Apple Video trop puritain pour Bryan Fuller


Ce n'est peut-être qu'une simple anecdote, mais on ne connaît Apple que trop bien. Lorsque le Hollywood Reporter nous apprend que Bryan Fuller, show runner de la nouvelle saison de Amazing Stories produite par Steven Spielberg, a claqué la porte du projet pour divergences créatives, on comprend vite les raisons du désaccord. Alors que Bryan Fuller voulait visiblement créer une série du style de Black Mirror, sombre et dérangeant, Apple aurait plutôt en tête quelque chose de plus familial et consensuel. Selon Bloomberg, Apple souhaiterait uniquement du contenu grand public pour son projet de concurrent de Netflix : pas de violence, pas de nudité, pas de langage grossier... L'intégralité des productions d'Apple Video devrait pouvoir être diffusée dans les boutiques d'Apple, et donc être adaptées à toutes les audiences.


Bryan Fuller

Hier soir, Eddy Cue a confirmé pour la première fois l'existence du projet Apple Video, le lancement de ce nouveau service étant espéré avant la fin d'année (lire : Eddy Cue confirme l'arrivée d'un concurrent de Netflix). Bien que le puritanisme d'Apple ne lui empêche sans doute pas de donner naissance à des séries intéressantes, il semblerait assez improbable que la firme de Cupertino parvienne à séduire le public de Netflix de cette manière...


Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Retrouvez l'Apple TV sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (11)

magister

8 février 2018 à 10:46

Ça promet : je sens que Apple va réinventer Janique Aimée, avec la couleur en plus ou bien Plus belle la vie, en plus mièvre encore : il en faudra un peu plus pour concurrencer Netflix avec Breaking bad ou encore The end of this f... world ! Je ne parle même pas de G.O.T...

MangezDesPommes

8 février 2018 à 10:58

Comment réussir à planté un projet dés sa création... Et si on fessait un service de streaming (il y en a si peu) et au lieu d'avoir de grandes séries attrayantes, lissons tout que personne ne s'y retrouve dedans!

Hangaroa

8 février 2018 à 13:01

Pas de violence ? pas de nudité ??? m... alors... désolé pour le langage grossier comme dit magister.. "ca promet" mais je serai ravi de revoir la famille Ingalls dans la petite maison dans la prairie alors

pehache

8 février 2018 à 13:12

Je crains qu'on ne voit pas non plus "Tom & Jerry" sur Apple Video : la violence y est parfois insoutenable (et en plus ils ne portent même pas de slip).

kikinou6

8 février 2018 à 13:34

Un reboot des bisounours vs GOT...
J'hésite....
@MangezDesPommes : c'est même plus du lapsus là ! "Si on fessait un service de streaming " vraiment ?

Sethenès

8 février 2018 à 13:46

Ceci dit, aux states, ça peut quand même trouver son public.

Des parents soucieux de ce que leurs progénitures regardent et rassurés sur ce point (même si derrière leur dos ...) pourraient bien choisir une telle offre plutôt que celle d'un concurrent.

gigatoaster

8 février 2018 à 13:53

Des nibards et du sang, c'est tout ce que le peuple demande. Banshee me manque terriblement !!!

Shanan_-

8 février 2018 à 13:53

Cette politique a quelque chose d’étrange dans la mesure où l’on trouve ce type de contenu sur iTunes.
Cela dit l’absence de nudité ou de violence n’empêche pas, encore heureux, de produire des programmes de qualité. Le manque de variété par contre risque d’entamer la crédibilité d’Apple vis à vis de Netflix.

Rourouroux

8 février 2018 à 15:08

Si Apple Video/Movie nous propose des films genre Animation, Enfants, Jeunesse et Famille ça me conviendra très bien !

VanZoo

8 février 2018 à 19:20

De la production du type des fadasseries qu'on retrouve en avion ; ça doit plaire au plus grand nombre et n'offusquer personne. Ni religion ni politique

Mais bon, malgré tout et pour rappel, y a de très bonnes séries sans cul ni sang

jebster

8 février 2018 à 22:00

Ca n'est pas parce qu'ils ne produiront pas de séries violente qu'il n'en diffuseront pas. Il est improbable que leur plateforme ne propose que leurs propres productions. Dans cette logique, le choix de n'apposer leur nom qu'à du contenu grand public n'est pas forcément un problème. A voir.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription