Apple va rapatrier des milliards de dollars


Les chiffres donnent le tournis. Dans un communiqué de presse, Apple promet 350 milliards de dollars de contribution à l'économie américaine dans les cinq prochaines années. La firme de Cupertino va profiter des mesures fiscales avantageuses mises en place par l'administration américaine pour rapatrier des milliards de dollars actuellement situés à l'étranger. Apple annonçant payer 38 milliards de dollars de taxes suite à ce rapatriement, les sommes rapatriées s'élèvent à 245 milliards de dollars : la taxe temporaire est en effet de 15,5% (contre 35% habituellement). C'est donc d'énormes quantités de liquidités qui seront bientôt à la disposition immédiate d'Apple, qui annonce toute une série d'investissements.


Apple 350 milliards


En premier lieu, le fonds d'investissement d'Apple va passer d'un milliard à cinq milliards de dollars. Nous devons donc nous attendre à de nouvelles annonces d'ampleur, après les 390 millions de Finisar et les 200 millions de Corning. Apple annonce également que 20 000 emplois vont être créés aux États-Unis dans les cinq prochaines années (Apple emploie actuellement 84 000 personnes sur le sol américain), et qu'un nouveau campus va être créé « à un endroit nouveau », l'emplacement précis devant être annoncé dans le courant de l'année. Apple promet également un investissement de plus de 30 milliards de dollars pour ses infrastructures dans les cinq prochaines années, dont 10 milliards pour ses centres de données. Rien qu'en 2018, ce sont pas moins de 55 milliards de dollars qui seront dépensés. Apple a également annoncé une excellente nouvelle à ses employés : ces derniers recevront un bonus de 2 500 dollars, sous forme d'actions, dans les prochains mois. Même le personnel des boutiques d'Apple devrait être concerné.


TravauxData Center Apple

Extension du centre de données de Reno, au Nevada



La baisse temporaire des taxes pour le rapatriement des liquidités des entreprises américaines est une incroyable opportunité pour Apple, qui économise près de 48 milliards de dollars dans l'opération et qui va donc pouvoir se lancer dans des dépenses inédites. Avec de telles sommes à sa disposition, Apple va pouvoir lourdement investir, et pourquoi pas se lancer dans de gros rachats d'entreprises. Après l'annonce historique de ce jour, il ne serait pas étonnant qu'Apple nous réserve quelques surprises dans les prochains mois...


Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (11)

magister

18 janvier 2018 à 11:44

En clair, les impôts qui auraient dû être payés aux fiscs européens le seront au fisc américain... Bravo Trump et merci aux pays qui ont permis cela : Irlande, Luxembourg et Pays-Bas.

Baraka

18 janvier 2018 à 12:10

@ Magister

Ce ne sont pas des impots qui "auraient du" etre payes, dans la mesure ou Apple respecte rigoureusement la loi et, notamment, les regles de l'espace Schengen. Le niveau d'imposition des societes etant d'ailleurs assez eleve en France, le choix se resume ainsi : une augmentation significative des prix de vente dans l'hexagone ou l'optimisation fiscale.

Ah mais j'oubliais, nous irions alors d'autant plus (car qui ne le fait pas deja...) chercher les pays voisins ou l'achat de nos jouets nous couterait moins, ou acheterions via des sites marchands type PriceMinister. Autrement dit, faire exactement la meme chose qu'Apple. Mais forcement, on est plus genereux avec l'argent des autres...

pehache

18 janvier 2018 à 13:05

@Baraka : qu'est-ce que Schengen vient faire là ? Magister pointe du doigt le dumping fiscal pratiqué par certains pays à l'intérieur de l'Europe, qui permet aux multinationales "d'optimiser" à mort. Maintenant il ne faut pas être naïf : le discret lobbying de ces mêmes nationales n'est certainement pas pour rien dans l'absence de toute velléité d'harmonisation fiscale au sein de l'Europe.

Fromgardens

18 janvier 2018 à 13:07

@Baraka : Je ne suis pas d'accord. Une partie de cet argent aurait déjà dû être payé en Europe, avant d'arriver aux États-Unis. Ce que paye Apple en France est ridiculement bas vis-à-vis de leur activité et revenus. Tous cela est certes légal, mais permis grâce à une optimisation fiscale absolue, notamment grâce à l'Irlande.
On parlait déjà de presque 600 millions d'euros de pertes pour nos impôts sur l'année 2015.
Ici on parle d'une trésorerie sur de nombreuses années qui doit être rapatriée au États-Unis. Je vous laisse imaginer la somme, en milliards d'euros, qu'Apple "doit" à la France.

VanZoo

18 janvier 2018 à 13:11

Ce n'est pas dans la culture d'Apple de racheter de grosses boites. Les raisons sont facilement identifiables

Quant à la générosité de l'administration Trump, logique ! Il n'y a que de véreux banquiers dans son sillage... Ou l'Etat de nos démocraties, obligées de baisser le froc devant des multinationales locales... Et dire qu'il ouvre sa grande gueule de cow-boy sur la Corée du Nord, le Moyen-Orient ou même le monde entier

Baraka

18 janvier 2018 à 14:59

@ Pehache

Schengen vient faire la dedans qu'il definit les regles de circulation des capitaux et biens et services. C'est a ce titre que la vente d'une marchandise en France peut etre reputee avoir eu lieu dans un autre pays de l'Union (et donc relever d'un autre regime fiscal). Du reste, je ne pense pas qu'il faille beaucoup de lobbying pour oter toute envie d'harmonisation fiscale aux membres de l'UE : leurs interets radicalement antagonistes suffisent largement.

@ Fromgardens

Mais apple PAIE des impots en Europe. Tant qu'il y aura des pays avec un impot sur les societes nul, un faible taux de TVA et surtout l'envie d'attirer des grands groupes justement en les "exonerant" de ladite faible TVA (mesure d'ailleurs contraire aux regles communautaires), il serait absurde de penser que les societes n'en profiteront pas. Et il est tout aussi absurde de leur en vouloir.

magister

18 janvier 2018 à 15:30

@Baraka. La Convention de Schengen ne concerne pas du tout les biens, capitaux ou services, mais uniquement et strictement les personnes, à l'occasion de leurs voyages internationaux. Elle abolit les contrôles frontaliers à l'entrée de chaque pays membre pour les reporter aux frontières de l'espace Schengen (26 pays).
Quant aux impôts, il y a collusion entre les grands groupes et certains pays. C'est pour cela que la Commission européenne a sévi contre les « avantages fiscaux » accordés par l’Irlande à Apple. La firme américaine devra rembourser à Dublin un montant de plus de 13 milliards d’euros, pour avoir bénéficié de conditions fiscales avantageuses dans le pays.

Fromgardens

18 janvier 2018 à 15:53

@Baraka Comment ne peut-on pas leur en vouloir ? Les taux sont ridicules. Évidemment qu'il y a des arrangements entre les États et le grands groupes pour payer moins. Mais ces groupes Américains dépassent vraiment les bornes avec leurs montages financiers, on a vu des taux à 0,005 %. Cet argent devrait aller directement dans notre système de santé, dans nos écoles…
Tout ça pourquoi ? Pour qu'une riche société Américaine plafonne à 250 milliards de liquidités ? Pourquoi faire ? Il ne savent même pas quoi en faire.
Je ne vais pas lancer un débat sur la société de consommation je sais qu'on est tous coupables, mais quand même.
Et maintenant une partie de cet argent part dans le fisc Américain. Je suis content pour les enfants Américains ils auront plus de Pizza à la cantine c'est super.
Comment peut-on ne pas leur en vouloir ?

The Hoff

18 janvier 2018 à 15:55

@ magister: et encore, le montant qu’Apple va payer au trésor américain n’est qu’une infime fraction de la somme qui aurait dû normalement être payée eu égard à la loi américaine sans cette mesure de rapatriement aussi injuste que moralement indéfendable.

pipoca

19 janvier 2018 à 22:01

J'ai bien ri sur le choix de sylvain quant à la miniature de la news : un Timounet qui tire une tronche de super déprimé !!! 38 milliards de taxe ça fait mal quand même !

pipoca

19 janvier 2018 à 22:10

et à titre de comparaison le budget de l'état français est d'environ 380 milliards d'euro par an... (1€ = 1,23 $)

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription