La course au bas de gamme de Windows


Quelque chose d'intéressant est en train de se passer du côté des ventes d'ordinateurs. Selon Bloomberg, qui n'est pas connu pour ses annonces fantaisistes, Microsoft aurait baissé le tarif de Windows OEM, c'est à dire les versions du système d'exploitation de la marque qui sont directement installées sur des ordinateurs de fabricants. Alors que l'ancien tarif était de 50 dollars par copie de Windows 8, les fabricants qui souhaitent installer ce système sur des configurations qui seront vendues moins de 250 dollars n'auront plus que 15 dollars à débourser. Soit une baisse de 70% ! Voilà qui devrait contribuer à la baisse de prix de certaines tablettes et de certains ordinateurs...


Copie d'écran de Windows 8.



Les ordinateurs vendus moins de 250 dollars sont finalement assez peu nombreux, mais Microsoft n'est plus le seul à être présent sur ce segment. Avec son système Chrome OS, Google s'est en effet fait une petite place au soleil, avec des ventes représentant environ 1% du marché global d'ordinateurs en 2013. Certes, les parts de marché du spécialiste de la recherche sont encore anecdotiques, mais le système est encore jeune. Et il a un avantage majeur : il est gratuit. Du coup, sa présence sur les ordinateurs les moins chers du marché devrait exploser.


Un Chromebook.



Au final, ce sont trois modèles d'entreprise qui s'affrontent : Microsoft qui se rémunère avec la vente de son système d'exploitation, Apple qui se rémunère sur la vente de ses ordinateurs, et Google qui se rémunère avec la publicité et la monétisation de ses services une fois l'ordinateur vendu. Windows 8 ne représente pas le succès escompté, et les ventes d'ordinateurs sont en berne avec une baisse de 10% des ventes en 2013 par rapport à l'année précédente. La position de Microsoft est difficile, le géant du logiciel étant tiraillé entre un haut de gamme indétrônable (Apple détient depuis quelques années plus de 90% du marché des ordinateurs supérieurs à 1 000 dollars) et un bas de gamme qui pourrait bien être grignoté par Google dans les prochaines années. Et alors que beaucoup s'accorderont à dire que Windows 8 n'est pas vraiment le meilleur système d'exploitation grand public de l'Histoire, c'est bien le seul à être encore payant.

Et nous n'abordons pas ici le cas d'Office, la suite logicielle bureautique de Microsoft. Un des produits dont la part des revenus dans le chiffre d'affaires du groupe n'est pas connue, mais qui est assurément très importante. Or, cette suite logicielle a désormais des concurrents très sérieux, avec d'un côté iWork d'Apple qui est désormais gratuit, et Google Drive qui est également gratuit, la plupart du temps largement suffisant pour le grand public, et d'ailleurs disponible depuis n'importe quel navigateur.


Copie d'écran de Microsoft Office 2013.



Aujourd'hui, Microsoft est donc dans une situation délicate avec un Windows 8 qui ne séduit pas grand monde sur tablettes et téléphones, et des concurrents de plus en plus agressifs sur le front des ordinateurs et des logiciels embarqués sur ceux-ci. Il convient de préciser que cette baisse de régime est toute relative, Windows disposant encore d'environ 90% de parts de marché sur ordinateur et étant très bien implanté en entreprise. La suite des événements va toutefois être intéressante : comment Microsoft, qui s'est récemment doté d'un nouveau PDG en la personne de Satya Nadella, va-t-il bien pouvoir réagir ? Pour le moment, le géant a choisi de sacrifier une partie de son gagne-pain. Pas sûr que cela soit la meilleure stratégie à long terme...
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Partager

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

Michel Bellemare

28 février 2014 à 18:29

Le choix fait pas Microsoft (en misant sur la commercialisation logicielle) le rend aussi particulièrement vulnérable au fléau du piratage. Apple en misant sur le matériel, et Google sur l'utilisation en ligne, y sont beaucoup moins vulnérables.

pehache

28 février 2014 à 21:56

C'est le genre d'annonce invérifiable, vu que depuis toujours les prix des licenses OEM vendues aux fabricants est gardé secret, et fait par ailleurs l'objet de négociations fabricant par fabricant.

Dudu-du62

28 février 2014 à 22:48

Tout à fait d'accord avec pehache, et ce n'est pas excellent un indicateur du positionnement de marché de la part de Microsoft pour ma part

Dudu-du62

28 février 2014 à 22:49

Ca fait beaucoup de part de ma part dans mon post...

Mr Bob

1er mars 2014 à 12:53

En voyant les visuels d'Office, je trouve ça dingue qu'ils n'aient toujours pas compris quelques aspects basiques d'ergonomie et de design.

pehache

1er mars 2014 à 16:34

Où est le problème avec les visuels d'Office ?

Jason

1er mars 2014 à 17:37

Ça fait vraiment mal au cœur de voir une entreprise qui a eu un rôle important dans l'histoire de l'informatique sombrer de cette façon. Ils payent les conséquences de leurs décisions stratégiques : ergonomie à vomir, système instable, aucun respect du client.
Espérons tout de même qu'ils se relèveront comme Apple a su le faire.

pehache

1er mars 2014 à 22:00

Ce n'est pas pour dire, mais malgré ses difficultés, MS gagne encore beaucoup d'argent. La comparaison avec Apple des années 90, qui est passée à 2 doigts de la faillite (*), n'est donc pas (encore ?) pertinente.

(*) sauvée par MS entre autres, d'ailleurs

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription