Arrêt des web apps progressives sur iOS 17.4 : l'UE s'interroge


Parmi les nouveautés d'iOS 17.4 mises en place pour respecter la nouvelle législation européenne, il y a la prise en charge des moteurs de navigateurs tiers. Jusqu'ici, il était bien possible d'installer des navigateurs concurrents de Safari sur l'iPhone mais ceux-ci devaient utiliser le moteur de rendu WebKit.

Cette évolution a entraîné l'arrêt de la prise en charge des web apps progressives, ces sites web qui se font passer pour des applications natives et qui bénéficient de quelques avantages comme la prise en charge des notifications ou le plus grand stockage local de longue durée. Apple a expliqué que ce changement, qui ne s'appliquera qu'au sein de l'Union européenne, est dû aux importantes problématiques de sécurité qu'impliquerait la prise en charge des web apps sur les moteurs tiers, alors que les web apps sont peu répandues.


Consomac will open in your default browser from now on

Voilà un argumentaire qui plaît moyennement à Bruxelles. Les régulateurs de l'Union européenne ont la semaine dernière envoyé des questions à divers développeurs pour obtenir des retours sur le sujet, a confirmé la Commission au Financial Times. Selon les retours du terrain, la Commission pourrait décider de lancer une enquête en bonne et due forme visant à déterminer si les conditions d'application de la DMA sont bien respectées par Apple. Actuellement en version bêta, iOS 17.4 devrait sortir la semaine prochaine.

Mise à jour 1 mars 2024 à 17:41 :
Contre toute attente, Apple a annoncé que les PWA seront finalement bien prises en charge sous WebKit avec la version finale d'iOS 17.4 (lire : iOS 17.4 conservera finalement les web apps progressives en Europe).
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours. Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Partager

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (6)

Horaels

27 février 2024 à 12:58

Je ne vois pas en quoi cela pose un problème cette fois-ci ? Il n’y a pas de pratique anti-concurrentielle puisque même Safari est touché.

Jef le magnifique

27 février 2024 à 13:02

Étant donné que la commission européenne met autant d’énergie à chipoter avec Apple qu’à tenter de déclencher une guerre avec la Russie, il y a lieu de s’inquiéter

Sneyek

27 février 2024 à 13:08

J’espère bien qu’ils vont revenir sur cette décision de merde. Apple joue vraiment aux con avec ces DMA, on dirait un enfant capricieux.
Ces web apps sont une super bonne chose, j’en utilises un paquet et je serais TRÈS déçu si ça disparaissait. Je perdrait clairement un point dans la balance iOS/android pour le choix de mon prochain smartphone.

pim

27 février 2024 à 13:14

@ Jet le magnifique :

En quoi la commission européenne met de l'énergie à déclencher une guerre avec la Russie ? Faut quand même pas tout inverser, on a un peuple qui se défend contre un envahisseur certes dix fois plus gros que lui, et on n'aurait pas raison de le soutenir ? Ou alors effectivement on se plie à la raison du plus fort et on fait mine de regarder ailleurs. Pas sûr que ce soit une bonne solution face à une dictateur. En tout cas on a un précédent en Europe où ça n'avait pas vraiment donné le résultat escompté de simplement être lâche.

En tout cas la lâcheté et la collaboration avec les plus forts ce sera sans moi.

clive-guilde

27 février 2024 à 17:21

@jet : Hallucinant de relier à de la géo-politique ce type de news. Ca en devient lassant malgré les nombreux avertissements de Sylvain sur ce comportement ...

pehache

28 février 2024 à 07:32

Apple a toujours mis de la mauvaise volonté à prendre en charge les PWA, qui vont à l’encontre de la doctrine maison. Ils ont trouvé le bon prétexte, là.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription