Avec le Core M, le MacBook Air sans ventilateur devient possible


C'est officiel depuis tout juste un mois : les prochaines puces d'Intel destinées aux ordinateurs ultra-portables s'appelleront Core M (lire : Intel présente ses puces Broadwell). Le fondeur n'a donné que très peu de détails sur ces processeurs, qui sortiront en fin d'année, en dehors du fait qu'il consommeront beaucoup moins que les puces actuelles pour des performances en hausse, ce qui permettra des designs plus fins et sans ventilateurs. En clair, les puces Core M seront particulièrement adaptées aux ordinateurs hybrides et aux tablettes électroniques, mais pourront tout à fait être utilisées dans des ordinateurs plus classiques comme le MacBook Air.




Le très sérieux site CPU-World vient d'obtenir des détails sur ces fameux Core M, et c'est une surprise : les fréquences de base sont très faibles, avec 800 MHz seulement pour les deux premiers modèles. Toutefois, les puces sont capables en cas de besoin d'aller jusqu'à 2 GHz, et même 2,6 GHz pour le modèle haut de gamme. Tout en conservant une enveloppe thermique de seulement 4,5 W (contre 15 W aujourd'hui), ce qui est très impressionnant.




Il faudra bien sûr attendre la présentation officielle et les premiers tests pour connaître tous les détails et savoir ce que ces puces ont vraiment dans le ventre, notamment au niveau graphique. Ces futurs processeurs sont-ils réellement suffisamment puissants pour équiper un MacBook Air et permettre l'avènement d'un design encore plus compact, léger et silencieux, tout en promettant une autonomie en hausse ? On a envie d'y croire !

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le MacBook Air sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (12)

ETUNIVO

4 juillet 2014 à 01:03

Peut-on alors espérait un MacBook Air moins cher qu'actuellement ?

Mais quid des performances ?

ETUNIVO

4 juillet 2014 à 01:06

*espérer

Sethenès

4 juillet 2014 à 08:44

@ETUNIVO : Le prix du processeur d'un MacBook Air ne représente que quelques % du prix total (5% ?). Le prix du ventilateur, encore moins.

Dès lors, il ne faut pas espérer de baisse des prix. L'enjeu sera plutôt d'avoir un MacBook Air qui puisse tenir 24h avec une seule charge.

Jason

4 juillet 2014 à 22:58

C'est une bonne chose que des donneurs d'ordre comme Apple poussent les fondeurs à innover, et pas seulement dans le sens de la performance pure. Ici, cette innovation permettra carrément de changer l'architecture d'une machine. D'abord Apple a réduit le bruit des ventilos de manière phénoménale (je n'entends pas celui de mon iMac) et maintenant ils vont carrément pouvoir le supprimer !

pehache

5 juillet 2014 à 17:05

Comme si Intel avait besoin d'Apple pour innover...

Et comme si il n'avait jamais existé d'ordinateurs fanless...

Sacré Jason.

pehache

5 juillet 2014 à 21:38

j'anticipe juste la réponse de Jason au cas où :

j'ai un petit hybride Lenovo, x86 et Windows 8.1, et à ma connaissance il n'y a pas de ventilo.

Jason

6 juillet 2014 à 09:52

Ben je suis désolé mais dans tous les secteurs les donneurs d'ordres imposent leur philosophie à leurs fournisseurs : par exemple dans l'automobile ou l'aéronautique en ce moment la tendance est à la réduction de la consommation en carburant, quant il y a quelques années on renforçait la sécurité.

L'informatique n'échappe pas à la règle. Les grands donneurs d'ordres comme Apple (mais aussi Lenovo si ça peut te faire plaisir) orientent les recherches de leurs fournisseurs de niveau 1 voire 2.

pehache

6 juillet 2014 à 14:55

C'est ce qu'on appelle de l'enfonçage de portes ouvertes, mais bon.

De plus les rapports de force ne sont pas forcément les mêmes. Au point que c'est Intel qui il y a peu poussait ses clients à fabriquer des ulttabooks et netbook.

Jason

6 juillet 2014 à 15:21

le CA d'Apple (174M2$) était juste 3 fois plus important que celui d'Intel (53M2€) en 2013 ... et on ne parle que d'Apple, même pas des autres clients, donc pour ce qui est du rapport de force inversé : LOL

pehache

6 juillet 2014 à 15:53

Déjà je voudrais bien savoir où j'ai parlé de rapport de force inversė.

Ensuite, les 3/4 du CA d'apple se font sur des produits dans lesquels il n'y a pas la queue d'une puce Intel.

Enfin, Intel n'a pour ainsi dire pas de concurrence sur le marché du PC.

Sethenès

6 juillet 2014 à 18:12

Pour avoir eu des contacts indirects avec certaines firmes travaillant pour Apple, je pense que Jason a en partie raison sur ce coup.

Chez Apple, rien n'est laissé au hasard, depuis les revêtements des métaux, jusqu'aux plastique des câbles blancs et qui le reste ...

Pour le lien entre Apple et Intel, je pense qu'il fonctionne dans l'autre sens et qu'Apple s'attire les bonnes grâces du fondeurs en poussant en avant certaines de ses technologies (TB pour ne pas la citer).

oryzon

7 juillet 2014 à 17:17

Apple n'a rien à voir dans l'histoire. Intel fait tout ce qu'ils peuvent depuis plusieurs années pour revenir dans la course à la mobilité, marché qui leur est passé sous le nez car ils étaient historiquement sur la course à la performance.
Depuis qu'ils ont compris que les smartphone/tablette/hybrides/ultrabook étaient l'avenir de l'informatique ils ont réorientés complètement leurs priorités.
L'ambition d'Intel est claire : amener ses proc x86 progressivement à pouvoir être intégré dans des smartphone en réduisant sans cesse leur conso, et en se contentant d'augmentation de performance anecdotique.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription