Apple confirme des résultats décevants pour Noël


Dans une lettre aux investisseurs publiées sur son site web, Apple a hier soir officiellement prévenu que ses résultats prochains financiers, qui seront annoncés le 29 janvier, seront inférieurs aux prévisions. Le premier trimestre fiscal de 2019, qui inclut la période des fêtes de fin d'année, a été plombé par une situation macroéconomique défavorable, et par un succès en demi-teinte pour les derniers modèles d'iPhone.

C'est la première fois depuis que Tim Cook est PDG d'Apple que l'entreprise publie un profit warning, ou avertissement sur les résultats. Le trimestre dernier, Apple avait annoncé s'attendre à un chiffre d'affaires situé entre 89 et 93 milliards de dollars pour le premier trimestre fiscal de 2019. Il ne sera finalement que de 84 milliards de dollars approximativement.

Tim Cook donne plusieurs explications pour cette mauvaise performance. La première concerne le lancement des derniers modèles d'iPhone : l'iPhone XS et l'iPhone XS Max ont été lancés durant le quatrième trimestre fiscal de 2018, alors que l'iPhone X avait été lancé plus tard l'année dernière et avait donc artificiellement boosté les chiffres du trimestre suivant, rendant la comparaison entre les deux années plus difficile. La seconde concerne le taux de change du dollar, particulièrement fort en ce moment. La troisième concerne le lancement simultané de nombreux produits en fin d'année, avec des difficultés de production pour l'Apple Watch Series 4, l'iPad Pro, les AirPods et le MacBook Air. La quatrième, et la plus importante, concerne les difficultés rencontrées dans certains pays émergents, et notamment en Chine où l'économie est en recul et où les tensions avec les États-Unis pèsent sur les ventes d'Apple, qu'il s'agisse de l'iPhone, du Mac ou de l'iPad.


Tim Cook

Dans sa lettre, Tim Cook précise sans surprise que c'est principalement l'iPhone, qui peut représenter jusqu'à 70% des revenus d'Apple selon les trimestres, qui est la cause de ses résultats inférieurs aux attentes. Le PDG d'Apple ajoute notamment que si on considère les résultats de toutes les activités d'Apple en dehors de l'iPhone, la croissance est de 19% d'une année sur l'autre. C'est donc bien le smartphone pommé qui peine à séduire, et Tim Cook avance quelques explications sur le sujet. En plus de la situation macroéconomique, il cite la raréfaction des subventions des opérateurs téléphoniques, les hausses de prix dues au taux de change du dollar, et les utilisateurs qui ont préféré garder leur modèle d'iPhone actuel plus longtemps grâce au programme de remplacement de batterie à 29 €.

Bien que ces résultats soient décevants, Tim Cook se montre optimiste sur la capacité d'Apple à rebondir, précisant que de nombreux voyants sont au vert même si l'iPhone marque le pas cette année. Apple devra réagir et plusieurs mesures seront prises pour relancer les ventes ; Tim Cook mentionne par exemple la prime de rachat d'anciens modèles d'iPhone. Le plus gros réajustement aura sans doute lieu en septembre prochain, à l'occasion de la sortie des successeurs de l'iPhone XR et de l'iPhone XS.

Alors que nous sortons d'un trimestre difficile, nous sommes confiants comme jamais dans la solidité de notre business. Nous gérons Apple pour le long terme, et nous avons toujours profité des périodes d'adversité pour réexaminer notre approche, tirer profit de notre culture de flexibilité, d'adaptabilité et de créativité pour en sortir grandis.

Ce faux pas d'Apple est sans doute une bonne nouvelle pour les consommateurs que nous sommes. Si la dernière génération d'iPhone est techniquement très intéressante, la stratégie tarifaire élitiste d'Apple et les gammes de plus en plus complexes ont échaudé de nombreux utilisateurs. « Apple innove comme aucune autre entreprise sur Terre, et nous ne levons pas le pied », déclare Tim Cook. Mais pas à n'importe quel prix.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (19)

Fromgardens

3 janvier 2019 à 10:34

C'est trop triste . On pourrait faire une cagnotte Leetchi pour compléter les 5 à 9 milliards qu'il leur manque.

Hangaroa

3 janvier 2019 à 10:48

@Fromgarfens

Tu m as bien fait rire 😂

Zarck

3 janvier 2019 à 11:07

il n'y a que les haricots magiques qui montent jusqu'au ciel...
Le mauvais rapport qualité prix des produits Apple... cela fini par être visible...

bunios

3 janvier 2019 à 11:24

Y a surtout une concurrence plus féroce de la part des constructeurs Chinois qui commencent à se voir (Huawei, One Plus, etc....). Au prix de 500/600 € pour ces constructeurs Chinois avec un bel appareil tout de même ça se voit contre Apple à plus de 1000 € ou presque.

Le marché sature c'est clair.


A+

Sethenès

3 janvier 2019 à 12:59

Bah ... que dire. Je l'ai tellement souvent anticipé en voyant les augmentations de prix d'une année sur l'autre, que je n'y croyais presque plus.

Je guettais un mot sur le Mac Mini et j'ai été lire la communication où ils y font juste référence dans une liste qui justifie l'augmentation de chiffre d'affaire du Mac ... mais pas du bénéfice. Facile d'acheter le marché à coup de promotions.

Par contre la marge ... car à ce petit jeu, il ne faut pas oublier qu'ils perdent 2x : d'abord la marge comme constructeur puisqu'ils consentent à une baisse de prix, mais puisqu'ils ne font pas de promotion en direct (via leur site ou les Apple store), ils perdent la marge qu'ils doivent concéder aux revendeurs qui écoulent donc plus de produits à leur place.

Et ça dissuade certains acheteurs (moi par exemple) car je préfère avoir toute la garantie chez Apple. C'est dans mon chef un argument fort pour ne pas profiter des bonnes occases' proposés par des tiers.

Comprendront-ils le message ? Bon, ils ne vont pas dire qu'ils ont "pricé" trop haut mais leur approche est tellement dogmatique.

Ce qui est peut être un bon point, c'est qu'ils vont avoir 9 mois pour réfléchir comme le suggère Sylvain dans l'article. Car il ne reste plus beaucoup de renouvellement dans le "pipe" (à venir). Il suffit de voir toutes les pastilles vertes en haut de cette page. Il reste un modèle de MacBook Pro, je crois, les iPads, l'iMac (normal et "pro") ainsi que le Mac Pro.

Et s'ils croient qu'en sortant un SE 2 à 700 euros, ils vont rattraper leur année, ils se fourrent le doigt dans l'oeil ... Le SE 1 était à 489 euros au moment de sa sortie. 100 euros de plus me parait déjà beaucoup même avec toutes les "avancées" technologiques qu'on peut imaginer.

Pseudol

3 janvier 2019 à 13:28

Je pense qu'apple n'a aucun soucis à se faire et que la chute est justifié par la complexité du marché en ce moment. A mon plus grand regret ils ne devraient donc (à raison) ne pas tirer de leçons qui vont dans le sens du consommateur par cette baisse de performance

fabien77880

3 janvier 2019 à 13:41

Avant, j'avais envie d'acheter un iPhone chaque année à 600€ car, même si c'était cher, on en avait pour son argent....l'appareil photo de génie et bien supérieur à tous avec les iPhone 4S-5-5S..., les nouvelles fonctionnalités, un design magique...et pourtant, à l'époque, un iOS super fermé et frustrant à l'époque...On nous envoyait du rêve à gogo alors que l'OS était d'une frustration...
Aujourd'hui, alors que les salaires restent identiques avec une vie de tous les jours toujours plus chère, nous avons des produits qui ont doublés en prix sans révolutions apparentent...oui c'est mieux, oui c'est puissant mais c'était déjà le cas lors de la sortie du 5 et 5s

en fait, la seul chose qui envoie du rêve aujourd'hui pour moi, c'est l'écosystème OS dans son ensemble...

les nouveaux produits sont bien mais proposent un rapport qualité prix complètement en décalage surtout que TOUS les anciens modèles sont arrivés à maturité il y a quelques années (sauf AW) et n'oblige en rien le renouvellement...

....n'empêche que TIM ne parle même pas de son changement de tarification depuis 3 ans mais met en avant le contexte du "à cause des autres" mais surtout pas eux...

Rag71

3 janvier 2019 à 14:16

Personnellement, j’ai payé mon 6s plus de 600€. Vu les services rendus (rien de plus qu’un 5s), j’estime devoir le garder autour de 3 ans pour l’amortir correctement. Avec les aléas des perfs d’iOS, c’est limite un pari risqué.
L’avantage qu’avait Apple à proposer des produits chers mais qui puissent durer efficacement dans le temps s’estompe.

De même, le prix de renouvellement des appareils Apple augmentant, le coût pour changer d’écosystème diminue mécaniquement... de même que le frein pour aller voir ailleurs.
J’envisage d’acheter une nouvelle tablette et je pense voir du côté d’Androïd (moins cher, système stand alone, gérable avec un iMac, quitte à racheter les applis si nécessaire). Sans compter que si j’achète une tablette Apple qui n’est pas « Pro », j’ai un peu l’impression de faire l’aumône...

Au moment de renouveler mon iphone, je me poserai les mêmes questions...et si les tarifs sont toujours aussi prohibitifs et sans inflexion vers une orientation plus « client friendly » perceptible, le choix risque d’être le même...

Macintosh

3 janvier 2019 à 14:30

"En plus de la situation macroéconomique, il cite la raréfaction des subventions des opérateurs téléphoniques, les hausses de prix dues au taux de change du dollar, et les utilisateurs qui ont préféré garder leur modèle d'iPhone actuel plus longtemps grâce au programme de remplacement de batterie à 29 €."

Autrement dit il n'assume pas du tout certains mauvais choix stratégiques, la seule erreur qu'il reconnait aurait donc été... une baisse de prix (les batteries) ! Ca n'augure rien de bon pour l'avenir, j'espère qu'en privé ils tiennent un autre discours, les nombreuses réductions cette fin d'année semblent témoigner d'une prise de conscience de leurs abus tarifaires et on peut espérer une baisse de prix pour les prochains iPhone mais la gamme des Mac et des iPad risque d'être toujours aussi confuse.

bunios

3 janvier 2019 à 14:35

Quoi qu'on en dise spécialiste ou pas, il y a plusieurs facteurs qui expliquent la situation actuelle à mon avis :

- La concurrence acharné sur les smartphones (surtout Chinois),

- Le prix moyen de ceux-ci qui sont devenus exorbitants ces dernières années,

- La maturité du marché des smartphones. Sachant qu'Apple n'a pas su ou pu trouver un relais de croissance à l'iPhone. En tout cas pas l'Apple Watch même si ça va mieux maintenant.

- L'entrée de gamme iPhone SE qui a disparut,

- La faible progression des ventes de Mac malheureusement. Apple n'a pas su complètement profité de son avantage de son écosystème (fermé) pour convertir beaucoup de futurs clients PC,

- Les constructeurs ont copiés allégrement les designs des Macs (portables surtout). Ce qui a bien fonctionné pour eux en prix. Il faut bien l'avouer par rapport aux prix pratiqués par Apple.

- La conjoncture pas facile actuellement,

- La guerre commerciale USA/Chine

- Les prix des Macs qui ont bien augmentés par rapport à avant (l'entrée de gamme du MacBook PRo 15" a un prix de plus de 2 799 € )

- La convergence ou presque entre tablette ("Pro") et Mac Portable. Difficulté de s'y retrouver au final.

- Concurrence sur la VOD vidéo (amazon et netflix en tête)

- Et je me le répète, Apple n'a pas trouver LE PRODUIT qui ferait le relais de croissance à l'iPhone. IL y a eu l'iPod, l'iPhone et l'Ipad un temps.

Bref, j'en oublie certainement mais Apple reproduit certains de ces erreurs d'une époque où elle a faillit disparaitre. Elle n'est actuellement loin de ça mais elle est en perte de vitesse cette fois-ci.

A voir comment elle va redresser à court terme.

A+

fabien77880

3 janvier 2019 à 15:03

"- La faible progression des ventes de Mac malheureusement. Apple n'a pas su complètement profité de son avantage de son écosystème (fermé) pour convertir beaucoup de futurs clients PC,"

c'est clairement vrai, surtout chez les PRO et les étudiants/prof...
Un mac acheté c'est d'autant plus de chance de conquérir un new client et de vendre un iPhone par la suite, une AW ou encore un iPad...

La politique de garder les iPhones des générations précédentes en les baissant de 75€ est du n'importe quoi...
BON SANG, il faut renouveler les gammes de l'entrée de gamme (SE) tous les 2 ou 3 ans pour qu'ils ne perdent pas de valeur et mettre un milieu de gamme Xr à 750 renouvelé tous les 1 an 2 ans et un haut de gamme, l'élite, tous les ans à 990€

Un SE2 32Go à 480€ (idem que le 7 en composant) puis un Xr à 750€ et enfin un Xs à 990€...là on a une offre lisible, clair et limpide....
-j'ai pas d'argent, ou l'envie de le mettre, ou je veux une petite taille, je prends le SE2 (ou alors un 7 ou 8 en occaz) et je sais que je suis tranquille pendant 3 ans...
Les parents qui ont un iPhone, ils vont acheter quoi à leurs enfants de 12-14 ans pour débuter ? un SE petit et pas cher et c'est des futurs Addict Apple...
-Je veux les dernières technologies sans me ruiner, je prends le Xr et je sais que je suis tranquille pendant 2 ans
-Je veux le must, je prends le Xs et je verrai l'année prochaine pour le changer ou pas.

fabien77880

3 janvier 2019 à 15:04

et un SE3 dans 2 ou 3 ans avec les composants du Xr

VanZoo

3 janvier 2019 à 15:20

Apple doit simplifier ses gammes et réduire le prix de l’Iphone de 100€

bunios

3 janvier 2019 à 16:05

Et aussi des Macs.... Je me vois mal actuellement débourser plus de 2300 € même avec un rabais de 15 % pour l'entrée de gamme. Alors qu'il y a quelques années, je le payais 1800 € (500 € de moins ).

Le design de l'iPhone 5S et SE date aussi. C'est clair qui manque une entrée de gamme à 350/400 € chez Apple.

Tout n'est pas la faute d'Apple non plus. La stagnation des processeurs d'Intel y a contribué ces dernières années. Là aussi Apple n'a pas voulu faire de Refreshs à minima des ces gammes (voir discours de Phil Schillers à propos du Mac Mini de 2014 à l'époque : "en faisant un refresh à minima cela ne leur permettrait pas de vendre mieux ce mac mini à ce qu'il aurait dit d'où cet abandon d'évolution de ce Mac Mini).

IL y a aussi les différents soucis de ces nouveaux appareils à leurs sortis qui entachent la réputation de la marque (clavier papillon, Mac Pro Urne, antenne des iPhones et j'en oublie encore,....).

Après il y aussi un problème général qui touche tout le monde : "l'obsolescence programmée". Je prendre l'exemple de la TV ou le support Physique. La VHS s'est imposée mais ça a duré. Puis vint le DVD qui s'imposa mais qui dure un peu moins longtemps que le VHS car le Blu Ray arrive. Malheureusement le Blu Ray 4K arrive au portillon. Le laps de temps devient de plus en plus réduit entre chaque technologie. On le voit aussi pour la TV qui copie le rythme infernale des changements de technologie : Tube cathodique, LCD avec la HD, puis le Full HD (TNT HD) et maintenant la 4K voir 8k sur certaines TV de Samsung. J'occulte le fait des différentes technologies : Plasma il y a peu( ) et l'OLED qui s'impose petit à petit (mais c'est dure).

exemple flagrant : on a tous acheté une TV Full HD ou presque sauf qu'il y a peu il fallait acheter un boitier TNT HD supplémentaire ou changer la TV car le nouveau codec TNT HD n'y était pas avant. Bis répétita en gros puisque la TV 8k vient de sortir (pour l'instant peu de source !!!). Tout le monde achète des TV 4k quand sera t'il d'ici 3-4 ans. Quid du rachat d'une nouvelle TV....Tout va trop vite pour les 3/4 des acheteurs qui peuvent malheureusement suivre ces évolutions trop rapides.

C'est très compliqué aujourd'hui. Il faut avoir un porte-monnaie bien garni pour suivre ces nouvelles technologies.

A+

Shanan_-

3 janvier 2019 à 16:16

Apple est trop gourmande, sans innovation de rupture il va lui être difficile de maintenir la gamme X dans un marché arrivé à maturité.

VanZoo

3 janvier 2019 à 17:35

84 milliards, ça reste énorme !!!

Samsung est en grande perte de vitesse ; la chute ayant été ralenti par un de ses clients (Apple)

Thomaaaah

3 janvier 2019 à 23:27

Avec un peu d’optimisation fiscale, ils les trouveront leurs 7 millards...

aexm

4 janvier 2019 à 00:02

excuses / explications bidons …

Apple augmente les tarifs, l'innovation présente dans derniers modèles ne justifie pas le renouvellement …

Tu veux quoi de plus ?

Tim COOK démission !

Rick Deckard

4 janvier 2019 à 17:27

j'ai longuement hésité au moment de renouveler mon ordinateur portable professionnel (un MBP de 2009), mais le rapport tarif / contenu proposé par Apple m'a conduit à finalement acheter un PC sous Linux... et pour le moment je ne regrette pas du tout mon choix. Désolé Apple

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription