Apple se sert dans les employés de Tesla


Sales temps pour Elon Musk, au bord de l'épuisement et dont le tweet dans lequel il annonçait vouloir privatiser Tesla a déclenché une enquête de l’organisme de régulation des marchés américains. Alors que l'investisseur Ross Gerber a plaidé pour qu'Apple investisse dans (voire rachète) Tesla, les deux entreprises sont sous le feu des projecteurs. Enquêtant sur le sujet, CNBC a remarqué qu'Apple se servait allègrement dans les effectifs de Tesla. En analysant les comptes LinkedIn des employés, CNBC a en effet constaté qu'Apple avait embauché pas moins de 46 salariés de Tesla sur cette seule année 2018 ! De nombreux métiers différents sont concernés, et si certains rejoignent le projet de conduite autonome d'Apple, d'autres iraient travailler sur des produits pommés déjà commercialisés. L'embauche la plus emblématique serait celle de Doug Field, responsable du développement de nouveaux véhicules (dont la Model 3), qui avait rejoint Tesla en 2013 en provenance... d'Apple. L'homme travaillerait désormais sur le « projet Titan », et son départ aurait miné le moral des employés de Tesla.


Visite de l'usine de Tesla avec Marques Brownlee et Elon Musk



Il se murmure qu'Apple offrirait une fois et demie le salaire de Tesla pour le même poste ; le coût de la vie est extrêmement élevé dans la baie de San Francisco et pour beaucoup d'employés, il est très difficile de résister. Dans l'entreprise d'Elon Musk, on tente de prendre les choses avec philosophie, mais l'amertume est difficile à cacher : « Nous leur souhaitons le meilleur. Tesla, c'est le chemin difficile. Nous avons 100 fois moins d'argent qu'Apple, donc bien sûr ils peuvent se permettre de payer plus. Nous sommes engagés dans des batailles extrêmement difficiles contre des entreprises automobiles qui peuvent produire 100 fois plus de voitures que nous l'avons fait l'année dernière, donc bien sûr c'est un travail difficile », a déclaré un porte-parole de Tesla. Avec son portefeuille sans limites ou presque, Apple pourrait investir dans Tesla et s'assurer un partenaire de choix pour ses projets de conduite autonome. Mais si un tel revirement semble moins improbable qu'il y a quelques années, il ne s'agit pour le moment que d'un voeu pieux.

Mise à jour 25 août 14:19 :
Dans une entrée de blog, Elon Musk a expliqué que le processus de sortie de bourse prendrait du temps et représenterait une distraction pour les employés de Tesla, qui doivent rester concentrés sur la Model 3. Devant les nombreux retours négatifs des actionnaires, Elon Musk a annoncé que Tesla restera finalement en bourse.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (3)

Consoso

25 août 2018 à 10:21

Qu'on laisse Elon Musk tranquille !! C'est un comble que ce génie soit plombé par Apple 😡. Je dis cela non seulement pour Tesla, mais aussi parce que si le moral d'Elon Musk en prend un coup, ça peut porter atteinte à SpaceX, ce qui est la plus mauvaise des nouvelles pour l'exploration spatiale...

Zarck

25 août 2018 à 13:48

Tesla est en difficulté financière, et veut se retirer de la bourse. Tesla bientôt racheté par Apple ?

VanZoo

26 août 2018 à 17:58

@Consoso ; L’Humanité ira sur Mars, Elon Musk ou pas

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription