Wiliot, une puce Bluetooth qui fonctionne sans batterie


C'est une technologie qui pourrait bien révolutionner certains domaines. Wiliot, une start-up basée à San Diego et Tel Aviv, a fait cette semaine la démonstration d'une puce Bluetooth capable de fonctionner... sans batterie ! Ayant des dimensions similaires à celles d'un timbre, la puce peut se glisser n'importe où et tire son alimentation électrique des ondes radio ambiantes (Wi-Fi, Bluetooth, réseaux cellulaires, etc.). Elle intègre un processeur ARM, un émetteur Bluetooth, peut mesurer le poids et la température, et ne consomme que quelques nanowatts. Le signal fonctionne sur trois mètres, ce qui est amplement suffisant pour un certain nombre d'usages.




Wiliot a levé 50 millions de dollars dans le cadre de ce projet, avec quelques investisseurs bien connus comme Amazon Web Services et Samsung. Espérant une production de masse dès 2020 après de premiers tests cette année, Wiliot veut d'abord s'attaquer au marché de la distribution (traçabilité des colis et des produits, inventaire en temps réel, etc.). L'entreprise veut également intégrer ses puces dans des produits finis, par exemple pour y intégrer les caractéristiques techniques et la notice d'utilisation — chaque produit pourrait intégrer une sorte de carte d'identité électronique consultable à tout moment. Les usages ne seront limités qu'à l'imagination des développeurs : Wiliot donne l'exemple d'un lave-linge qui pourrait reconnaître son contenu afin d'appliquer les meilleurs réglages automatiquement (et avertir l'utilisateur en cas de mélanges de couleurs trop risqués...).


Wiliot Bluetooth

Si Wiliot parvient à lancer une production de masse fiable et peu coûteuse, cette solution pourrait rapidement être aussi révolutionnaire que la RFID depuis le début du siècle. Tant que ces modules ne sont pas sur le marché, il convient de garder un minimum de recul : les annonces spectaculaires qui se heurtent à certaines réalités au moment de la mise en production de masse ne sont pas rares dans le monde high-tech. Tout cela semble en tout cas très sérieux, et l'actualité de Wiliot sera à suivre de près d'ici l'année prochaine.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

Sethenès

19 janvier 2019 à 13:24

Effectivement, les applications potentielles sont vertigineuses ... tout comme la quantité d'énergie présente sous forme d'ondes dans notre environnement.

Mais ça ne date pas d'hier. Si on prend une des deux électrodes d'un oscilloscope dans chacune de nos mains, on peut mesurer un courant dont la fréquence est ... 50 Hz.

Paul

19 janvier 2019 à 18:21

Oui, mais cela vient de l'oscilloscope lui-même.

Sethenès

20 janvier 2019 à 10:58

Même avec un oscilloscope sur batterie tu peux observer ce phénomène. C'est nous qui jouons le rôle d'une "bobine" (je crois) mis dans dans champs magnétiques crées par les circuits électriques dans les murs, etc.

xcluzif

20 janvier 2019 à 11:15

@Sethenès Alors là je suis très septique. Cela voudrait dire que notre corps capterait le champ magnétique du réseau edf.

Sethenès

20 janvier 2019 à 12:09

Yep.

wKns

20 janvier 2019 à 12:10

Sethenès à raison on fait antenne. Pour l'oscillo ça dépend des câbles, avec un coax effectivement tu mesures bien le champ électrique du 50 Hz dans le corps, avec des câbles non blindés tu mesures surtout le champ dans le câble.

Xclusif oui ton corps est une antenne pour le 50 Hz mais aussi pour le wifi et le GSM. Ce n'est pas le champ magnétique (ou très peu) mais le champ électrique.

Sethenès

20 janvier 2019 à 12:15

Ici une page qui montre les parasites à 50 Hz capté lorsqu'on tient les électrodes en main.

https://www.picotech.com/library/oscilloscopes/rejecting-common-mode-noise-in-oscilloscope-measurements

Sethenès

20 janvier 2019 à 14:24

Merci pour la correction wKns. C'est vrai qu'à la réflexion, champ électrique est plus logique.

xcluzif

20 janvier 2019 à 15:01

@wKns Pour le wifi et le gsm je veux bien le concevoir (rapport avec la fréquence de raisonance des molécules d'eau correspondant à ces gammes de fréquences) mais le 50 hz ??

C'est quoi la différence entre champ magnétique et champ électrique ? D'ailleurs ça ne serait pas plutôt champ électro magnétique ?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription