Apple, il est temps d'enterrer le disque dur


L'année 2016 sera une année charnière pour l'industrie informatique : les tarifs de la mémoire flash s'effondrent à une vitesse vertigineuse et les premiers SSD disposant de capacités supérieures à celles des disques durs vont bientôt faire leur apparition. Dans ce contexte, il est grand temps pour Apple de prendre la décision qui s'impose : se débarrasser définitivement des disques durs.




Le goulet d'étranglement


Avec sa nouvelle gamme d'iMac dévoilée hier (lire : Apple lance ses nouveaux iMac Retina), Apple a fait couler beaucoup d'encre. La plupart des modèles sont en effet toujours dotés d'un disque dur, et les disques équipant les iMac 21,5" poussent même le vice jusqu'à adopter une vitesse de rotation de seulement 5 400 tours par minute, contre 7 200 tpm pour les modèles 27". Et c'est très lent ! Au point que les premiers tests de l'iMac fin-2015 conseillent presque systématiquement d'opter pour un Fusion Drive ou un SSD en option, malgré les prix outranciers des options proposées par Apple (lire : Les premiers tests de l'iMac Retina 4K).

Même pour les petits usages, les bénéfices d'un SSD sont en effet loin d'être négligeables : rien que le simple fait de démarrer l'ordinateur ou d'ouvrir une application est largement plus rapide, et l'ensemble du système est globalement beaucoup plus réactif. Il n'y a donc pas besoin d'être un professionnel traitant des fichiers très volumineux pour apprécier le bond en avant que représente la mémoire flash, et cette dernière est d'ailleurs devenue un standard sur les ordinateurs portables d'Apple ainsi que sur de nombreux modèles fabriqués par d'autres marques. Aujourd'hui, avoir un SSD n'est plus un luxe mais une quasi nécessité, et les disques durs sont devenus de véritables goulets d'étranglement.

Le problème, bien sûr, c'est le prix : la mémoire flash coûte beaucoup plus cher qu'un disque dur à capacité égale, ce qui nécessite donc soit d'augmenter le prix des appareils en étant équipés, soit de faire des compromis sur la capacité. Mais comme nous allons le voir, c'est un faux problème, et tout particulièrement pour Apple qui a parfaitement l'habitude de ce genre de situations.


iMac fin 2015 options

Les options de stockage pour l'iMac 21,5" avec écran Retina 4K



Vitesse ou capacité ?


Vaut-il mieux privilégier la vitesse d'un SSD à la capacité d'un disque dur ? Apple a depuis longtemps répondu à cette fameuse question avec son MacBook Air puis son MacBook Pro Retina, qui ont abandonné leurs disques durs pour des modules de mémoire flash. En 2011, lorsque les différents modèles de MacBook Pro étaient encore tous équipés de disques durs, la capacité du modèle d'entrée de gamme était de 500 Go. Aujourd'hui, quatre ans plus tard, la capacité du modèle d'entrée de gamme du MacBook Pro Retina est de 128 Go seulement. Les besoins en terme de stockage auraient-ils baissé ? Bien sûr que non, même si l'essor des solutions de cloud permet à certains utilisateurs de compenser cette perte d'espace disque. Certes, il est aujourd'hui plutôt déconseillé d'acheter un ordinateur avec aussi peu de capacité, et on espère fortement que la prochaine génération de MacBook Pro disposera de 256 Go de stockage au minimum. Mais Apple a en tout cas bien compris que la réactivité d'un ordinateur était plus importante que sa capacité de stockage.

Pour ce qui est de l'iMac et du Mac mini, les deux derniers ordinateurs d'Apple à ne pas encore disposer de mémoire flash en standard (on oubliera le MacBook Pro classique, qui est voué à disparaître), les arguments en faveur de la mémoire flash sont encore plus grands : s'agissant d'ordinateurs de bureau, l'utilisation d'un disque dur externe pour compenser la capacité étriquée d'un SSD est beaucoup moins problématique que sur un ordinateur portable. Un iMac avec 256 Go de stockage seulement ? Pourquoi pas ! N'oublions pas que c'est exactement la capacité de base du Mac Pro, dont le prix est trois fois supérieur à l'iMac d'entrée de gamme, et que cela ne pose aucun problème grâce aux multiples ports USB et Thunderbolt qui permettent l'utilisation de solutions externes performantes.

Si l'on rajoute à cela que l'abandon des disques durs permettrait des designs plus fins, plus compacts et plus légers, ce qui est sans doute l'une des plus grandes obsessions d'Apple, on se demande pourquoi la firme de Cupertino n'a pas encore sauté le pas. La question du tarif est sans aucun doute primordiale, mais Apple, adepte des choix tranchés, nous avait habitué à plus d'audace.




Rendez-vous en 2016


L'adoption massive des SSD n'est pas notre seule attente pour l'année 2016 : l'arrivée du Thunderbolt 3 et de son connecteur USB de Type C devrait également être l'une des nouveautés majeures (lire : Le Thunderbolt 3 utilise une prise USB-C !). L'absence de cette nouvelle prise des nouveaux modèles d'iMac tout juste présentés est d'ailleurs troublante, la technologie étant au point, les composants disponibles, et d'autres fabricants s'étant d'ailleurs déjà engouffrés dans la brèche. Et si cette révision n'était là que pour nous faire patienter jusqu'à la sortie d'une mise à jour beaucoup plus ambitieuse, avec un nouveau design et de nouveaux choix technologiques ? Notre petit doigt nous dit qu'après quatre ans sans changement de design, l'iMac 2016 ne se contentera pas d'une petite mise à jour de routine...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iMac sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (15)

Ben10

14 octobre 2015 à 15:57

je crois effectivement qu'apple a fais délibérément le choix de ne pas trop faire évoluer son iMac en vue d'une mise à jour globale bientôt. Si effectivement un choix du SSD dans un iMac aurait permis d'amincir encore le design il auraient du coup été obligés de le faire pour que ça se voit et d'en faire une keynote ^^
En regardant le pb en "caméra opposée", ils ont manifestement choisi de faire une maj discrète, sans keynote, donc de ne pas changer le design, aussi pourquoi se restreindre au SSD si on a encore la place de mettre un disque (ou un fusion drive) et donc de vendre l'option SSD. En revanche qui dit même design dit même prod donc même connectique (pour conserver les même découpes dans la coque). A la fois c'est regrettable aujourd'hui, à la fois Apple aura d'autant plus de marge de manoeuvre au prochain coup...

pehache

14 octobre 2015 à 16:29

Je ne suis pas d'accord sur un point : dire qu'on peut mettre des SSD peu capacitifs sur des ordis de bureau sous prétexte qu'il est facile d'avoir des disques externes est contradictoire avec le concept tout-en-un de l'iMac.

Passer au tout SSD sur les portables a une logique : celle de supprimer petit à petit tous les éléments mécaniques mobiles, plus sensibles aux chocs etc... Sur un ordi de bureau cette logique n'a pas cours, et l'approche Fusion Drive est un excellent compromis pour avoir à la fois de la capacité en interne et des bonnes perfs. Le Fusion Drive devrait être en standard sur tous les iMacs (et pas avec un SSD ridicule de 24Go!)...

il450

14 octobre 2015 à 16:37

Je pense qu'Apple a surtout fait dans le pragmatisme: mettre des SSD et faire flamber les prix au risque de perdre les clients dont le porte monnaie a une limite ou limiter les dégâts avec des ajouts tels que l'écran et le stockage sans varier le prix. Sur ce coup, je les comprends.

a-snowboard

14 octobre 2015 à 16:37

C'est quand même dommage. Rien ne les empêchent de mettre des ssd sans rien dire et l'année suivante de passer à un design plus fin. C'est juste privilégier l'expérience utilisateur et éviter de prendre les gens pour des cons.
Même si je salue apple pour les derniers os fixe et mobile sortie, je persiste à penser que c'est une direction "financière" qui a pris le dessus de la boite.


Ceci étant dit, je passe mon chemin et je vais aller sur autre chose. Je ne vais pas attendre 2016 pour avoir un truc potentiellement "génial". Si c'est pour la même surprise que le macbook 12" qui a refroidit pas mal de monde, ça fait vachement plaisir d'attendre !

Michael Jackson

14 octobre 2015 à 17:03

Je sais que c'est difficile d'avoir du recul sur la question, mais est-ce qu'un ssd est aussi fiable qu'un hdd sur la durée ? Si je stocke des documents sur un ssd pendant 15 ans, la mémoire ne se dégrade-t-elle pas plus vite qu'un hdd ?

bunios

14 octobre 2015 à 17:40

J'espère que tu auras raison Sylvain que 2016 sera une grande année. Même si ce sont de belles machines qu'ils viennent de sortir, il y 2 ou " points qui fâchent quelque peu. Je pense à l'exemple que l'on a eu avec les MacBook Pro 2010 et 2011 de mémoires (manque l'USB 3 et le Sata 3).

Bref, pour ma part, ça tombe bien tant qu'il n'y aura pas ThunderBolt 3 et les prises USB 3.1 génération 2 (il me semble) en type C, ce sera sans moi pour l'instant. Et bien sûr le SSD d'office.

A+

PS : Ah stop à la maigreur de nos machines....ça suffit !!!

Stark

14 octobre 2015 à 17:49

Quand tous les concurrents proposeront des Laptop et Tout-en-un avec des SSD de 1TO/500Gb/250GB peut être qu'Apple réagira, mais vu qu'ils ont toujours une longueur d'avance sur une technologie et deux de retard sur une autre...

DKSnake

14 octobre 2015 à 17:58

@pehache je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait d'être en désaccord
Apple a un autre intérêt d'opter pour des petits SSD sur les portables, celles de promouvoir son service icloud...

Stef38

14 octobre 2015 à 18:13

+1 avec Pehache des Fusion Drive sur les imac:

perso je verrais bien 128Go SSD + 1To de HDD ; 256Go de SSD + 2To HDD, et enfin 512Go de SSD avec 3To de HDD, aller même si il baisse d'un cran les SSD 64,128 et 256 ça serait pas mal...

Elmediterraneo

14 octobre 2015 à 19:50

Tout a fait d'accord avec la dernière phrase, il faudra attendre une prochaine génération en 2016/2017 pour avoir un iMac totalement moderne. Avec le Thunderbolt 3, un nouvel agencement de l'intérieur qui favorise la ventilation et l'abandon total du disque dur et pourquoi pas de nouvelles couleurs gris sidéral et or comme les MacBook.

Mais ce que je n'aime pas c'est qu'Apple persiste a nous vendre de très vieux modèles en entrée de gamme tout ça pour ne pas avoir a baisser les tarifs des modèles véritablement intéressants équipés d'écrans Retina et de stockage SSD.

L'exemple le plus connu est celui des MacBook Pro.
Les Retina 13 et 15 sont apparus en 2012 et pourtant en 2015, nous avons toujours le vieux modèle équipé d'un écran dépassant a peine le 720p et vendu 1200€, le Pro 13 Retina démarre à 1450€.
Et ils vont nous faire le même coup avec les MacBook Air qui bloqueront pendant encore quelques années, la tranche de prix entre 1000 et 1350€, pour maintenir le nouveau MacBook Retina à au moins 1450€.
Pareil pour les iMac ou le 21 HD bloque les prix a moins de 1500 € pour que le 21 4K démarre à 1700 € avec un disque 5400 tours...

Ces anciens modèles équipés d'écrans non-Retina ou de disques durs tardent à disparaitre d'un catalogue déjà assez chargée aux yeux de n'importe quel consommateur. Ce qui donne une offre de Mac parfois peu cohérente.

Silaith

15 octobre 2015 à 00:31

Steve tu nous manques !

Sethenès

15 octobre 2015 à 01:56

A propos du Mac Pro d'entrée de gamme, quelqu'un disait ici je crois que le seul but était de faire croire qu'il était possible de se payer une machine à ce prix la. Une fois le chaland apaté, il lui devient bien plus difficile de résister à la valse des options et il fini bien souvent avec une machine au double de prix d'appel.

Ici, avec le SSD et le HD, c'est la même chose. Le seul but de l'iMac avec le HD, c'est de ne pas "tuer" dans l'oeuf l'envie d'acheter un Mac ou un iMac. Imaginez une iMac 21" d'entrée de gamme à plus de 1700 Euros (Bicore, 16 GB de mémoire, 256 GB de flash). C'est bien plus sexy de le mettre à 1279 Euros et de proposer le reste en option. En plus, le fait de mettre un HD est tellement un handicap, que la machine à 1700 Euros est bien mieux que celle à 1279 Euros, car au moins pour 1700 Euros on a un SSD blablablabla.

Je pense pouvoir dire qu'Apple ne changera jamais cette politique. Ici, c'est flagrant avec le HD, mais même s'il venait à disparaitre, on aurait droit à une config d'entrée de gamme ridicule. l'iPhone à 8 GB, le MacBook Air à 128 GB, le MacPro à 12 GB de mémoire, l'iMac à HD, ...

skylex

15 octobre 2015 à 09:21

Un disque dur système à 5400 tr/mn dans un ordi à 1249€ minimum en 2015, la seule logique derrière c'est celle des dollars... belle pingrerie de la part d'Apple, on commence à avoir l'habitude et c'est vraiment dommage et ridicule.

Brice56

15 octobre 2015 à 10:16

Comment peut-on justifier aujourd'hui l'utilisation de composants aussi dépassés dans des ordinateurs à ce prix ??? Franchement, un ssd 128go coute 40€ pour le grand public donc imaginez ce que cela coute pour un fabricant. C'est juste intolérable de se poser la question, le minimum c'est fusion drive avec 128go de ssd et limite les prix auraient pu baisser sauf pour l'écran 4K éventuellement. Les choix d'Apple sont indéfendable, l'expérience utilisateur est complétement dégradé avec un DD. Aujourd'hui j'ai un "vieux" iMac late 2009 avec un SSD de 256go et le DD de 1To, si je m'achète le dernier iMac en dehors de l'écran je vais quasiment avoir l'impression que c'est plus lent !!! Et pour avoir un fusion drive correct il faut ajouter 360€ + l'option RAM (sinon 8go qu'il ne sera plus possible de faire évoluer) Résultat on arrive au prix du 27' qui peut au moins évoluer au niveau de la Ram.
Question, Est-ce qu'il est toujours possible de remplacer le disque dur ? Parce que pour 350€ on met 1To de ssd et là ça commence à le faire !

xcluzif

15 octobre 2015 à 11:38

À chaque mise à jour les gens redécouvrent la mesquinerie d'Apple. On ne s'habituera jamais !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription