Apple intéressée par le rachat de la NAND flash de Toshiba ?


La division de Toshiba en charge de la conception de mémoire NAND flash est à vendre. Le fabricant japonais est en grande difficulté financière suite à la faillite de sa filiale américaine Westinghouse, spécialisée dans le nucléaire, et la vente de sa lucrative activité de semi-conducteurs doit lui permettre de se remettre à flot. Plusieurs entreprises sont entrées en compétition pour racheter l'activité de mémoire flash de Toshiba. Parmi ces dernières, on retrouve Broadcom, Western Digital, Foxconn, TSMC, SK Hynix, mais également Google, Amazon et Apple.




Apple, comme Amazon ou Google, n'est pas une habituée de ce genre de rachats. Les trois géants américains sont toutefois de grands clients de Toshiba, qui est le numéro 2 de son secteur (19,4%) après Samsung (30,8%), et on comprend aisément les raisons qui pourraient les pousser à vouloir mieux contrôler leur approvisionnement en mémoire flash. Selon le Nikkei, une première offre de rachat formulée par Broadcom atteindrait 18 milliards de dollars, ce qui serait particulièrement généreux. Toshiba commencera à négocier directement avec les entreprises les plus sérieuses le mois prochain, avec pour but de sélectionner le repreneur idéal avant la fin du mois de juin. Affaire à suivre...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (1)

aexm

4 avril 2017 à 10:52

Avec autant de concurrents au rachat … si Toshiba sélectionne bien les plus "sérieux" …

les enchères vont monter très vite …

Sébastien

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription