Une conspiration contre le format eSIM ?


Il ne fait pas grand doute que les vénérables carte SIM appartiendront bientôt au passé, remplacées par les puces eSIM directement intégrées à la carte mère, qui sont bien plus petites et reprogrammables à la volée. Déjà présente au sein de l'Apple Watch 3 cellulaire, cette technologie qui n'en est qu'à ses débuts effraie les opérateurs mobiles, qui craignent que leurs clients ne soient tentés de passer d'un opérateur à l'autre encore plus facilement qu'aujourd'hui. L'arrivée de l'eSIM au sein des smartphones les priveraient également d'une entrée d'argent non négligeable, chaque carte SIM envoyée à un client étant généralement facturée (en France) entre 5 € et 10 €.

Cette semaine, le New York Times nous apprend que le département de la Justice des États-Unis a lancé il y a cinq mois une enquête suite à des soupçons d'entente illicite entre les opérateurs AT&T, Verizon et la GSM Association, qui participe à l'élaboration des normes de téléphonie mobile. L'objectif de cet accord aurait été de donner la possibilité aux opérateurs de verrouiller une eSIM sur leur réseau, ce qui irait contre le principe même de cette avancée technologique. Le New York Times précise que l'enquête aurait été lancée suite à la plainte d'un opérateur et d'un fabricant ; une source du journal indique que ce fabricant serait Apple.


Apple Watch 3 eSIM

L'eSIM de l'Apple Watch 3



AT&T et Verizon ont annoncé collaborer avec le département de la Justice, et la GSM Association a confirmé avoir mis au point un standard permettant à un opérateur de verrouiller la carte eSIM sur son propre réseau... pour éviter le vol et la fraude, et après accord de l'utilisateur. Ce standard aurait toutefois été gelé suite au déclenchement de l'enquête, alors que le département de la Justice parle déjà de pratiques anticoncurrentielles et d'un comportement « digne d'un cartel ». Alors que quelques rumeurs mentionnent la possibilité qu'un iPhone doté de deux emplacements pour carte SIM fasse son apparition en fin d'année, il paraitrait logique que l'une de ces deux SIM soit électronique, afin d'amorcer une transition en douceur. Les opérateurs joueront-ils le jeu ? À suivre...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone et l'Apple Watch sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

matt

22 avril 2018 à 16:22

C’est complètement dingue cette histoire !!

Idem

23 avril 2018 à 00:05

Les entreprises influentes essayent toujours de se couvrir et de retarder les choses. Ca ne me surprend pas. En même temps, que rêve ce serait de passer d'un opérateur à un autre chaque mois dans toute l'europe...

Shanan_-

23 avril 2018 à 09:25

La « guerre » a commencé, les iPhone e-sim sont pour bientôt. Apple prépare le terrain.

Silaith

23 avril 2018 à 19:13

Tiens, les mêmes méthodes que nos chers trois opérateurs historiques à la bonne époque.. .

VanZoo

23 avril 2018 à 19:32

Le Pixel de Google a déjà commencé à proposer de l'eSim

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription