Le processeur du MacBook Air 2018


Lors de la présentation officielle du MacBook Air de 2018 hier soir, Apple ne s'est pas attardée sur son processeur, se contentant d'affirmer qu'il s'agissait d'un Core i5 de huitième génération doté de deux coeurs. Sur le site d'Apple, nous apprenons qu'il s'agit d'une puce cadencée à 1,6 GHz, avec un mode Turbo Boost atteignant 3,6 GHz. Mis à jour dans la nuit, le site d'Intel nous donne plus d'informations sur cette dernière : il s'agit précisément du Core i5-8210Y, un processeur qui appartient à la gamme Amber Lake et qui présente une enveloppe thermique de 7 W.


MacBook Air 2018

La gamme Amber Lake, dont nous vous parlions en août dernier, regroupe des processeurs de la série Y d'Intel, qui sont des puces à très basse consommation. Il s'agit de la gamme de processeurs qu'Apple utilise sur son MacBook 12 pouces ; ces modèles sont tellement peu gourmands en énergie qu'ils rendent possible la création d'ordinateurs dépourvus de ventilateur. Pour le MacBook Air 2018, l'enveloppe thermique de 7 W du Core i5-8210Y, légèrement supérieure aux 5 W des puces utilisées sur le MacBook 12 pouces, n'a visiblement pas permis de se débarrasser du ventilateur qui est bien présent sur l'image utilisée par Apple lors de sa présentation hier soir. Le processeur du MacBook Air 2018 consomme en tout cas bien moins d'énergie que ses prédécesseurs, qui avaient une enveloppe thermique de 15 W. Voilà pourquoi le nouveau portable d'Apple affiche une autonomie record (jusqu'à 13h en lecture de films). Voilà également pourquoi le chargeur du MacBook Air 2018 est identique à celui du MacBook 12 pouces, avec seulement 30 W au compteur contre 45 W pour celui du MacBook Air classique.


MacBook Air 2018 intérieur

(en haut à gauche)



Il faudra attendre les premiers tests pour pouvoir se prononcer sur la puissance du MacBook Air de 2018, mais il est fort probable que ce dernier soit nettement moins performant que le MacBook Pro 13,3" sans Touch Bar, qu'Apple présentait en 2016 comme un produit destiné aux utilisateurs de MacBook Air ne pouvant se satisfaire de la puissance limitée du MacBook. Le MacBook Air de 2018 est techniquement plus proche du MacBook 12" que du MacBook Pro ou même du MacBook Air de 2017. Le MacBook Air se destinant à une clientèle ayant généralement des besoins en puissance très modestes, cela ne sera probablement un problème que pour un nombre très limité d'utilisateurs. Il reste en revanche la question de la pertinence du maintien au catalogue de deux gammes présentant des caractéristiques techniques aussi proches...

MacBook Air sur l'Apple Store
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le MacBook Air sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

HotPotato

31 octobre 2018 à 11:06

Si je comprends bien niveau puissance le "old" MBA vaut mieux que le nouveau MBA TiD ?

DKSnake

31 octobre 2018 à 11:38

Personnellement, j'ai du mal à voir l'intérêt de ce Macbook Air si ce dernier a une puissance similaire au MacBook 12". J'ai l'impression que les deux remplissent les mêmes usages...

fabien77880

31 octobre 2018 à 12:04

Le MacBook Air retina est un MacBook 12 version 13’ ...en fait c’est la version qu’on aurait aimé avoir en 2016 avec 2 port...
Sinon, l’ecran est le meme, le châssis est très semblable, le clavier et le trackpad également...
On a juste un 7W ventilé qui donnera des perf un poil meilleur que le 12 mais avec une meilleure endurance au niveau des perf ... Il sera bien plus polyvalent que le 12 mais clairement moins que le PRO...
Comme toujours chez Apple le deal est jamais facile et il y a comme toujours, un brun de frustration

Silaith

31 octobre 2018 à 12:15

Je vous trouve un peu durs sur ce coup-ci. Le MBA 2018 est clairement plus puissant que le MacBook, son processeur est de la même gamme certes, mais plus rapide que le plus rapide disponible sur le Macbook. Sa partie graphique est très légère certes, mais meilleure, et il est possible de lui ajouter une partie graphique externe.

Sa mémoire vive est plus rapide, et je ne doute pas que son SSD aussi ait bénéficié d'améliorations (même si, purée, ce sont vraiment des pingres à rester sur une configuration 128Go...!).

Clairement il est au dessus du MacBook, alors oui la question se pose de garder ces deux gammes en cohabitation...mais surtout de la justification du prix du MacBook (plus élevé) ! Qui se paie même le luxe d'être moins endurant côté batterie. À éviter donc. Mais je parie qu'Apple n'admettra pas que son MacBook est décevant et le conservera au catalogue encore longtemps après avoir raboté son prix.

HotPotato

1er novembre 2018 à 12:00

Peut-on utiliser photoshop léger pour des retouches et du graphisme avec ce processeur ? J'ai peur que ce MBA soit moins puissant que l'ancien au vu des commentaires..

Fromgardens

1er novembre 2018 à 12:59

@HotPotato Pour du Photoshop léger je ne pense pas que ça pose de problème (il ne faut pas trop en demander non plus avec une partie graphique intégrée très légère comme sur le MBA). Attendons les bench du CPU pour voir ce qu'il a dans le ventre, je ne pense pas qu'il soit moins puissant que l'ancien, mais il faut surement s'attendre à une stagnation des perf au profit de l'autonomie.

Je ne sais pas encore non plus ce que vaut la intel UHD 617 intégrée, mais je pense que là aussi il faut s'attendre à une stagnation par rapport à l'ancien modèle (Intel HD 6000). Sur Notebookcheck ils la comparent avec la Intel HD 615…

Ce n'est pas forcément un mauvais choix de la part d'Apple, le MBA est un ultraportable dédié à l'autonomie. Maintenant encore une fois tout est une question de rapport qualité/prix. Ça fait un peu cher l'utraportable si peu puissant… Le MBA avait besoin d'un refresh, les prix n'auraient pas dû augmenter.

smb

1er novembre 2018 à 14:30

Bof, pour l'aspect graphique, maintenant que le MBA est compatible avec les eGPU, un acheteur de MBA, souvent un étudiant ou un professionnel dont l'usage premier est la bureautique, a tout le loisir de tester la rapidité du l'ordi en fonction de ses besoins. Acheter un MBP pour faire essentiellement de la bureautique ce n'est pas le plus pertinent à moins d'avoir un fort pouvoir d'achat. Personnellement, j'ai un MBA de mi 2013 acheté en janvier 2014 que j'ai utilisé pour le boulot (enseignement, donc en cours et à la maison/déplacement pour préparer et gérer l'aspect administratif du métier) et il a parfaitement rempli le contrat (jamais aucun problème, malgré un usage de + 10h/j). J'ai acheté le nouveau en 256 go ssd (pas besoin de plus, y a le cloud (100go pour 4 ou 5 euros je ne sais plus/mois)), par contre j'ai pris le modèle à 16gb de ram pour gagner en fluidité pour le multitask (les 4gb du précédent modèle commençaient à être vraiment limités). Ayant une âme de joueur (DOTA 2, les vrais savent), j'attends de voir ce que ça donnera pour une partie de temps à autre, sans quoi, je rajouterai quelques centaines d'euros pour un eGPU qui sera sans doute plus performant que les GPU des MBP. Avec le tarif éducation, l'appareil m'est revenu à 1600euros, ce qui est plus que compétitif en face des autres ultrabooks de 2018. C'est 250 euros de plus que le prix que j'ai payé en 2014 pour un modèle 4gb de ram, 256go. Apple sait très bien à qui vendre ces appareils là, et ce n'est sans doute pas le geek/hardcore game, ou pour un usage familial mixte.

HotPotato

1er novembre 2018 à 14:34

Avec la réduction Apple étudiante je m’en sors pas mal, @Fromgardens je vais le commander en rose pour ma conjointe, on verra mercredi prochain !

J’espere Juste qu’il n’est pas moins puissant que le précédent MBA... elle en aura besoin pour du développement web (peu gourmand) et aussi pour du Photoshop léger... je pense que ça suffira niveau puissance 🙏🏼

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription