Septembre, mois de l'année pour Apple


Comme l'année dernière, le mois de septembre 2014 sera le mois le plus chargé de l'année pour Apple ! Si certains pensaient que l'iPhone 6 allait sortir avec un peu d'avance sur le calendrier habituel, le site allemand iFun, secondé de MacG, nous indique qu'Apple empêche les employés de ses boutiques de prévoir des vacances durant le mois de septembre, signe que l'activité sera très intense durant cette période.




Notre principal suspect est bien sûr l'iPhone 6, dont les premières images circulent sur le web depuis quelques semaines. Même si la sortie de nouveaux ordinateurs, d'un nouveau système d'exploitation ou encore de nouvelles tablettes de la part d'Apple est un événement majeur dans le monde de l'informatique, l'iPhone est le produit le plus vendu d'Apple, et de loin. Lors du dernier trimestre par exemple, l'iPhone a compté pour 57% du chiffre d'affaires global d'Apple alors que tous les modèles de Mac confondus atteignaient seulement 12%... Les jours suivant le lancement d'un nouvel iPhone représentent donc un pic d'activité inégalé pour les équipes d'Apple, et l'interdiction des employés de prendre des vacances est donc un signe très encourageant pour une sortie de l'iPhone 6 en septembre. Encore quatre mois de patience !

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

Jef

14 mai 2014 à 15:55

Rappelons aussi que la sortie d'un Iphone représente un demi point de croissance en plus pour l'économie Américaine.

pehache

14 mai 2014 à 17:23

Cette histoire de 0.5% de croissance due à l'iphone est complètement bidon. C'est le résultat d'un calcul naïf, simpliste (le prix de vente moins le coût de production hors US, multiplié par les ventes mondiales, le tout comparé au PIB américain),... et invalide.

Déjà parce que les ventes mondiales ne remontent pas toutes aux USA : les ventes d'Apple Europe participent au PIB de l'Irlande (le siège de la filiale européenne), pas au PIB des USA.

Ensuite parce que ce calcul fait allègrement l'assimilation "proportion du PIB" = "croissance". Bien évidemment que non : si par exemple les ventes sont les mêmes d'une année sur l'autre, elles apportent zéro en croissance (même si elles sont très élevées dans l'absolue).

Enfin, chaque fois qu'on parle de PIB il faut s'interroger sur ce qu'il signifie. Exemple : j'importe un produit 1€ et je le revends 10€, donc j'augmente mécaniquement le PIB de la France de 9€. Mais quelle richesse ai-je réellement créé ?

Jason

14 mai 2014 à 20:47

@ Jef : il est clair qu'ils ont un impact massif sur l'économie, j'avais aussi lu dans un journal financier que le volume d'iPhones importés creusait significativement la balance commerciale américaine avec la Chine.

iMusic

15 mai 2014 à 00:15

Apple, Google, Amazon, Starbucks… sont des sangsues pour les économies occidentales modernes. Le svraies études prouvent qu'elles contribuent largement à la décrépitude des pays dit "riches". Il ne faut pas être une lumière pour comprendre qu'un article produit pour 2€ an chine, vendu 10€ en Europe avec les marges qui vont dans les Îles Cayman, c'est juste catastrophe multiplié par plusieurs millions. C'est ça qui a mis l'Europe au fond du trou.
Ces entreprises créent des milliers de chômeurs chacune. Elles pompent le fric sans jouer le jeux et détournent le fric dans les paradis fiscaux via de magouilles qui les ont tous déjà mené sur les bancs des accusés. Et ce n'est qu'un début, le jour approche où un de leur dirigeant va se ramasser 20 ans de taule. L'Angleterre à commencé à leur demandé des comptes depuis quelque temps mais il faut aller plus loin avec de vraies amendes qui représentent 20% de leur chiffre d'affaire, il leur faut au moins ça pour arrêter de se comporter comme des cartels de la drogue.

Toutes ces sociétés devraient être chassées si elle refusent de payer. Surtout qu'elles ne créent rien dans les pays où elles vendent leur camelote, ne payent pas d'impôts (ou des sommes ridicules par le truchement des vases communicants avec les paradis fiscaux), ne créent pas d'emplois (pour 1 pauvre vendeur smicard, c'est 5 emplois supprimés), rien n'est assemblé en Europe, et les marges hallucinantes ne profitent même pas à ceux qui ont travaillé à la production (conditions de semi esclavage des ouvriers) pour aller direct dans les Îles Cayman et autres trous à merde. Apple, ne paie presque aucun impôt dans les pays où elle commercialise ses produits par millions. Des porcs…

Bref, quitte à acheter un truc chinois à une marque tenue par des escrocs, autant acheter le moins cher possible. Au moins le montant appauvrira moins le pays, et les paradis fiscaux n'auront qu'à aller se faire foutre. Un Moto G 4G à 200 propose désormais une prestation supérieure à l'iPhone pour environ 200€, les coûts de revient sont similaires (les mêmes usines avec les mêmes esclaves), mais au moins la marge est moindre et le fric détourné est moins important.

Si l'Europe mettait au pas ces entreprises tenues par des délinquants (ils peuvent le faire) comme a commencé à faire le Royaume Uni, l'économie occidentale et Européenne serait moins malades. Les PDG de ces entreprises ont leur place en prison tant il est prouvé que leurs montages financiers sont volontairement toxiques pour l'occident. L'Europe fait des cadeaux à ceux qui la piétinent, sauf que ceux que Apple, Google, Amazon et autres piétinent, ce sont les citoyens Européens. Les plus gros perdants ne sont pas les ouvriers chinois, mais les consommateurs occidentaux.

1000 milliards d'Euros rien que pour l'Europe, sans compter les millions d'emplois perdus par la déliquescence de notre tissu industriel. Il est chouette le "demi point de croissance", il faut être bourré ou analphabète pour avaler de telles couleuvres. D'ailleurs les analyses sérieuses prouvent toutes le contraire.

Maintenant qu'Apple sorte des nouveautés en septembre (il serait temps), c'est intéressant. Mais il ne faut pas perdre de vue le revers de la médaille (non, ce n'est pas normal et non toutes les entreprises ne fonctionnent pas ainsi, et oui Apple c'était autre chose avant de devenir ça).

Écrit sur un mac made in China.


Image

Source : http://future.arte.tv/fr/sujet/evasion-fiscale

iMusic

15 mai 2014 à 00:18

Désolé pour l'orthographe. C'est quand est-ce prévu pour l'update des messages ?

SirDEcelles

15 mai 2014 à 04:55

@iMusic
idem au Canada et au Québec.

Au Canada 155 milliards sont détournés chaque année dans 7 paradis fiscaux.
Le Canada étant un pionnier qui a changé des lois pour favoriser le offshore et faciliter les transferts dans des paradis fiscaux, dont un ancien ministre des finances: Donald Fleming alors qu'il était en même temps membre du conseil d'administration de la Banque Royale a favorisé la création d'entités dans les îles dès la fin des années 1950 en créant la législation des Bahamas pour qu'elle devienne un paradis fiscal.
Le Canada qui est aussi lui même un paradis pour les minières surtout en Ontario et au Québec!
Graham Towers, ancien gouverneur de la banque centrale du canada a contribué qu'on élabore les lois bancaires qui existent aujourd'hui en Jamaïque.
Paul Martin aussi ancien ministre des finances et ancien premier ministre, en le devenant, alors propriétaire d'une compagnie de bateau, a transféré toutes ses opérations à la Barbade pour entre autres aussi pouvoir payer ses employés $1.00 l'heure et échapper aux lois fiscales et du travail du Canada. Et ainsi de suite...
APPLE a payé moins de 1% d'impôts au Canada l'an dernier! Moins de 1% de ce qu'il a déclaré comme étant son chiffre d'affaires ici, après en avoir transféré l'administration dans des compagnies bidons situés entre autres au Luxembourg et en Irlande du nord.

aexm

15 mai 2014 à 12:00

@ iMusic : comme je partage ton avis …

en additionnant cela avec le retrait des privilèges (SNCF, EDF, FT …), mettre les fonctionnaires au boulot (je parle de gestion RH et de moyens efficaces, c'est qu'une histoire de management et de politique), et régulant les frais de santé et autres pratiques sur les pots communs …

Je crois même que l'état nous rendra de l'argent tous les mois …

Trop d'argent passe par les fenêtres, c'est une certitude !

J'ai l'impression de travailler avec tjrs plus de pression et d'y arriver de moins en moins … et la barrière est trjs plus élevée ! à qui le tour ?

Qui aura la force, le pouvoir, et le temps de redresser tout cela ?!

Pour ma part, la seule solution que j'envisage est le mur …

Sebastien

Jason

16 mai 2014 à 18:14

Oui enfin c'est bien gentil de taper sur les grosses entreprises (forcément toutes pourries vu le niveau en économie du français moyen et je ne parle même pas de l'amour que portent certains à Apple) ; le vrai problème vient des politiques qui organisent ces paradis fiscaux !

L'exemple le plus flagrant est l'état du Delaware : il fait partie des USA ! Et les autorités américaines ne seraient peut être pas au courant que c'est un paradis fiscal ?

Tant qu'ils existeront, il est grotesque de blâmer des entreprises privées de s'en servir.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription