Apple annule son projet de voiture électrique autonome


Apple a mis fin à son projet de voiture électrique autonome après avoir travaillé plus de dix ans sur le sujet, déposé des centaines de brevets et dépensé plusieurs milliards de dollars, rapporte Mark Gurman sur Bloomberg. À l'issue d'un développement chaotique et de multiples réorganisations, Apple en est arrivée à la conclusion que le projet n'est pas viable.

À la surprise générale des premiers intéressés, le directeur des opérations Jeff Williams a hier annoncé aux quelque 2 000 employés travaillant sur le projet Titan que la décision avait été prise d'arrêter les frais. Les travaux sur l'Apple Car étaient avant tout relatifs à la mise au point d'un système de conduite autonome : de nombreux employés pourront ainsi être réaffectés à d'autres postes au sein d'Apple, notamment dans la division en charge du développement de l'intelligence artificielle générative. Pour les autres, des licenciements sont inévitables.


CarPlay 2024

La prochaine version de CarPlay



Apple visait une autonomie de niveau 4 pour la première version de sa voiture, ce qui lui aurait permis de conduire entièrement seule sur l'autoroute. Au vu des difficultés rencontrées, les ingénieurs de Cupertino auraient plus récemment revu leurs ambitions à la baisse avec une autonomie de niveau 2+ qui nécessitait une attention constante du conducteur, le tout avec une sortie en 2028 au lieu de l'échéance initialement prévue deux ans plus tôt. Pas suffisant pour convaincre les dirigeants de l'entreprise qui rêvaient de révolutionner le secteur.
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours. Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Partager

Sur le même sujet

Vos réactions (14)

pehache

28 février 2024 à 11:13

Amazing !

codemfr

28 février 2024 à 12:37

Et oui...quand on veut tout faire, on fait pas tout à 100%...

VanZoo

28 février 2024 à 12:51

L’argent n’aura pas été dépensée « pour rien ». Une partie des travaux servira certainement aux autres produits.
Apple s’est peut-être dit qu’ils ne pouvaient déployer autant d’énergie (et d’argent) et sur le Vision Pro et sur cette bagnole.
Je n’ai jamais considéré qu’une tuture était dans l’ADN d’Apple, prompt à proposer des outils qui chaaaaaangent le Moooooonde.

Sethenès

28 février 2024 à 13:54

Là où je suis d'accord avec VanZoo, c'est en ce qui concerne l'ADN d'Apple. Non, effectivement, la voiture n'était pas dans leur ADN. Pourquoi ?

Tout simplement car Apple ne s'engage jamais. La norme IP 65 ? Chez tous les autres, c'est contraignant alors que chez Apple, c'est indicatif ! Les roadmaps ? N'en parlons pas ! L'extension de garantie à 5 ans qui est la base dans le monde des workstations et souvent disponible sur des gros PCs pro ? Même un Mac Pro a 5k+ ne dispose pas de cette option alors que cela devrait exister pour tous les MB Pro et même les Mac Studio !

Et là, ils allaient devoir s'engager ? Une voiture, cela tue, cela handicape à vie, cela estropie. Evidemment, ils ont essayé de trouver un "partenaire" qui aurait pris tous les risques et Apple aurait gardé tous les bénéfices. Tu m'étonnes qu'ils n'ont pas trouvé ...

Macintosh

28 février 2024 à 15:01

Déçu mais pas surpris, on sentait bien qu’Apple galérait.

Leur culture du secret constitue forcément un trop gros frein (sans jeu de mot) au développement d’une voiture. On ne s’improvise pas constructeur automobile, sans expertise.

Mais du coup s’ils n’avançaient que sur la conduite autonome, quid de la voiture ? Parce que chaque constructeur bosse sur son système maison, quel intérêt pour eux de passer par celui d’Apple ?

d@n

28 février 2024 à 18:50

Ils se sont fait recaler chez tous les constructeurs plutôt oui. C’est pas des FOXCONs quand même les mecs

Sylvain

28 février 2024 à 19:04

@d@n : j’aime bien l’idée, « bon ben les gars on a pondu un truc révolutionnaire mais personne ne veut le fabriquer, du coup on abandonne, déso »


(Foxconn assemble déjà des voitures)

Cmoi

28 février 2024 à 22:14

Mouais...C'est la montagne qui accouche d'une souris...Je pense que les actionnaires devraient demander des comptes aux dirigeants...sur tous ces milliards dépensés...car ils auraient dû arrêter les frais avant. Quant à l'utilisation des licences, on verra bien mais j'ai de gros doute sur une réutilisation pour d'autres trucs...et CarPlay (d'Apple) dans le secteur automobile, c'est juste une version embarquée d'iOS pour les communications et le divertissement.

Macintosh

29 février 2024 à 00:25

@Cmoi si Apple doit justifier chaque dépense engagée en R&D auprès des actionnaires, ça va largement pénaliser l'innovation au sein de la firme.

Ils ont une montagne de cash. Il est normal et même sain qu'ils investissent beaucoup d'argent en R&D dans des produits qui ne seront pas forcément commercialisés un jour.

Quand à arrêter les frais avant, 10 ans c'est pas beaucoup quand on part de zéro pour construire une voiture. Ils ont essayé, ils n'ont pas réussi, ils s'en remettront sans problème. Il leur reste un trésor de guerre gigantesque et ils continuer à réaliser des bénéfices énormes chaque trimestres.

Vaut mieux ça que l'inverse, avec une firme frileuse à s'engager sur des gros projets qui les sort de leur zone de confort.

Sethenès

29 février 2024 à 01:49

@Macintosh : on ne peut pas traiter le projet Car comme une dépense courante. Il est certain que la direction devra rendre des comptes au C.A., qui est "le" représentant des actionnaires.

Je ne dis pas que cela va entrainer une perte de confiance, un remaniement, que sais-je. Mais oui, des comptes, c'est sûr. Il n'est même pas impossible que cela ait fonctionné dans l'autre sens avec un C.A. qui a posé des questions et mis des objectifs à atteindre, ou des éclaircissement substanciels à fournir.

Cmoi

29 février 2024 à 06:08

@Macintosh -> Sethenès a raison, ce n'était pas une dépense courante en R&D, et c'est d'ailleurs pour cela qu'on l'appelait Projet Titan et qui a englouti des milliards de $. Et ce n'est pas parce qu'Apple a une trésorerie gigantesque, que cela justifie tout, car tout cet argent aurait pu être utilisé pour d'autres projets.

Après, moi je ne sais pas si 10 ans sont suffisants pour lancer une voiture électrique (semi-)autonome en partant de zéro...mais la société Tesla a été créée en 2003 et sa première voiture a été commercialisée en 2008, c'est-à-dire en 5 ans...et il y avait à l'époque bien moins d'avancées technologiques sur le sujet que de nos jours.

Le "problème" c'est qu'Apple ça reste toujours et surtout l'iPhone* et ses Services** qui en plus sont très majoritairement tributaires de l'iPhone, c'est-à-dire que sans iPhones, les revenus de la part Services se réduiraient comme peau de chagrin.

C'est donc bien beau de penser à ses produits NextGen pour dans 10, 20 ou 30 ans mais il faut alors arriver vivant...car une disruption, un changement de tendances sur les smartphones, pourrait mettre Apple au tapis assez rapidement. Il s'agit donc d'un colosse aux pieds d'argiles car si l'iPhone tombe, tout tombe.

Et je ne vois pas en l'Apple Vision ou AppleTV+ (SVOD et droits sportifs comme la MLS) qui lui coûterait aussi des milliards de $ en contenus et qui va de promos en promos (plutôt rare chez Apple, et certainement parce que le public n'est pas au rendez-vous...), des relais de croissance. De plus, je ne pense pas qu'AppleTV+ fidélise beaucoup ou fasse acheter des produits Apple.

*Et le "très grand iPhone", c'est-à-dire l'iPad.
**Les commissions de l'AppStore, Apple Music, Apple Arcade, iCloud...

pehache

29 février 2024 à 08:49

C'était un projet à la fois mégalomaniaque et où ils ont perdu de vue l'objectif stratégique. J'ai connu ça dans ma boîte, à une moindre échelle évidemment, où dans une période d'euphorie à un moment où tout marchait bien les dirigeants se sont lancés dans des projets énormes avec des dépenses inconsidérées qui nous étonnaient tous, et ça avait mal fini. L'égo des dirigeants est un moteur puissant dans ce genre de cas.

Zazen

29 février 2024 à 09:56

Si ça se trouve, Apple s'est simplement rendu compte que des marges de 40% n'existent pas dans le monde automobile, et que même en cas de succès ça allait faire baisser le cours de bourse à cause d'un ratio de rentabilité moindre.
Blague à part, c'est courageux d'arrêter un aussi gros projet et de "prendre sa perte", on ne voit pas souvent ce genre d'attitude en Europe.

aexm

4 mars 2024 à 15:05

impressionnant mais …

On ne peut pas raisonnablement imaginer que Apple perde tout cela …
Chaque fonction qu'ils ont du implémenter/créer,
des brevets, technologies pourront être intégré(e)s dans d'autres produits, voire revendu(e)s …
Dans tous les produits Apple, il y a des ponts (passage de relais) et de la capitalisation.

C'est pas comme si ils jetaient des milliards par la fenêtre (en tout cas on le suppose),
C'est une branche, voire un chemin / voie qui se ferme …

Je trouvais cela déjà très prétentieux avec les autres sujets (care, home etc) …
pe rebondiront ils plus tard sous une autre forme

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription