Apple discute avec Tesla... Pourquoi ?


La nouvelle fait le tour des sites de rumeurs et a même fait les choux gras de la presse généraliste en début de semaine : Elon Musk, le célèbre patron du fabricant de voitures électriques Tesla, a confirmé dans une interview à Bloomberg être en relation avec Apple. La rumeur courrait depuis quelques jours, et certains observateurs n'hésitaient déjà pas à envisager le rachat de Tesla par le constructeur informatique. Mais Elon Musk a infirmé cette conclusion hâtive, en laissant toutefois quelques portes ouvertes...

Avez-vous discuté avec Apple ?
- Nous avons eu des conversations avec Apple. Je ne peux pas vous dire si elles ont eu pour sujet une quelconque acquisition.

Si Apple venait vous voir et vous disait, vous savez quoi ? Nous voulons nous lancer dans le marché des voitures. Nous voulons peut-être commencer à fabriquer des voitures. Qu'est-ce que vous leur diriez, étant donné votre expérience ?
- Je leur dirais probablement que je pense que c'est une excellente idée !


Le Model S de Tesla.



Pour bien comprendre l'intérêt que pourrait porter Apple à une entreprise comme Tesla, donnons quelques précisions sur cette entreprise américaine largement méconnue du grand public en France. Tesla Motors fabrique des voitures électriques haut de gamme, et son slogan en dit long sur sa vision de l'automobile électrique. « la fin des compromis ». Ainsi, une attention toute particulière est portée au design, à l'autonomie, et au système de navigation. Mais si aujourd'hui Tesla s'adresse principalement au marché du luxe, le but ultime d'Elon Musk est de mettre ses technologies dans les mains de tous. Ainsi, une voiture Tesla deux fois moins chère que le Model S devrait faire son apparition d'ici 2016, en attendant encore mieux les années suivantes.


Le PDG de Tesla Motors, Elon Musk.



Pour le moment, le modèle le moins cher de voiture produite par Tesla est vendu 61 700 € en France, ce qui limite son adoption à une minorité très aisée. Toutefois, les voitures Tesla devraient se démocratiser à moyen terme, et l'intérêt très marqué de Tesla à l'encontre de systèmes de navigation très évolués est une grande opportunité pour Apple, qui pourrait imposer son système mobile iOS dans les véhicules du constructeur (voir dépêche : iOS va bientôt arriver en voiture). D'ici une dizaine d'années, Elon Musk prévoit d'ailleurs des voitures dotées de pilote automatique, ce qui permettrait au conducteur de se passer du volant. Bref, Tesla se trouve encore sur un marché de niche, mais ce dernier va s'élargir rapidement et il paraît naturel pour Apple de s'y intéresser dès maintenant. À moins bien sûr qu'Apple ait effectivement cherché à acquérir Tesla pour produire une hypothétique iCar... Mais tout cela semble assez prématuré.


Le tableau de bord très informatisé du Model S.



Une autre piste vaut également le coup d'être explorée : celle des batteries électriques. Tesla et Apple ont en effet un défi commun : fabriquer les batteries les plus performantes possibles. La semaine dernière, Elon Musk a annoncé la construction aux États-Unis de la plus grande usine de batteries au monde, surnommée « giga-usine », en partenariat avec d'autres fabricants non encore dévoilés. Apple serait-elle de la partie ? À suivre !

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (1)

Djoejo

2 mars 2014 à 11:36

Un lien avec cette usine ?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription