février 2024 à 15:29

@Pim, Sylvain à bien eu raison d'écrire "différend" : https://www.cnrtl.fr/definition/différend

pim

13 février 2024 à 19:26

@ Dxayn :

Merci ! J’étais totalement passé à côté de la différence entre différent et différend, mais effectivement ça fait sens maintenant !

Sethenès

14 février 2024 à 12:00

Critiquer un ancien employeur est toujours risqué. Je ne connaissais pas l'homme avant cette news, donc difficile pour moi de le mesurer. Encore que de ce que je lis sur wiki et de ce que je vois sur YT ... ses critiques ont quand même eu une certaine résonance.

De plus, ces critiques s'ajoutent à d'autre, relisez cet article de Consomac qui a à peine 2 ans : https://consomac.fr/news-16177-les-debuts-chaotiques-de-l-equipe-d-apple-tv.html , je cite "

Mais au-delà d'une bonne volonté, l'organisation d'Apple TV+ hériterait d'une culture d'entreprise qui a l'habitude de vendre des produits et pas du contenu. Sa structure serait insuffisante, inadaptée, et frustrerait grande nombre de ses partenaires : Plans marketing mis en place à la dernière minute, lancements presse bâclés, pages de présentation qui ne sont pas prêtes à temps... Les exemples ne manquent pas. Des responsables de contenus ayant travaillé avec Apple TV+ mentionnent des juristes ne maîtrisant pas le milieu de la création, ce qui retarderait la conclusion d'accords. Apple aurait même lancé la diffusion d'une série pour laquelle l'accord n'était pas encore signé ! Il est également question de factures en retard...

« Ils organisent leur marketing comme si c'était un iPhone, pas du contenu », résume un autre cadre. La culture du secret serait toujours très présente et Apple rechignerait à dévoiler les statistiques de visionnage à ses partenaires. Il n'y aurait pas de contact assigné pour faciliter les échanges, et les équipes du marketing et de la publicité ne communiqueraient pas suffisamment. Les projets seraient gardés secrets jusqu'à la dernière minute, chaque décision devrait recevoir l'aval de la direction d'Apple, et cela compliquerait la prise de décision et l'avancement des projets.
"

Si vous voulez vous entourer des meilleurs, ceux qui sont demandé partout, l'argent ne suffit pas. Il faut construire l'âtre le plus chaud (Dune, Révérende Mère Gaïus Helen Mohiam) et leur donner l'air et l'espace dont ils ont besoin. Vous ne bridez pas la créativité.

Sylvain

14 février 2024 à 12:19

@Sethenès : c'est une pointure des late shows, il est très respecté dans le milieu. Si on met de côté l'organisation chaotique d'Apple TV+ (en tout cas pour ses débuts), je pense qu'ils surtout ont commencé à se poser la question de la pertinence pour un service de streaming, à vocation globale, d'avoir une connotation politique qui sera par définition clivante au-delà des grands sujets universels comme l'écologie. Jon Stewart est très ouvertement démocrate. Ça correspond à la posture politique historique d'Apple, mais je ne suis pas certain qu'ils veulent suivre ce chemin avec les polémiques que ça peut susciter.

Sethenès

14 février 2024 à 14:00

C'est possible, mais ce que tu suggères, ce sont des divergences de nature politique, or dans l'article il est question de politique, de la Chine et de l'IA. Soit, ces dernières sont des fausses raisons et la vraie est uniquement la première, soit ce sont les vraies raisons. Et là, une dissension à propos de l'IA (oublions la Chine), pose quand même question.

D'autre part, a-t-il critiqué l'ensemble de ces ex-employeurs ? Qu'une chaine mette fin à une émission, c'est monnaie courrante puisqu'à chaque nouvelle émission, il en faut bien une autre qui saute. Mais ici, je pense qu'il a déjà du très souvent capituler, même s'il a certainement fait plier Apple aussi. Et probablement que cela a été le fois de trop (peut-être des deux côtés d'ailleurs) mais malgré tout, cela envoie un message.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription