Réparations : Apple confirme les blocages de la puce T2


Les Macs les plus récents intègrent la puce Apple T2, un petit composant qui permet de décharger le processeur principal de certaines charges et de contrôler la sécurité de l'ordinateur. Cette puce a la particularité de vérifier l'intégrité du logiciel et du matériel au démarrage du Mac : elle peut empêcher le démarrage en cas d'anomalie. Le mois dernier, nous apprenions qu'Apple avait mis en place un logiciel de configuration, nommé "AST2 System Configuration", qui permettait de valider la réparation et donner le feu vert à la puce Apple T2 pour le démarrage de l'ordinateur. Il n'était alors pas certain que les procédures de sécurité soient déjà en place, le site iFixit étant parvenu à échanger un écran et une carte mère sans être inquiété par la puce Apple T2. Aujourd'hui, Apple a confirmé à The Verge que c'était bien le cas, précisant que seuls certains composants étaient concernés par cette mesure mais sans donner la liste des composants concernés en dehors de la carte mère et de Touch ID ; il est possible que les réparations d'iFixit n'aient fonctionné que parce que les composants en question provenaient d'un autre Mac et étaient déjà validés par Apple.


Apple T2 iMac Pro

La puce Apple T2 de l'iMac Pro - Photo par iFixit



Apple n'a pas précisé quels étaient les Macs concernés par ces mesures, mais il est fort probable qu'il s'agisse bien de toutes les configurations dotées de la puce Apple T2 : l'iMac Pro de 2017, le MacBook Pro avec Touch Bar de 2018, le MacBook Air de 2018 et le Mac mini de 2018. Le logiciel "AST2 System Configuration" étant réservé aux Apple Stores et aux centres de réparations agréés, c'est un coup dur pour les réparateurs indépendants et pour les bricoleurs.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le MacBook Air, le MacBook Pro et le Mac mini sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

clive-guilde

13 novembre 2018 à 09:34

Et bien encore un argument en plus pour le hackintosh !
Jusqu’a Ce que la puce Tx soit indispensable pour les mises à jour. Dans ce cas ce sera passage vers Linux où je commence de plus en plus à m’y préparer.

Sethenès

13 novembre 2018 à 10:33

Je ne veux pas jeter le bébé et l'eau du bain.

Que la puce empêche un redémarrage si quelqu'un s'amuse à déssouder des composants, je n'y suis pas totalement opposé.

A l'inverse, si elle bloque le changement de RAM, ça, c'est autre chose.

C'est d'ailleurs, avec les tests sur le Machine par des sites connus, l'info que j'attends pour passer commande.

VanZoo

13 novembre 2018 à 12:15

Nous attendons le commentaire de @T60

Comme le MacBook, Apple pense grandes villes connectées. Sans un AppleStore proche, cela devient bien plus galère.
Les bidouilleurs sont marginaux et les revendeurs indépendants n’offrent aucune garantie de probité.

pehache

13 novembre 2018 à 16:02

Le porte-parole d'Apple a parlé D) ! Il n'y a qu'Apple d'honnête dans le monde, tous les autres sont des malhonnêtes en puissance c'est bien connu !

Xak

17 novembre 2018 à 07:30

Sans aller jusque là Pehache dans le cas d’un Mac de moins de 5 ans je me vois mal aller dans une boutique de quartier de changement de batterie .... et perso le premier Apple store est à 2h de route ....
après si mon bon vieil iPad 2 dont je ne connais même plus ne l’âge venait à rencontrer une panne, il est vrai que le prix de la réparation est clairement un critère.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription