Le prix de l'aluminium et les produits d'Apple


Apple est un grand consommateur d'aluminium, qui est utilisé pour confectionner le châssis de bon nombre de ses produits. Dans une moindre mesure, l'acier est également présent dans la gamme d'Apple ; il est par exemple utilisé pour le châssis de l'iPhone X. La guerre commerciale qui semble se profiler suite aux annonces de Donald Trump hier pourrait donc avoir une certaine influence sur Apple. Le président américain va en effet mettre en place, et cela dès la semaine prochaine, une taxe de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur les importations d'aluminium. « Pour une longue période », a-t-il précisé. Donald Trump souhaite ainsi revitaliser l'industrie américaine, mise à mal par la concurrence internationale. Si les groupes métallurgiques américains ont logiquement vu la valeur de leurs actions s'envoler suite à cette annonce, l'ensemble de la bourse était globalement en baisse hier : les investisseurs anticipent une hausse des prix et craignent que ces décisions enclenchent une guerre commerciale globalisée. « Nous ne resterons pas assis à rien faire pendant que notre industrie est frappée par des mesures injustes qui menacent des milliers d'emplois européens », a par exemple déclaré Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.


Vidéo de présentation du design Unibody du MacBook Pro, en 2008



En dehors du Mac Pro, Apple ne produit pas ses différents appareils aux États-Unis et la firme de Cupertino pourrait donc être épargnée par ces droits de douane extraordinaires. Il reste toutefois un doute : Bloomberg nous avertit qu'il n'est pas encore certain que cette taxe soit réservée aux matières premières ; elle pourrait également s'appliquer aux produits finis. Dans cette éventualité, Gene Munster annonce que cette taxe augmenterait de 0,2% les coûts de production des appareils d'Apple, ce qui reste modeste mais qui pourrait tout de même conduire à de légères hausses de prix à moyen terme. Quoi qu'il en soit, nous devons nous attendre à une relative déstabilisation du marché, et à des conséquences politiques affectant in fine l'ensemble du commerce mondial. Affaire à suivre...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

Vianne

2 mars 2018 à 14:47

La seul chose que ce mec a fait de bien c'est de baissé l'impôts sur les sociétés, ce qui a permis de rapatrier du cash et créer de l'emploi aux USA. Pour le reste je me demande s'il utilise vraiment son cerveaux avant de l'ouvrir ou prendre des décisions...

cmdesign85

2 mars 2018 à 15:01

Les coûts de matière première d'un boitier pour un produit électronique représente un faible pourcentage du coût total de revient d'un produit fini. Apple augmentant déjà régulièrement ces tarifs, je ne suis pas sûr qu'on en verra l'impact, si la taxe les concerne.

wKns

2 mars 2018 à 15:47

Vianne je ne suis pas d’accord avec toi. C’est du blanchiment d’evasion fiscale ce qu’il a fait. Effectivement ça va créer des emplois mais ça va juste concentrer du cash dans les caisses d’Apple. Les petites entreprises n’ont pas les moyens d’avoir les mêmes schémas fiscaux et la concurrence est complètement déloyale. Résultat les entreprises qui brassent le plus restent au « pouvoir » alors qu’elles n’innovent que très peu en comparaison de certaines startups qui ont des moyens inférieurs de plusieurs ordres de grandeur mais qui arrivent à créer presque autant que les mastodontes du secteur.

VanZoo

2 mars 2018 à 16:10

Le GAFA peut-il être détrôné ? Aujourd'hui, une entreprise naissante et innovante, qui serait l'équivalent d'Apple en 76, serait rapidement avalé par un des mastodontes ; le cercle vicieux du Capitalisme...
Il suffit de regarder le cabinet de Trump pour savoir pour qui il roule ; certainement pas le peuple américain

magister

2 mars 2018 à 16:11

@Vianne. Baisser l'impôt sur les sociétés, ça s'appelle du dumping fiscal et c'est au détriment des autres pays. Exemple d'hier encore : Ford ferme son usine de boîtes auto de Bordeaux pour les fabriquer aux USA.Si chacun joue ds ce registre, ce sera une surenchère de baisses, si j'ose dire et tt le monde y perdra ; d'ailleurs Wall Street a dévissé aujourd'hui - sauf la sidérurgie, bien sûr !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription