La nouvelle stratégie qualité d'Apple en 2018


À la fin du mois de janvier, Ina Fried d'Axios et Mark Gurman de Bloomberg nous apprenaient qu'Apple avait décidé de réduire le nombre de nouveautés d'iOS 12 et de macOS 10.14 afin de pouvoir prendre plus de temps pour perfectionner la stabilité et les performances de ses systèmes. Aujourd'hui, Mark Gurman nous apprend de nouveaux détails sur ce changement de stratégie sur Bloomberg. « Apple commence à se rendre compte que les délais ne sont pas tenus, les logiciels sortent avec des bugs – ce qui n'arrivait pas avant », a déclaré une personne proche du dossier. Les bugs et les retards dans le développement de certaines fonctionnalités ont en effet été nombreux ces derniers mois. Selon Mark Gurman, Apple va conserver son rythme de renouvellement annuel pour ses systèmes d'exploitation, mais va changer sa manière de fonctionner afin d'éviter de trop mettre une pression trop importante à ses ingénieurs.

Contrairement à une entreprise comme Google où les équipes en charge du développement des applications préparent leurs nouveautés indépendamment de la sortie des nouvelles versions d'Android, les équipes logicielles d'Apple ont toutes la même deadline : toutes les nouvelles fonctionnalités doivent pouvoir être présentées à l'occasion de la WWDC durant le mois de juin, et doivent être prêtes pour la sortie officielle des systèmes à l'automne. « Inévitablement, certaines choses vont être en retard car vous avez sous-estimé le temps nécessaire pour les développer. Certaines nouveautés passent à la trappe, d'autres doivent être bâclées. » À l'avenir, les ingénieurs d'Apple auraient plus de temps pour perfectionner leurs nouveautés, avec la possibilité de repousser ces dernières à l'année suivante en cas de besoin.


Craig Federighi

Craig Federighi — Photo via Bloomberg



Cette nouvelle stratégie serait mise en application dès cette année avec iOS 12 et macOS 10.14, des mises à jour qui seraient respectivement surnommées « Peace » et « Liberty » en interne. Apple aurait initialement prévu une réorganisation de l'écran d'accueil de l'iPhone et de l'interface de CarPlay, une nouvelle version de l'application Photos, ou encore l'arrivée d'onglets afin de pouvoir ouvrir plusieurs documents simultanément au sein d'une même application. Ces nouveautés seraient donc repoussées à l'année 2019 avec iOS 13.

Parmi les nouveautés qui seraient prévues pour cette année, Mark Gurman mentionne notamment le projet Marzipan, qui prévoit l'arrivée d'applications universelles, capables de fonctionner sur l'iPhone, l'iPad et le Mac (lire : Des applications universelles iOS et Mac en 2018 ?). Il annonce également le portage sur Mac d'un certain nombre d'applications d'iOS, comme l'application de domotique Maison, et une refonte de l'application Bourse. De nouveaux Animojis (et une nouvelle présentation de ces derniers) seraient également au programme, avec l'arrivée d'une version compatible iPad (un modèle avec Face ID devrait être bientôt dévoilé) et la possibilité de les utiliser sur FaceTime. Mark Gurman affirme que la possibilité de réaliser une visioconférence FaceTime à plusieurs serait également envisagée, mais peut-être pas pour cette année. Enfin, Apple prévoirait une nouvelle version de la fonctionnalité Ne Pas Déranger, qui donnerait à l'utilisateur plus de possibilités pour rejeter automatiquement certains appels ou certaines notifications. Siri serait mieux intégré dans la recherche de l'iPhone, l'interface d'import des photos de l'iPad serait revue et ARKit donnerait la possibilité de jouer à plusieurs sur un même jeu de réalité augmentée.

Dans le passé, la relative petite taille d'Apple lui permettait de créer des logiciels de meilleure qualité que le reste du marché et cela plus rapidement que ses concurrents, affirme le développeur Steven Troughton-Smith. Mais Apple a aujourd'hui tellement grandi que son fonctionnement doit être revu afin de retrouver un meilleur équilibre entre la vitesse de développement et la qualité des logiciels. Les nombreux bugs de jeunesse d'iOS 11 et de macOS 10.13 ne peuvent que donner raison à la décision de Craig Federighi, Vice-Président senior de l'ingénierie logicielle d'Apple, de bousculer un peu les habitudes de ses employés. Espérons que cette nouvelle stratégie porte ses fruits !


Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (4)

VanZoo

12 février 2018 à 15:12

Le passé qu’il ne faut pas idolâtrer n’a pas été exsangue de ratés...
Ça me paraît être une très bonne chose. Et cela semblait inévitable.
Ce n’est peut-être pas tant la taille d’Apple que la multiplication des OS

Michel Bellemare

12 février 2018 à 15:45

La nouvelle fonctionnalité «Ne pas déranger», nous permettra-t-elle d'empêcher le harcèlement de Apple: la notification pour changer de iOS?

Shanan_-

12 février 2018 à 16:42

Très content de cette décision.

Lorsqu'on adopte un positionnement haut de gamme (et les prix qui vont avec), le client est en droit d'attendre un minimum de qualité.
iOS 11 m'a beaucoup déçu, je me suis même demandé si Apple n'était pas entrain de perdre le contrôle de ses OS.

VanZoo

14 février 2018 à 00:32

L'article de MacG est très bon sur le sujet :

L’ancien responsable de Windows défend le bilan d’Apple : https://www.macg.co/aapl/2018/02/lancien-responsable-de-windows-defend-le-bilan-dapple-101390

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription