Tim Cook : iPhone XR, santé, nouveaux services...


Après l'avertissement sur les résultats qu'Apple a publié la semaine dernière, l'heure est à la communication de crise pour les responsables de Cupertino. Alors que l'action d'Apple a perdu un tiers de sa valeur en trois mois, c'est avec le journaliste Jim Cramer de la chaîne CNBC que Tim Cook a pris le temps de discuter de l'évolution de son entreprise à l'occasion d'une interview organisée à Apple Park. Sans grande surprise, nous n'apprenons pas grand chose de nouveau de cet échange, qui est surtout l'occasion pour le PDG d'Apple de mettre en avant la qualité de ses différents produits et la cohérence de la stratégie de son groupe. Tim Cook ne cesse en effet de mentionner la culture d'innovation d'Apple, la forte satisfaction de ses clients, l'écosystème vertueux et ses perspectives d'avenir. Il balaie les critiques en affirmant que les défaitistes ont toujours fait partie de l'histoire d'Apple, et que le potentiel de l'entreprise est sous-évalué.

Le PDG d'Apple ne mentionne malheureusement pas de chiffres, et ne se fait pas bousculer par Jim Cramer. Lorsque le journaliste demande à Tim Cook si l'iPhone XR est un flop, ce dernier répond que « C'est des foutaises. [...] Depuis que nous avons commercialisé l'iPhone XR, il s'agit de l'iPhone le plus populaire, absolument tous les jours, jusqu'à aujourd'hui. » Sauf que cette déclaration n'a pas grande valeur si nous ne connaissons pas l'état des ventes des autres modèles, d'autant plus que l'iPhone XR est sorti un mois après l'iPhone XS et qu'il s'agit quoi qu'il en soit du nouvel iPhone le plus abordable. Tim Cook précise néanmoins qu'il préférerait en vendre plus, bien sûr, et que ses équipes travaillent sur le sujet.


Tim Cook Jim Cramer

S'il s'agit donc d'un exercice bien contrôlé, on peut tout de même retenir que Tim Cook prépare les esprits à une explosion des services dans les revenus d'Apple, et donc dans sa stratégie à long terme. Le PDG promet qu'Apple annoncera de nouveaux services en 2019, « sur lesquels nous travaillons depuis des années ». Nous nous attendons en effet au lancement du fameux concurrent de Netflix qui fait tant parler de lui depuis de nombreux mois, au lancement de l'offre payante d'Apple News, et des surprises ne sont bien sûr pas à exclure. Tim Cook est également très optimiste pour l'avenir des activités d'Apple sur le front du sport et de la santé : « Je pense que dans ce domaine, si vous vous demandez un jour "quelle a été la plus grande contribution d'Apple pour l'humanité ?", ce sera à propos de la santé ». Mais nous n'en saurons pas plus pour le moment !

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone et l'Apple Watch sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

magister

9 janvier 2019 à 12:52

Tim Cook est un excellent spécialiste de la langue de bois en séquoia millénaire de Yosemite !

VanZoo

9 janvier 2019 à 14:58

Ca me saoule que les actionnaires cupides dictent à ce point la marche des entreprises !
Steve Jobs (et son aura) savait museler ces gloutons voraces, ces parasites !

Y a forcément une limite, un plafond de verre, quelque soit la qualité. Apple ne pourra engranger plus de profits d'année en année

Je connais des entreprises type Samsung qui aimeraient bien avoir le CA d'Apple

pehache

9 janvier 2019 à 15:12

Le _groupe_ Samsung a un CA supérieur à celui d'Apple.

Si on parle de Samsung Electronics plus spécifiquement, son CA est plus faible que celui d'Apple mais c'est du même ordre de grandeur. Et avec une activité beaucoup plus diversifiée, alors que Apple est ultra-dépendant de l'iPhone.

VanZoo

9 janvier 2019 à 15:29

Alors pourquoi Samsung est-il beaucoup moins riche qu'Apple ?

pehache

9 janvier 2019 à 17:27

Tu parles en quoi ? CA, bénéfice, marge, capitalisation boursière, autre... ?

Fromgardens

9 janvier 2019 à 17:35

C'est sûr que le CA n'est pas nécessairement représentatif de la rentabilité d'une entreprise.

VanZoo

9 janvier 2019 à 19:36

Il n’y a pas de gros bénéfices sans gros CA

aexm

9 janvier 2019 à 22:16

@ Vanzoo : le CA ne présume pas le bénéfice futur …

Amazon par exemple est un des plus grosse capitalisation boursière, fait énormément de CA.
Mais la société est en déficit il me semble … pas toutes les activités mais au global oui.
nota : Amazon est un cas à part qd meme … ils font fait bcp d'investissements et ca commence à devenir rentable pour eux … bcp d'acteurs leur font confiance (comme les banques).

Si Apple a connu énormément de succès c'est qu'ils arrivent à vendre cher (ie avec des marges de l'ordre de 50% brut) des produits plutôt chers, sur un marché ultra concurrentiel …
Et ils ont été précurseurs d'une nouvelle gamme/génération de produits que tout le monde a suivi.

Vendre 100 millions de smartphone / trimestre (voire plus) @ 800 € l'unité avec 50% de marge brute … Je te laisse faire les calculs … Tout le monde veut des actions !

Mis à part les entreprises de services, il y a peu (pas ?) d'industriels qui peuvent prétendre à ces niveaux de marges …

En règle générale, les grands comptes cherchent à obtenir du 15% de marge … c'est déjà difficile à obtenir et surtout de faire plus !

VanZoo

10 janvier 2019 à 23:26

Tu ne m’apprends pas grand chose
Amazon ne vend que du service, pas des produits Amazon (sinon son bidule vocale)

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription