Quelles capacités pour l'iPhone 7 ?


Voilà quelques années déjà que le sujet revient sur la table : Apple va-t-elle enfin se débarrasser de la capacité de 16 Go sur ses téléphones ? C'est en 2009 qu'Apple a commencé à proposer cette capacité en entrée de gamme avec son iPhone 3GS, et à l'heure où les téléphones pommés sont capables de filmer en 4K, il serait en effet peut-être temps de passer à autre chose... Pour le moment, les rumeurs au sujet de l'iPhone 7 sont contradictoires : alors que nous évoquions il y a quelques jours l'arrivée possible d'un modèle embarquant 256 Go en lieu et place du modèle de 128 Go, tout en conservant un modèle de 16 Go en entrée de gamme (lire : L'iPhone 7 avec 16 Go, 64 Go et 256 Go ?), un analyste de IHS Technology généralement fiable annonce désormais que l'entrée de gamme disposerait bien de 32 Go de stockage. Alors, qui croire ?




Pour le moment, une seule chose est sûre : Apple fait toujours tout son possible pour provoquer la montée en gamme, et s'assure systématiquement que ses modèles d'entrée de gamme ne soient suffisants que pour les utilisateurs les moins exigeants. En clair, l'iPhone 6s de 16 Go vendu aujourd'hui 749 € est un produit d'appel et on peut presque considérer que la gamme commence véritablement à 859 € avec le modèle de 64 Go. Si Apple venait à supprimer le modèle de 16 Go et le remplacer par un modèle de 32 Go (le modèle de 64 Go étant alors remplacé par un modèle de 128 Go), beaucoup de clients se satisferaient du modèle d'entrée de gamme et le panier moyen pourrait largement baisser.

De nombreux téléphones concurrents étant désormais dotés de 32 Go de stockage en standard, il est inévitable qu'Apple perdre quelques clients en route si la capacité de 16 Go est conservée sans baisse tarifaire. Tout le calcul est là : Apple peut-elle conserver un rapport prix/capacité aussi élevé une année de plus sans que l'incidence sur son chiffre d'affaires ne devienne négative ? Nous aurons notre réponse dans un peu plus de trois mois avec la présentation de l'iPhone 7 en septembre.


Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (7)

Sethenès

31 mai 2016 à 12:13

Il y a aussi l'option 24 GB.

A-keyser

31 mai 2016 à 13:06

Moi j'ai un 6s de 16Go et ça me convient très bien

VanZoo

31 mai 2016 à 13:48

Depuis un moment, je pense qu'Apple va chercher à compenser cette perte du passage ( obligé ) vers le 64Go par davantage de vente du modèle Plus, plus cher ( qui devrait être bien mieux doté = orienter le choix )

DKSnake

31 mai 2016 à 18:00

Autant 16Go je peux comprendre que cela soit limite et un modèle d'entrée de gamme à 32Go me semble plus adapté. Mais à l'heure du cloud, proposer 256Go sur un smartphone est totalement surdimensionnée. Le smartphone est un appareil mobile pas un appareil d'archivage.

VanZoo

31 mai 2016 à 18:21

256Go peuvent se justifier si la 4K passe à 60fps, si Apple propose ( enfin ) de la musique HD ou si l'envisagé nouveau Siri 2 a besoin de stocker des infos en local pour fonctionner

Sethenès

31 mai 2016 à 21:41

Apple est un peu à la croisée des chemins. Soit il maintient ses bénéfices, soit ses parts de marché. Il ne pourra plus faire les deux, à moins bien sûr d'être réellement innovant.

Jusqu'ici, en apparence tout au moins, Apple a toujours privilégié le bénéfice aux parts de marché.

Le SE est, sur ce point, différent. Les 6 mois qui viennent nous montreront s'ils continuent dans cette voie ou pas.

Selon moi, c'est indispensable car avec la progression des chinois (Huawei, Xiaomi et OPPO) qui en un an sont passés de 11,8% de part de marché à 17,2% (à 3) alors qu'Apple est à 14,8% (Q1 16, donc sans l'effet "SE"), il importe absolument de ne pas tomber près des 10%.

Si encore, il y avait 3 acteurs importants, mais ici, la base installée de Windows Phone est de 4%, Androïd à 62% et iOS 28,5%. Mais on voit bien où est la tendance avec seulement 15% de part de marché, la base installée d'appareil iOS diminue (en tout cas en proportion).

Avec 285% de la base installée, les sociétés peuvent miser non seulement sur le produit pour du développement directe (applis) mais également comme base pour un éventuel service (Apple pay, ...). Chaque "barre" (25, 20, 15%), constituent des seuils psychologiques et rend ce choix de plus en plus difficile. D'autant plus que tout le monde sait pertinemment qu'il y a quelques années Apple était mieux positionnée et que, dans cette hypothèse, la chute est importante et semblerait inexorable.

VanZoo

1er juin 2016 à 00:38

En plus d'une ligne floue, quand Apple a cassé les prix, Apple a donc cassé son image et Apple a failli mourir
Mais oui, @Sethenes, cela est différent avec l'écosystème des app devenu si essentiel. La part de marché doit demeurer significative ( ce n'est pas le cas avec les Macs )
Avec le SE, Apple maintient ses marges tout en proposant un bon smartphone

Se rappeler que les prix ne sont pas les mêmes partout

Auparavant, MacWorld se déplaçaient partout dans le monde, dont à Paris où au Japon, ce qui participait à la propagation de la marque qui aujourd'hui se replie sur son identité californienne ( les noms de Mac Os )
C'est pour moi une erreur

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription