MacBook Pro 2011 : la class action prend de l'ampleur


Bonne nouvelle pour les possesseurs du MacBook Pro 2011 et de sa carte graphique défectueuse : le recours collectif actuellement en cours aux États-Unis avance ! Le cabinet d'avocats en charge de l'affaire a contacté les différents plaignants pour donner quelques détails du procès en cours, et ces derniers ont désormais bon espoir de contraindre Apple à prendre en charge la réparation de leurs ordinateurs. Le procès a en effet été étendu aux États suivants : Californie, Colorado, Floride, Illinois, Indiana, Porto Rico et Vermont. Mais surtout, un nouvel élément a fait son apparition...




Apple est désormais accusée d'avoir été au courant du problème très tôt, ayant mis à disposition des utilisateurs une mise à jour qui réduisait volontairement la puissance de la carte graphique afin de prolonger sa durée de vie. Cette mise à jour, outre le fait de tromper les utilisateurs sur la puissance de leur appareil, aurait surtout eu l'effet pervers de retarder une panne dont la survenue était inévitable mais qui avait alors lieu... hors garantie. Les plaignants auraient donc la preuve qu'Apple aurait été non seulement parfaitement consciente du problème, mais également qu'elle aurait tenté de tromper ses clients. Nos amis de MacBidouille nous informent qu'Apple devrait officiellement réagir à ces nouvelles attaques le 29 janvier, et que le cabinet d'avocats ripostera le 5 mars pour un jugement au début du mois d'avril. Apple semble bien décidée à aller jusqu'au bout... À suivre !

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (7)

Sethenès

16 janvier 2015 à 16:28

Apple est souvent critiquées pour de nombreuses choses, mais s'il y a bien une chose d'inacceptable (notamment en regard du prix d'achat) ce sont ces mesures dilatoires en cas de problèmes.

Silver2929

16 janvier 2015 à 18:32

Possesseur d'un Macbook Pro (15 Pouce début 2011) et après avoir été confronté a ce pb de carte graphique... Recommandé envoyé a APPLE mais ils n'ont rien voulu savoir, j'espère pouvoir être remboursé intégralement car aucunes réparations ne garantie la disparition du problème. Je l'ai passé 3 fois au four et pour l'instant tout fonctionne mais jusqu'au prochain bug...

SirDEcelles

17 janvier 2015 à 15:22

Mais cette attitude de la part d'APPLE la grande n'est pas qu'avec cet appareil et n'est pas nouvelle. Déjà au début de ce siècle APPLE avaient cette habitude de mettre sur le marché des appareils qu'ils savaient défectueux à plusieurs égards.
Il faut voir les blogues et les sites dénonçant ses pratiques pour s'en rendre compte.
J'ai déjà abondamment écrit sur le sujet concernant mon Mac mi-2011.

Quand vous achetez un bidule quelconque chez un marchand douteux situé dans un quartier connu pour des offres hors de l'ordinaire à des prix défiants toutes compétitions à condition de ne pas trop poser de questions, en cas de pépins il faut s'attendre à renoncer à un service après vente inexistant, au refus de reconnaître toutes responsabilités, pire à ses droits.
Comment appelle-t-on ça?

La différence c'est qu'APPLE est considéré comme le top du top dans son domaine.
La différence c'est qu'on devrait s'attendre à du super service sans se poser de questions et surtout sans avoir un doute sur sa qualité mais encore plus sur l'honnêteté à tous égards de cette firme.
La différence c'est qu'en plus, les clients que nous sommes devons payer très cher pour acquérir un produit de la pomme...
Peut-être est-ce là une quelconque prémonition? Son nom. Ce fruit défendu, aussi tentant de la bible et qui a mené à la perte d'un couple célèbre et à une vie de misère à tous ses descendants dont nous faisons tous partie.

Puisque nous avons acheté ce produit symbolisé par le fruit défendu de la plus grande histoire de tout les temps, nous sommes donc condamné à vivre dans la crainte des misères de notre mirage chèrement payé qui nous apportera pas que des beaux nuages.

Sincèrement ce matin (ici au Québec) j'utilise la métaphore pour ne pas crier ma rancœur et ma rage tel que je la ressens envers APPLE la très minus, avec les mots de tous les jours et les plus vexants, mais je n'en pense pas moins.
Apple autant tu m'as attiré un jour, encore plus tu me répugnes depuis que j'ai connu ta vraie nature.
Si tu n'avais qu'un reproche à te mériter, celui de la malhonnêteté devrait te mener à la faillite, tes clients solidaires...entre eux...devraient te faire la leçon, ce qui servirait d'avertissement à tout les membres selects de ton club.

SirDEcelles

17 janvier 2015 à 15:25

Correction dans mon précédent commentaire:
"...s'attendre à un service après vente inexistant, au refus de reconnaître toutes responsabilités, pire à renoncer ses droits."

SirDEcelles

17 janvier 2015 à 15:33

Je site et souligne:
"Apple est désormais accusée d'avoir été au courant du problème très tôt, ayant mis à disposition des utilisateurs une mise à jour qui réduisait volontairement la puissance de la carte graphique afin de prolonger sa durée de vie. Cette mise à jour, outre le fait de tromper les utilisateurs sur la puissance de leur appareil, aurait surtout eu l'effet pervers de retarder une panne dont la survenue était inévitable mais qui avait alors lieu... hors garantie. Les plaignants auraient donc la preuve qu'Apple aurait été non seulement parfaitement consciente du problème, mais également qu'elle aurait tenté de tromper ses clients."
Comment appelle-t-on ça?
Enfin APPLE est accusé d'une pratique courante depuis longtemps, là et ailleurs.
Comment appelle-t-on ça?
J'en l'ai abondamment décrié ici et ailleurs.
Comment appelle-t-on ça?

APPLE:

Thomas

19 janvier 2015 à 16:05

Un moyen de débrider la CG alors ?

aexm

19 janvier 2015 à 16:10

money is money …

la ou ils perdent pas mal en image de marque … c'est sur la durée de vie de certaines machines ! Et ce pb en fait partie !

Depuis 2006, on peut facilement maintenir en vie une machine (intel) plus de 7 ans (biensur ca depend des usages).

Dans le conscient des clients, un mac est indestructible (ils font pas de backup) et est censé durer 10 ans …

Avec l'intégration (tout est soudé), c'est encore plus du jetable qu’avant.

Maintenant si il y a pas un véritable intérêt d'avoir une machine Apple … l'effet de mode va vite s'effondrer par les faits (problème rencontré etc …) puisque le cout ne sera justifié en rien.

Quand je vois le nombre d'étudiants qui ont des macs … c'est la folie !

Sebastien

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription